Newsletter

Sur le même thème

Diététique & Nutrition
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°740 Octobre 2020

Numéros précédents

3 0 5 1

Le succès persistant des compléments alimentaires

N°740 Octobre 2020
Voici le compte rendu de l'étude Xerfi : «Le marché des compléments alimentaires à l’horizon 2022 – Naturalité, communication digitale, nouveaux entrants, etc. : quels leviers et perspectives de croissance pour les acteurs ?».

Le marché français des compléments alimentaires se porte à merveille.

Celui-ci peut en effet compter sur de nombreux soutiens entre les messages bien-être/alimentation, les préoccupations santé croissantes de la population, la multiplication des innovations produits, etc.

Les ventes de compléments alimentaires bondiront en effet de 5 % par an en moyenne d’ici 2022 pour atteindre 2,3 milliards d’Euros, selon les prévisions des experts de Xer . Les segments stress/sommeil, digestion et articulations conserveront leur statut de locomotives du marché.

La majorité d’entre eux ont une offre qui couvre la plupart des promesses (tonus, circulation, digestion, bien-être, minceur...), même si les produits de la sphère santé resteront les stars du marché, au détriment de la nutricosmétique (minceur, capillaire, solaire...) en perte de vitesse.

Côté distribution, l’officine occupe la première place (plus de 50 % des ventes en valeur), suivie par la VPC et le e-commerce (plus de 16 %), puis les magasins spécialisés (environ 15 %).

LA COURSES NE FAIT QUE COMMENCER

Après s’être longtemps cantonnés à des stratégies opportunistes d’extension de marques, les laboratoires pharmaceutiques pourraient bien passer à la vitesse supérieure en déployant une approche plus globale de l’offre.

Quant aux pharmaciens, ils pourraient bien troquer leur statut de distributeur pour celui de concurrent.

Si la dimension conseil, déterminante sur ce marché des compléments alimentaires, était réorientée vers les MDD des enseignes, elle permettrait aux pharmaciens de dégager des marges supérieures à celles obtenues sur les marques traditionnelles.

À titre d’exemple, le groupement Pharmabest (80 of cines) a lancé une marque de compléments alimentaires de plus de 70 références (Pharmascience).

Au final, le paysage concurrentiel est appelé à se reconfigurer autour des laboratoires qui sauront allier stratégies marketing offensives et politiques actives d’innovations.

Dans ce contexte, la course à la taille va monter d’un cran. C’est d’autant plus vrai que les incursions des investisseurs dans le capital des laboratoires de premier plan se multiplient et que le marché français, surtout composé de PME familiales, est encore attractif en raison de sa taille et de son potentiel de consolidation.

 

13372 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :