Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°706 Septembre 2017

Numéros précédents

3 0 5 1

Esthéticiennes associées : la bonne idée ?

Par Muriel Picard
N°706 Septembre 2017
Créer son institut et devenir sa propre patronne est un rêve partagé par beaucoup d’esthéticiennes. Le bon compromis entre autonomie et sécurité ? S’associer mais pas à n’importe quel prix.

ÊTES-VOUS PRÊTE À VOUS ASSOCIER ?

Vous avez besoin de muscler votre projet

La présence d'un(e) associé(e) peut simplifier toutes vos démarches et surtout donner une plus grande crédibilité à votre projet, pas seulement parce que votre partenaire va participer financièrement.

Pour vos interlocuteurs, un duo d'associés, ce sont deux énergies et deux savoir-faire qui s'unissent et donc deux fois plus de chances de réussir dans une activité. Vous aurez donc tout intérêt à réaliser ensemble toutes vos démarches car vos personnalités auront un impact différent et auront de meilleurs chances d'accrocher l'attention.

Vous souhaitez diminuer vos frais

S'associer offre le grand avantage de partager les frais de fonctionnement, dans la proportion de l'engagement prévu au moment de l'association.

Vous avez envie de booster votre chiffre d'affaires

Travailler en tandem ne permet pas seulement de doubler le nombre de soins. Cette solution fait croître les capacités de votre institut de façon exponentielle, car à deux, c'est bien une nouvelle organisation que vous allez mettre en place.

De même, si vous avez des collaboratrices, sachez que deux associés gèrent de façon plus performante les salariés d'un centre de beauté car ils se distribuent les tâches en fonction de leurs compétences, qui est plus commercial, qui est plus gestionnaire, qui est plus doué pour les relations humaines.... La marge bénéficiaire n'en sera que plus confortable.

Vous avez envie d'une offre plus complète

Partager l'espace de votre centre de beauté avec une professionnelle dont le savoir-faire est complémentaire du vôtre est un atout incontestable pour élargir et fidéliser une clientèle toujours plus exigeante.

Vous cherchez à faciliter votre quotidien

Gérer à deux, c'est s'offrir la possibilité de partir sans voir chuter son chiffre d'affaires et travailler au quotidien en toute sérénité car il y en aura toujours au moins une sur les deux pour tenir la barre.

LA BONNE PERSONNE ET LA BONNE ATTITUDE !

Une association ne s'improvise pas. Une fois l'engagement pris, il est toujours possible de revenir en arrière mais cela peut se révéler compliqué en fonction du cadre choisi, simple partenariat ou création de société, sans parler de l'aspect humain qui est bien souvent le point crucial. Lorsque vous menez votre réflexion, évitez ces écueils qui ont fait capoter bien des projets prometteurs.

S'associer sur un coup de tête ou un coup de cœur

Le profil de l'associé(e) idéal(e), c'est bien sûr une personne avec laquelle vous avez suffisamment d'atomes crochus pour passer ensemble plusieurs heures par jour dans le même espace. Mais c'est aussi et surtout quelqu'un dont vous avez analysé l'expérience professionnelle, validé les compétences et les capacités financières, et réciproquement.

Pour mettre les meilleures chances de votre côté, n'hésitez pas à envisager plusieurs combinaisons avec des personnes différentes et à vous faire conseiller. Votre comptable notamment peut mettre l'accent sur des points auxquels vous n'aurez pas pensé.

Ne regarder que l'aspect financier

A contrario, se focaliser uniquement sur ce que votre futur associé peut apporter financièrement, sans vous soucier du facteur humain, est une erreur.

S'associer avec une autre esthéticienne n'est pas une obligation. Mais pour que ça marche, vous devez au moins avoir en commun la même vision de la beauté et du bien-être afin de trouver un mode de fonctionnement harmonieux au quotidien.

Oublier de «bétonner» la partie juridique

Dans l'enthousiasme des débuts, toutes les parties sont prêtes à faire des efforts sur les salaires, à ne pas chipoter sur les dépenses, les heures, les absences. Mais pour de multiples raisons, cela peut ne pas durer et le moindre différend risque de se transformer en litige.

Penser à tout ce qui peut poser problème n'est pas faire preuve  de pessimisme, mais bien de prévoyance et votre meilleur atout pour que votre tandem dure longtemps. D'où l'importance de mettre au point un contrat ou des statuts très détaillés, avec les droits et les devoirs pour tous les associés.

Abandonner la partie gestion à son associé

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Muriel Picard
12799 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :