Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

L'emploi dans le secteur artisanal

N°718 Octobre 2018
La MAAF et l’ISM ont publié le tout nouveau baromètre de l’artisanat, qui traite, pour la première fois, des chiffres de l’emploi dans le secteur artisanal.

TROIS RÉGIMES PRINCIPAUX

Dans l'artisanat, outre les apprentis, les actifs exercent sous trois régimes principaux : en tant que salarié, en tant que micro-entrepreneur ou en tant qu'indépendant du régime classique.

En 2016, le nombre de micro-entrepreneurs a poursuivi sa progression (+ 3 %), au détriment du nombre des chefs d'entreprise et conjoints indépendants classiques qui a reculé (-4 %).

Le nombre d'emplois salariés s'est quant à lui stabilisé, après plusieurs années de baisse. L'emploi salarié dans les TPE artisanales de moins de 20 salariés se stabilise à 1,6 million de salariés sur la période 2015-2016, après plusieurs années de baisse entre 2011 et 2015 (80 000 emplois perdus).

MICRO-ENTREPRENEURS ET INDÉPENDANTS

Sur la période 2012-2016, le nombre de micro-entrepreneurs a progressé de 100 000, atteignant 362 000, alors que le nombre d'indépendants classiques recule dans la même proportion.

De plus en plus d'entrepreneurs font également le choix du statut de SAS-SASU et deviennent dirigeants salariés. La dynamique de création et les transferts de régime expliquent en partie cette révolution.

La porosité entre les formes d'emploi s'accroît dans l'artisanat comme dans les autres secteurs d'activité.
Au total, 39 % des indépendants non-salariés sont désormais micro-entrepreneurs.

De plus en plus d'entreprises sans salarié

Une évolution de la structure d'emploi des entreprises artisanales a été observée sur les dix dernières années.
Elle se caractérise par une forte progression du nombre d'artisans travaillant seuls, sans salarié (ils représentent 66 % des entreprises artisanales en 2016, contre 49 % en 2008, et 58 % en 2012).

Entre 2008 et 2016, ce nombre a été multiplié par deux, passant de 458 000 à 898 000 (sur 1 360 000 entreprises au total). Ce phénomène s'explique notamment par la mise en place du régime micro-entrepreneur.

REVENUS DES MICRO-ENTREPRENEURS

La progression du nombre de micro-entrepreneurs doit être analysée à l'aune de leurs revenus : en 2015, 9 % d'entre eux n'ont pas déclaré de chiffre d'affaires, 24 % un chiffre d'affaires inférieur à la franchise (305 €) et donc considéré comme nul.

Le revenu moyen est par ailleurs bien en-dessous de ceux des indépendants classiques qui sont parfois jusqu'à 4 fois plus élevés.

Dans l'artisanat des services, la moyenne des revenus est la plus faible avec 19 900 € annuels et des écarts sont visibles : les dirigeants d'entreprises d'esthétique (soin à la personne) déclarent un revenu moyen annuel beaucoup moins élevé (15 800 € par an).

UNE SORTIE DE CRISE FRAGILE

En 2017, la sortie de crise est perceptible. La reprise d'activité a un impact positif sur le nombre de TPE artisanales employeuses, qui repart à la hausse. Toutefois, la dynamique de création d'emplois salariés reste inférieure à celle de l'ensemble du secteur privé et fragile. L'évolution reste négative dans l'artisanat de fabrication.

La reprise est portée par quelques secteurs très dynamiques, notamment les soins de beauté.

DES RECRUTEMENTS PLUS DIFFICILES

Le nombre d'offres déposées est en hausse dans les secteurs d'emplois salariés comme les soins de beauté (+ 11 %).

L'enquête «Besoins de Main-d'oeuvre» de Pôle Emploi indiquait également un nombre de projets de recrutements en hausse pour 2016 (156 000) et 2017 (184 000). Les difficultés de recrutement anticipées par les TPE artisanales remontent à 53 %, un taux bien supérieur au taux moyen des entreprises (37 %).

13011 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :