Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°728 Septembre 2019

Numéros précédents

5 1 5 1

Devenir esthéticienne par l'apprentissage

Par Anne Robert-Bonnay , Directrice de la section esthétique de Ecole IFPM de Nanterre
N°651 Septembre 2012
Quels sont les différents acteurs de l’apprentissage ? Quelles sont les différentes filières, les débouchés ? L’apprentissage, pour qui ? Quand et comment signer son contrat ? Quels sont les avantages pour l’entreprise ? Voici toutes les réponses.

l'esthétique et l'apprentissage


Communication présentée au 42ème Congrès International d'Esthétique Appliquée (mars 2012, Paris),

par Anne ROBERT-BONNAY, Directrice de la section esthétique à l'École IFPM de Nanterre.



UN PEU D'HISTOIRE

Jusqu'au 18ème siècle, la formation aux métiers est assurée par l'apprentissage.

  • 1837 : la formation passe sous la responsabilité des acteurs économiques (entreprises et municipalités).
  • 1880 : création des écoles manuelles d'apprentissage pour former les élites ouvrières.
  • 1925 : création de la taxe d'apprentissage affectée à l'extension des écoles de métiers.
  • 1928 : instauration du contrat d'apprentissage écrit et passage d'un examen.
  • 1959 : scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans, les apprentis ont un niveau plus élevé.
  • 1971 : institutionnalisation des CFA.
  • 1992 : loi de juillet, l'apprentissage concourt aux objectifs éducatifs de la Nation.

L'apprenti est au coeur du Conseil Régional, de l'entreprise et du CFA. La région Ile de France a financé 80 000 apprentis en 2011, 84 000 en 2011-2012. Et, d'année en année, nous observons des augmentations de 5 % de l'apprentissage, l'objectif 2015 étant de 115 000 apprentis, avec en 2013 un financement de 65 millions d'euros.

LES DIFFÉRENTS ACTEURS DE L'APPRENTISSAGE

Les entreprises du secteur de l'esthétique

Pour l'entreprise, recruter une apprentie c'est :

  • une dynamique grâce à la présence de jeunes en formation,
  • des référentiels d'examen mettant en relation directe les entreprises et les matières enseignées en CFA,
  • former les futures salariées à la culture de l'entreprise,
  • un moyen efficace de prérecrutement d'un personnel qualifié et opérationnel.

Pour l'entreprise, l'apprentissage est :

  • un dispositif financé par les regions avec des primes annuelles pour chaque contrat signé,
  • des moyens mis en oeuvre par l'État :

- exonérations des charges patronales et salariales pour les entreprises de moins de 10 salariés, à l'exception des cotisations accident travail et retraite complémentaire,
- exonération des cotisations patronales de sécurité sociale pour les entreprises de plus de 10 salariés.

Aides aux entreprises

Pour les contrats signés à partir du 1er juin 2011 :

  • Prime de base de 1000 € par an.
  • Majoration + 500 € par an pour les TPE dont le nombre de salariés est inférieur à 10.
  • Majoration de 500 € par an pour les collectivités de moins de 5 000 habitants.
  • Majoration de 500 € par an pour les entreprises recrutant des niveaux V et IV (CAP, BP, Bac Pro).

Donc, une petite structure peut avoir jusqu'à 2 000 € de prime par an et par contrat d'apprentissage.

Conditions d'attribution des aides aux entreprises

  • Être située en région Ile de France.
  • Avoir signé un contrat au minimum au ler juin 2011 pour une durée de 6 à 36 mois.
  • Faire valider le contrat par les organismes habilités. Il s'agit dans notre cas de la Chambre de Métiers.
  • Valider l'embauche de l'apprentie à l'issue de sa période d'essai.
  • Attestation par le CFA de la présence régulière de l'apprentie en centre de formation.

Conditions requises pour former une apprentie

Justifier de deux ans d'activité professionnelle en relation avec la qualification du diplôme préparé pour les personnes ayant un titre au moins équivalent. Si vous êtes chef d'entreprise et employez deux esthéticiennes à temps plein, chacune des deux peut former une apprentie. Nombre d'apprenties pour l'entreprise : chaque maître d'apprentissage peut former jusqu'à deux apprenties.

Le CFA, Centre de Formation d'Apprentis

Il est financé par la région et la taxe d'apprentissage.
Le CFA dispense une formation en lien avec le diplôme préparé.
Les CFA ont été créés par des organisations économiques de types socio-professionnels (Chambre de Métiers, syndicats professionnels ou entreprises).

  • Objectif N° 1 : doter les entreprises de la main d'oeuvre qualifiée dont elles ont besoin.
  • Objectif N° 2 : mettre la pédagogie en relation interactive avec des finalités socio-économiques concrètes, c'est-à-dire permettre à des jeunes d'être formés sur des matières générales et des savoirs divers et aussi de manière concrète dans une entreprise.

Le CFA assure un minimum d'heures de formation :

  • 800 heures sur 2 ans pour les CAP sur 2 ans,
  • 500 heures sur 1 an pour les CAP sur 1 an,
  • 1 000 heures pour les BP,
  • 2 000 heures sur 3 ans pour les Bac Pro et les BTS, 1 400 heures de formation sont prévues dans les CFA. Le reste est consacré à l'entreprise,
  • 1 400 heures sur deux ans pour les BTS.

Le CFA forme le nombre de professionnels suffisant avec les compétences maximum. Il assure la pérennité des secteurs d'activité.
Le CFA est en relation quotidienne avec :

  • les entreprises,
  • les apprentis (leurs parents s'ils sont mineurs),
  • le Conseil Régional et les Chambres de Métiers,
  • l'Éducation Nationale.

L'organisation économique du CFA offre des moyens d'accéder à une pédagogie efficace par la mise en place d'outils visant à former des apprenties dotées de compétences correspondant à la demande des entreprises :
1. Passeports de l'apprentissage.
2. Visites d'entreprises.
3. Appels téléphoniques pour signaler chaque absence.
4. Progressions pédagogiques en lien avec les exigences des entreprises.

Les jeunes en formation

L'apprentissage est une formation au coeur de l'entreprise. Il forme aux diplômes de l'Éducation Nationale (pour l'esthétique : CAP,
BP, Bac Pro, BTS). Le taux d'insertion professionnelle est de 100 %. La formation est totalement gratuite. Elle est rémunérée. L'apprentie perçoit un salaire. Elle bénéficie d'aides financières versées par sa région. L'apprentie a une carte d'étudiant avec des réductions pour les transports et le cinéma. Elle bénéficie d'aides à la mobilité.

 

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Anne Robert-Bonnay , Directrice de la section esthétique de Ecole IFPM de Nanterre

IFPM, 4 bd du Levant, 92000 Nanterre Ville. Tél. 01 41 20 96 22.

Cliché : Guillaume Duris - Fotolia

10544 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :