Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

4 7 5 1

Créez votre ligne de cosmétique !

Par Muriel Picard
N°662 Septembre 2013
La tendance est aux soins sur mesure et aux cosmétiques personnalisés, autant d’atouts qui permettent de fidéliser votre clientèle. Vous aimeriez aller plus loin et créer votre propre ligne cosmétique ? Ce rêve peut devenir une réalité à condition de suivre une démarche qui présente tout de même quelques obligations.

Marques de luxe, spécialisées dans les soins en institut, lignes bio ou techno... les propositions en matière de cosmétiques ne manquent pas sur le marché. Mais certaines professionnelles de la beauté, passionnées par leur métier et toujours à la recherche de nouveautés, peuvent aussi être tentées de créer leur propre concept de soin avec à l'appui, des produits spécifiques.

Une bonne idée ? Oui mais à certaines conditions.

La première, et sans doute la plus importante, étant d'avoir au départ un objectif précis et original. Inutile en effet de proposer la énième ligne qui ressemble à celles déjà existantes sans la notoriété que peuvent avoir les marques déjà positionnées sur le marché.

En revanche, si vous avez en tête une idée qui correspond à votre savoir-faire et à votre philosophie de la beauté, et que vous n'avez pas trouvé de produits qui répondent à vos attentes, pourquoi pas ?

Avant de vous lancer, il faut juste garder à l'esprit un point essentiel : bien connaître les cosmétiques parce que vous les utilisez tous les jours en cabine ou avoir des connaissances en cosmétologie, parfois même poussées, ne suffit pas pour concevoir une ligne de soins, loin de là.

La réussite de votre projet exige un long travail de votre part car il faut respecter de nombreuses étapes incontournables. Vous devrez aussi faire appel à des professionnels qui connaissent toutes les «ficelles» de la filière.

Sachez qu'il existe d'ailleurs des entreprises spécialisées dans la conception de gammes cosmétiques dites en «marque blanche», ce qui signifie qu'elles mettent à la disposition de qui le souhaite leur savoir-faire et l'ensemble de leur logistique pour accompagner la création, de la formulation au packaging, d'une marque totalement personnalisée. Ces entreprises, repérables sur Internet, sont généralement présentes dans les grands salons professionnels tels que Incosmetic ou Cosmetagora.

LES SIX ÉTAPES

1/ Faites votre étude de marché

Avant même de commencer les démarches et de réfléchir à comment le financer, il est important de mesurer la capacité de réussite de votre projet. Il faut donc passer par ce qu'on appelle une étude de marché, que vous avez peut-être déjà faite au moment où vous avez commencé votre activité.

Il s'agit de mesurer de la manière la plus objective possible si votre idée peut trouver sa place, si elle va être bien accueillie par la clientèle et donc au final se révéler rentable. Certaines agences sont spécialisées dans ce genre d'études, mais si vous avez le temps, le plus économique est de la réaliser vous-même.

De votre côté, si vous avez eu envie de vous lancer, c'est que vous avez identifié un créneau porteur ou un manque sur le marché.

C'est le moment de vérifier si votre impression correspond bien à un besoin. Pour cela, lancez l'idée auprès de vos clientes pour voir comment elles réagissent, quels sont leurs attentes, les produits ou les textures qu'elles auraient envie d'utiliser et qu'elles n'ont pas le sentiment d'avoir trouvés jusqu'à présent.

Vous devez aussi faire un tour d'horizon du marché pour vérifier que votre concept n'existe pas déjà car l'un des principaux critères de réussite est l'innovation. Certes, les formulations révolutionnaires ne naissent pas tous les jours et il faut bien reconnaître que ce sont généralement les laboratoires de recherche connus et avec des moyens conséquents qui sont les premiers à les sortir.

Mais votre idée s'appuie d'abord sur votre expérience professionnelle, vous avez en tête une texture particulière ou un principe actif issu de la tradition, peu connu ou oublié, auquel les laboratoires ne prêtent pas attention, et ce sont ces éléments qui risquent de faire la différence.

Faites vos recherches sur Internet, prenez des informations auprès des laboratoires professionnels, arpentez les salons dédiés à la cosmétologie professionnelle...

En croisant toutes ces données, vous pourrez valider que votre idée est suffisamment originale, qu'elle peut séduire les femmes et devenir pour vous un véritable «plus» pour votre activité professionnelle.

2/ Rédigez votre cahier des charges

Ce premier pas franchi, vous devez ensuite mener une vraie réflexion sur la forme que vous souhaitez donner à votre projet : s'agira-t-il d'une gamme pour le visage, le corps, les cheveux ? Dans quelle catégorie voulez-vous développer vos produits : l'anti-âge, l'amincissement, le bien-être ? Envisagez-vous une ligne complète ou plutôt un seul produit ?

Tous ces points peuvent vous paraître évidents mais vous devez impérativement les formuler par écrit car ils serviront de base à la formulation en laboratoire et pas seulement !

Il faut déjà imaginer la texture, l'odeur, sans oublier la philosophie qui va guider cette création cosmétique car ces différents points vont également influencer tout ce qui va suivre : le conditionnement dans un certain type de pot ou de flacon, le packaging, le nom de la marque, etc.

C'est dire si ce travail est essentiel et le conseil de tous les spécialistes est de prendre tout le temps nécessaire pour préciser tous ces détails. C'est ce document que vous présenterez ensuite au laboratoire que vous aurez choisi et qui servira à passer à l'étape suivante, la formulation du ou des produits.

3/ Évaluez votre budget

Si les deux premières étapes de votre parcours de créatrice peuvent se faire en solo, il va falloir ensuite mettre des spécialistes dans la boucle. Car, avant d'aller plus loin, il est essentiel d'évaluer le coût de ce projet et de trouver le financement.

C'est le moment de contacter un laboratoire qui, en se basant justement sur votre cahier des charges et en discutant avec vous, va pouvoir chiffrer le montant nécessaire à la réalisation de votre stabiidée. C'est généralement à ce stade que la réalité rattrape les créateurs et les oblige à revoir leurs ambitions à la baisse. Il faut en effet compter avec le coût des matières premières, plus ou moins rares ou d'origine lointaine, et qui ont un impact important sur le prix final de vos formules. Mais ce n'est pas tout !

Certaines textures sont plus complexes à fabriquer, exigent des conditionnements spécifiques et tout cela fait monter l'addition, parfois très rapidement. Raison pour laquelle la création d'une gamme complète se révèle dans un premier temps très coûteuse.

Pour contourner cette problématique financière et éviter de prendre des risques trop importants, la meilleure démarche consiste à commencer par un produit phare, qui renferme la quintessence de votre idée d'origine, et ce sans concession sur la qualité et la concentration du ou des principes actifs que vous avez identifiés.

 

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Cliché Pressmaster Fotolia.

11049 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :