Newsletter

Sur le même thème

Soins homme
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 1 5 1

J'ai testé pour vous : les soins pour hommes

Par Sophie Meyer , Esthéticienne-Consultante
N°640 Septembre 2011
De plus en plus d’hommes prennent soin d’eux et c’est tant mieux ! Ainsi, des instituts destinés uniquement à la clientèle masculine fleurissent. Nous avons décidé d’aller tester plusieurs soins esthétiques « au masculin » : le meilleur côtoie le pire.

Depuis déjà quelques années, les hommes ont pris résolument le chemin des instituts de beauté et des spas. En effet, bon nombre d'entre eux, totalement décomplexés et débarrassés des vilains préjugés qui tendaient à porter atteinte à leur masculinité, s'adonnent d'ores et déjà pour leur plus grand bonheur aux soins esthétiques.

Actif et dynamique, l'homme moderne est pleinement conscient de la nécessité de soigner son apparence afin de faire face à ses obligations professionnelles ou sociales. Il est le reflet de son époque et les laboratoires cosmétiques ont bien intégré cette nouvelle tendance en créant spécialement pour eux des gammes adaptées à leurs besoins. De même surfant sur cette vague, nous avons vu fleurir des instituts de beauté destinés uniquement à la clientèle masculine.

Nous avons donc tout naturellement décidé d'aller tester pour vous plusieurs soins esthétiques «au masculin», en faisant appel comme toujours à notre spécialiste Sophie Meyer, cette fois accompagnée à tour de rôle de deux candides bien virils !

L'INSTITUT DE TOM SELLECK, UNE VALEUR SÛRE !

Pour ce premier test, je suis accompagnée du charmant Philippe. Nous avons sélectionné un lieu exclusivement réservé à la clientèle masculine. En arrivant, d'emblée, le style quasi rétro de ce très bel institut du 1er arrondissement de Paris séduit. Son atmosphère masculine, classique et sobre est parfaitement adaptée aux goûts masculins.

Au rez-de-chaussée, se situe l'accueil et l'espace coiffure. En passant devant un petit bar, notre hôtesse nous propose fort aimablement de boire quelque chose. Nous choisissons simplement un verre d'eau. Alors, de façon très classe, elle ouvre une petite bouteille d'eau minérale pour chacun d'entre nous et en déverse le contenu dans un joli verre en cristal. Point de détail, certes mais qui traduit un certain niveau d'exigence. Notre hôtesse nous présente ensuite Nadia, l'esthéticienne, qui va pratiquer pour notre testeur d'un jour, le soin corps signature du lieu.

Nadia nous invite à descendre au sous-sol afin de découvrir l'espace corps de l'institut, équipé d'un sauna infra rouge, d'un hammam et de deux cabines spacieuses, chacune comportant une douche. La cabine est à l'image de l'institut, sobre et hyper clean. Une fouta, ou serviette de hammam traditionnelle, est joliment disposée sur la table de massage et un slip jetable est à disposition. Avec Nadia, nous laissons Philippe s'installer tranquillement et nous en profitons pour discuter toutes les deux. Elle m'explique qu'elle est kinésithérapeute de formation et que ce soin signature est la création de Dominique, la fondatrice de l'enseigne. Le soin peut enfin commencer avec notre «homme» allongé sur le ventre et recouvert par la fouta. Nadia débute par quelques pressions à couvert sur la serviette puis prend une huile de massage tonifiante chaude dans laquelle elle rajoute plusieurs gouttes de camphre. Texture et parfum sont parfaitement adaptés à la clientèle masculine. La lumière tamisée et une musique basique de relaxation nous accompagnent. Nadia est une professionnelle expérimentée et cela se voit. Elle enchaîne différentes manœuvres de lissages, pressions et pétrissages sur l'ensemble de la face postérieure du corps. Puis, elle prend dans un chauffe-pierres, très design particulièrement esthétique, deux boules chinoises métalliques d'environ sept centimètres de diamètre. Au premier abord, Philippe est surpris par la vive chaleur de ces boules, mais progressivement il s'habitue. Nadia enchaîne alors avec beaucoup de dextérité différents mouvements sur le dos, les fesses et la face postérieure des membres inférieurs en s'attardant sur les deux voûtes plantaires. C'est l'heure pour notre client d'un jour de se retourner sur le dos. Il est super détendu. Nadia réitère le même travail sur sa face antérieure alternant techniques manuelles et accessoires, en l'occurrence toujours deux boules métalliques qu'elle change au fur et à mesure qu'elles se refroidissent. Elle conclura par un travail spécifique sur le visage particulièrement apprécié par Philippe. Ce soin complet visage et corps s'achève ainsi et le résultat est tout à fait concluant.

Note : 16/20.

Mes commentaires : Ce premier test s'est avéré on ne peut plus concluant. Un lieu chic et sobre, aux tonalités totalement pensées pour la clientèle masculine. Autre point très positif : un service voiturier non négligeable pour les hommes pressés. Une prestation originale et un accueil professionnel. Le soin signature de ce bel institut est très bien pensé. En jouant avec une fouta, à aucun moment le client n'est complètement dénudé. L'emploi d'un produit adapté en texture et parfum est à noter. L'utilisation de ces boules chinoises métalliques est tout à fait pertinente, les hommes étant sensibles au métal et particulièrement friands de chaleur. Quant à l'esthéticienne, sa grande maîtrise est incontestable. Bref, un soin homme signature parfaitement mené et très réussi !

Magn'hom, 5 rue Rouget de l'Isle, 75001 Paris. Tél. 01 42 60 48 44.

NOTRE ESTHETICIENNE DESIREE...

Pour ce second test, nous optons pour un joli petit spa de quartier, situé dans l'est parisien et spécialisé dans les massages duos et diverses prestations au masculin. Avec mon nouvel acolyte, Frédéric, nous sommes d'emblée agréablement séduits par la décoration sobre et zen à la fois. Les couleurs choisies tant pour les murs que pour le sol sont assez sombres faisant ressortir de très élégants meubles laqués blancs ultra design.

Une jeune et très souriante hôtesse d'accueil nous invite à patienter quelques instants dans un petit salon. Elle nous propose de nous asseoir dans deux immenses fauteuils de cuir blanc, particulièrement inconfortables à cause de leur forme ovoïde. En effet, à peine assis, nous nous enfonçons avec la curieuse impression de ne plus jamais pouvoir en ressortir... Et, la suite va nous le prouver... ! La charmante jeune femme s'excuse de devoir nous laisser, mais elle nous explique aimablement que c'est l'heure de sa pose déjeuner et que sa collègue esthéticienne viendra directement nous chercher dès qu'elle aura fini avec son client précédent en cabine. Elle nous précise que cela n'excèdera pas les dix minutes. Tu parles Charles... ! Pour nous permettre de patienter «utile», elle nous tend la brochure publicitaire des lieux, puis s'éclipse bien vite. Comme nous n'avons encore pas réellement déterminé le soin exact que Frédéric va choisir, nous profitons donc de cette attente forcée pour en discuter tous les deux, en feuilletant la carte des prestations proposées, avant l'arrivée de l'esthéticienne. Hélas, cette dernière va se faire appeler «Désirée»... ! En effet, les minutes s'égrainent, mais toujours aucune praticienne en vue... Cela fait à présent plus de trente-cinq bonnes minutes que nous «poireautons» là. De surcroît, nous sommes horriblement mal assis dans ces immenses fauteuils en forme d'œuf, à tel point que je n'arrive même pas à plier mes jambes... Pour compléter le tableau, la musique d'ambiance est répétitive et guère mélodieuse. Enfin, la température est suffocante et personne n'a pris soin de nous proposer une boisson fraîche pour nous désaltérer. Frédéric, n'étant pas des plus patients, commence à tourner comme un lion en cage dans ce petit salon d'attente. Voyant son impatience gagner, je décide, enhardie, d'aller chercher notre esthéticienne. Je sors tout d'abord de la salle d'attente et commence à appeler mais en vain. Je décide alors de descendre à l'étage inférieur afin de me rapprocher d'avantage des cabines de soin. Je renouvelle mes appels mais toujours aucune réponse. Ne voulant pas jouer les trouble-fêtes en cabine, je n'ose frapper ni encore moins entrer et je me résous à remonter bredouille. Nous attendrons près d'une heure sans voir débarquer aucune âme qui vive. Aussi, faute d'avoir pu rencontrer notre esthéticienne «Désirée», nous partons sans vraiment bien réaliser ce que nous venons de vivre. Avec Frédéric, nous ne savons pas si nous devons en rire ou en pleurer. En effet, si les prestations proposées dans ce petit spa de quartier sont à la hauteur de leur ponctualité, absolument rien n'est à regretter...

Note : 0/20.

Mes commentaires : No comment... ! Si ce n'est que nul n'est à l'abri d'un retard dans son planning. Mais encore faut-il savoir compenser l'attente subie par ses clients, d'une part en venant leur rendre visite de temps en temps pour les rassurer et d'autre part en les installant dans un lieu suffisamment confortable, pas surchauffé ainsi qu'en leur proposant une boisson et aux autres petites attentions pour combler au mieux votre retard.

T'AS DE BELLES FESSES, TU SAIS...

Toujours escortée du charmant Frédéric, je décide de faire tester à ce dernier une nouvelle prestation «homme» dans un superbe institut spécialisé, situé à Paris dans un quartier très «Bobo». La décoration de ce lieu très chic est splendide, alliant modernité et sobriété. Bois exotique sombre et acier, associés à des couleurs neutres de taupe et de blanc cassé, renvoient une image à la fois classe, professionnelle et surtout particulièrement conforme aux goûts masculins.

D'ailleurs mon ami Frédéric ne manque pas de m'en faire judicieusement la remarque... Contrairement à notre malheureuse expérience précédente, une jeune et jolie esthéticienne nous prend directement en charge et nous invite, à la suivre en cabine. L'espace est à l'image du salon d'accueil, spacieux, impeccable et de très bon goût. Sur la table de massage, trône un mini slip jetable et une grande serviette éponge. Je dois insister pour pouvoir assister au massage, en effet notre jeune esthéticienne fait un peu de résistance. J'ai, depuis notre arrivée, l'étrange impression qu'elle ne s'adresse qu'au beau Frédéric tout en le dévorant des yeux et en lui souriant sans cesse. Elle est charmante et même un peu trop... Fort heureusement Frédéric n'est qu'un ami, ni fiancé, ni mari, car la suite des événements va s'avérer de plus en plus torride et gênante. Nous laissons Frédéric enfiler son mini string jetable et s'installer sur la table de massage. Je reviens et trouve une petite place sur un tabouret dans un recoin sombre de la cabine, pour ne pas déranger la demoiselle.

Cette dernière commence par masser le visage de Frédéric qui s'est allongé sur le dos à sa demande. Ses manœuvres sont on ne peut plus basiques. Puis, elle enchaîne sur son torse musclé et ne manque pas de lui en faire la remarque avec un large sourire béat d'admiration... Elle passe ensuite sur son ventre, puis sur vient travailler ses jambes l'une après l'autre avec des longs effleurages, quelques pressions et autres lissages assez quelconques. Le produit utilisé paraît basique aussi, une simple huile d'amande douce. Jusqu'ici rien de très exceptionnel ni de franchement catastrophique. Manœuvres simples, lumière tamisée et musique d'ambiance relaxante. Au bout de vingt-cinq minutes environ, avec une voix d'hôtesse de l'air, notre jeune esthéticienne demande à Frédéric de se retourner et de s'allonger sur le ventre. Elle reprend son enchaînement à l'identique sur la face postérieure des membres inférieurs, assez brièvement. Puis, elle remonte au niveau des fessiers et c'est là que tout va dégénérer. En effet, pendant près de vingt minutes, elle va s'attarder sur cette zone précise, en s'extasiant sur la plastique avantageuse du beau Frédéric, qui, tout comme moi, hallucine... La petite y va à pleines mains et ne tarit pas d'éloges sur la musculature de son client ! Au bout d'un quart d'heure, avec mon ami Fred, nous avons beaucoup de mal à nous contenir et à ne pas éclater de rire. La demoiselle ne s'en aperçoit nullement et continue son petit manège de plus belle. Mais à force de «peloter» de la sorte le fessier de son client, elle bâcle à tort le massage de son dos, quel dommage ! Frédéric ne manquera pas de m'en faire judicieusement la remarque. La prestation se terminant de la sorte, il convient de noter au final une frustration certaine de n'avoir pas un vrai et bon massage du dos, au détriment d'une palpation sans fin des fesses... ! Notre jeune praticienne toujours béate d'admiration pour le beau Fred, continuera à dévorer des yeux jusqu'à notre départ mais elle en oubliera hélas le conseil produit, tout comme de faire sa fiche client. Cette expérience hallucinante et surtout hilarante nous fera au final une anecdote croustillante à raconter au cours de nos dîners entre amis. Toutefois, une chose est certaine, je ne risque pas de revenir dans ce lieu avec mon vrai chéri car je trouve le personnel un peu trop avenant... !

Note : 4/20.

Mes commentaires : Nous mettrons l'attitude quelque peu cavalière de cette esthéticienne «émotive» sur le compte de sa jeunesse. Quoiqu'il en soit, voici le parfait contre-exemple de l'attitude à adopter lorsque l'on reçoit une clientèle masculine. En effet, la neutralité et le professionnalisme sont de rigueur. L'intention du massage et les paroles doivent toujours être contrôlées et sans aucune ambiguïté. Enfin, bien que le massage de la zone des fessiers soit des plus agréables, il convient de ne pas y consacrer trop de temps, près du tiers de la durée totale du protocole c'est beaucoup trop, même sur de très jolies fesses ! Pour parachever ce tableau peu concluant et guère professionnel, l'enchaînement et les manœuvres choisies étaient beaucoup trop simplistes, tout comme le choix du produit utilisé. Bref, une adresse à ne pas retenir pour une clientèle masculine bien intentionnée...

UNE GRANDE PROFESSIONNELLE

C'est avec Philippe que nous allons effectuer notre quatrième et dernier essai. Nous avons sélectionné le centre pilote du Laboratoire Janssen Cosmeceutical, situé en étage au 255 de la très célèbre rue Saint-Honoré, dans le premier arrondissement de Paris. La maîtresse des lieux, Elodie d'Astèle, nous reçoit avec beaucoup de chaleur. L'institut est à son image, ultra féminin, un brin ésotérique et surtout très chatoyant. Cette ambiance très «guirly» surprend quelque peu Philippe. Mais cela s'explique complètement par le fait que cet institut est aussi la vitrine parisienne des produits de maquillage «Elodie d'Astèle», au même titre que des nombreuses lignes du Laboratoire Janssen Cosmeceutical.

Notre hôtesse propose à Philippe de commencer par un soin du visage personnalisé avec la gamme «Men» du Laboratoire Janssen Cosmeceutical, puis de poursuivre avec un massage énergétique et relaxant du dos. Cette esthéticienne et formatrice confirmée commence son soin expert par l'utilisation d'une poudre nettoyante à base de sucres et de silices qu'elle émulsionne avec un activateur océan minéral. Avec beaucoup de dextérité, elle travaille avec deux pinceaux plats afin d'obtenir une mousse onctueuse. En parfaite pédagogue, Elodie explique à Philippe que cela peut être utilisé pour le rasage. Elle masse ensuite avec un petit rouleau thaï en œil de tigre pour détendre son client. Et, elle applique enfin une serviette chaude pour procéder à la suite de ce nettoyage. Place à présent à la seconde étape, celle du gommage. Elodie utilise un peeling doux enzymatique à L'odeur de papaye parfaitement adapté au type de peau de son client. Pendant un court temps de pose de 3 à 4 minutes, Elodie fait quelques manœuvres de digito-pression sur l'ensemble du visage de Philippe, qui visiblement apprécie cela. Elle rince ensuite ce peeling doux avec un activateur sous forme de lotion. Elle enchaîne par une étape très spécifique, l'application d'un sérum de mer hydratant et de petites lamelles de matrigel pour regonfler ridules et petits sillons. Elodie procède alors au modelage du visage sur ce mélange, jusqu'à obtenir au final une sorte de gélatine. Le parfum et la galénique de ces produits sont tout simplement divins et Philippe est aux anges ! Les manœuvres d'Elodie sont précises et tout à fait appropriées avec notamment des foulages, des lissages et des pressions actives sur l'ensemble des muscles du visage. Elle poursuit son soin ultra professionnel avec l'application d'un masque aux alginates à base de sucre et de baies de kodgi. Seul petit bémol pendant les sept à dix minutes de temps de pose, la lumière dans la cabine n'est pas assez tamisée et la musique d'ambiance n'est pas suffisamment audible. Mais qu'importe car Philippe se sent totalement en confiance dans les mains expertes de cette excellente professionnelle. Le retrait de ce masque se fait en douceur en le travaillant avec à nouveau un peu d'activateur. Elodie applique ensuite un infusé spécifique peaux sensibles, lequel est idéal nous dit-elle pour enlever le feu du rasoir. Et, elle achève son soin visage par l'application du concentré homme du Laboratoire Janssen Cosmeceutical dont la texture gel est très pénétrante et non grasse.

Elodie invite alors Philippe à se retourner pour venir s'allonger sur le ventre. Elle débute alors un extraordinaire massage relaxant et énergétique du dos, qui enchante immédiatement son client. Sa gestuelle est précise et hyper efficace pour dénouer toutes les tensions. Elodie possède une grande expérience professionnelle, c'est une évidence !

Ainsi, s'achève donc en beauté ce magnifique soin homme du Laboratoire Janssen Cosmeceutical, la peau de Philippe est resplendissante, son visage parfaitement détendu et son dos soulagé. Et, pour parachever ce superbe tableau, Elodie conclue en donnant à Philippe de nombreux échantillons pour lui permettre de découvrir au quotidien chez lui la gamme «Men» de Janssen Cosmeceutical.

Note : 17/20.

Mes commentaires : Grâce à cette merveilleuse professionnelle, nous terminons cette première série de soins de beauté pour homme avec brio. Seule petite note dissonante, la décoration des lieux est un peu trop marquée aux goûts d'une clientèle féminine pour obtenir un 20/20 concernant cette rubrique destinée aux soins au masculin. Les produits utilisés sont exceptionnels et d'une efficacité impressionnante. Enfin, bravo à Elodie d'Astèle pour son grand professionnalisme, sa belle pédagogie et son accueil hyper chaleureux.

Institut Elodie d'Astèle, Laboratoire Janssen Cosmeceutical, 255 rue Saint-Honoré, 75001 Paris. Tél. 01 42 60 41 50.

Par Sophie Meyer , Esthéticienne-Consultante
298 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :