Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°709 Décembre 2017

Numéros précédents

3 0 5 1

Les conservateurs : ces protecteurs si mal aimés…

Par Audrey Fournier-Baptistini , Directrice de École Fournier-Baptistini de Clermont-Ferrand
N°685 Octobre 2015
Pourquoi une telle défiance vis-à-vis de conservateurs tels que les parabens, le phenoxyethanol, ingrédients à la fonction si essentielle ?

LES CONSERVATEURS : DES INGRÉDIENTS INDISPENSABLES

Sans conservateur, pas de cosmétique digne de confiance ! Quid alors des mentions «sans conservateur» qui fleurissent sur nos packagings ? Deux possibilités :

  • soit le produit ne contient pas d'eau et auquel cas un conservateur serait superflu,
  • soit le produit contient de l'eau mais sa formule se trouve être auto-protégée du fait de la présence en quantité suffisante d'ingrédients possédant une activité antimicrobienne (par exemple des huiles essentielles ou encore des alcools) dont le nom ne fait pas partie de la liste officielle de «conservateurs» du règlement cosmétique européen.

Le produit est bien protégé par un ingrédient qui joue le rôle de conservateur mais le fabricant a le droit de ne pas le nommer comme tel... c'est un subterfuge de communicant, en somme.

LES PARABÈNES, CES MAL-AIMÉS

Si les fabricants font tout pour minimiser l'impact de l'utilisation des conservateurs au sein de leurs produits cosmétiques, c'est que ces derniers sont devenus depuis quelques années la hantise des serteurs à leur égard.

Ainsi, si l'utilisation du propylparaben et du butylparaben est interdit par la Commission Européenne dans les crèmes pour le traitement des érythèmes fessiers du bébé, en raison du fort risque de pénétration de ces substances à travers la peau lésée des tout petits, il n'en reste pas moins que ces deux substances sont toujours autorisées par le règlement cosmétique européen dans la formulation des autres produits cosmétiques.

Pour autant, face à la polémique, plus question pour beaucoup de marques de formuler des produits contenant des parabènes, même si ces derniers étaient très appréciés des formulateurs, notamment en raison de leur facilité d'utilisation : en effet, contrairement à beaucoup de leurs confrères, les parabènes présentent l'avantage suprême de ne pas perturber la chimie de la formule, c'est-à-dire de ne pas réagir avec les autres ingrédients... et surtout, ils sont bien tolérés par la peau !

RÉDUIRE LA CONCENTRATION
DES CONSERVATEURS

De fait, c'est en raison de leur potentiel allergisant que les conservateurs sont majoritairement décriés à ce jour. D'ailleurs, pour minimiser les risques d'allergie, les fabricants utilisent les concentrations les plus faibles possibles de ces ingrédients dans leurs formules. Ils font ainsi appel à des tests baptisés «challenge tests»qui leur permettent de vérifier sans compromettre la sécurité sanitaire du produit.

À chaque produit sa durée de vie

D'ailleurs, le packaging joue un rôle non négligeable dans la conservation des produits. De l'avis de tous, le pot, si luxueux soit-il, est de loin le packaging le plus sujet à être contaminé... surtout si vous omettez parfois de vous laver les mains avant de prélever vos noisettes de crème(une solution alternative est l'utilisation de la petite spatule offerte dans certains pots... à condition de la désinfecter régulièrement).

Si généralement les crèmes sont utilisées dans le délai imparti, ce n'est pas le cas d'un produit qui fait figure de véritable «nid à bactérie » tant on le garde bien au-delà de l'indication sur le packaging : ce produit, c'est le mascara !

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Audrey Fournier-Baptistini , Directrice de École Fournier-Baptistini de Clermont-Ferrand

Cliché Darren Baker

12026 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :