Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°718 Octobre 2018

Numéros précédents

4 3 5 1

Comment créer son site internet ?

N°674 Octobre 2014
Ghislain Arbellot et Johan Walter sont des professionnels renommés dans la création de sites web dans le secteur de la beauté et du bien-être. Ils vous donnent la méthodologie pour réussir un site : le nom de domaine, l’hébergement, l’architecture, les fonctionnalités, le design, le référencement, la boutique en ligne, les réservations de soins…

comment créer son site internet

Communication présentée au 44ème Congrès International d'Esthétique Appliquée (mars 2014 à Paris), par Ghislain ARBELLOT, Directeur d'Eanet, Johan WALTER, Directeur de Massage Factory, Sophie MEYER, Esthéticienne-Consultante, Formatrice.

Laure Jeandemange

Il semble aujourd'hui bien difficile de communiquer pour un institut de beauté sans envisager un site Internet. Mais payer une fortune un site pour que vous le laissiez à l'abandon par manque de temps et si personne ne le visite, cela ne sera pas un bon investissement ! Ghislain Arbellot, Johan Walter et Sophie Meyer vous expliquent point par point la méthodologie pour avoir un vrai beau site utile !

LES OBJECTIFS D'UN SITE INTERNET

Sophie Meyer

On va commencer par ce qui me semble le plus important : un site Internet oui, mais pourquoi ? Quels sont les objectifs d'un site Internet ?

Ghislain Arbellot

Lorsqu'on crée un site Internet, il y a de nombreux pièges à éviter. L'objectif d'un site est de trouver de nouveaux prospects et fidéliser vos clients actuels en présentant ce que vous faites et tout ce que vous proposez. Il est très important d'avoir un site graphiquement agréable, c'est votre vitrine. Et il faut se démarquer de la concurrence.

Sophie Meyer

Il y a le nom de domaine et la marque qui seront bien sûr à définir en amont.

Johan Walter

La première chose à faire, avant d'ouvrir un nom de domaine, c'est un dépôt de marque. Le nom de domaine, en .com ou en .fr, est un élément de votre marque. Pour la petite histoire, j'ai ouvert Massage Café en 2003, ça s'appelait Zen Room.

Au bout d'une semaine d'ouverture, j'ai eu une opposition de marque par un groupe cosmétique japonais et, donc, j'ai dû changer l'enseigne, le site, et tout le travail déjà fait sur le référencement. On a redémarré de zéro. Donc, il n'y a rien de plus important que votre marque. Vous allez commencer à communiquer auprès de vos prospects, de vos clients, sur votre marque.

Pour choisir votre marque c'est simple, vous tapez votre marque.com, votre marque.fr. Privilégiez le .com, vous devez à tout prix posséder le .com de votre marque.

Sophie Meyer

Sur le marché, il existe beaucoup d'offres pour créer son site, de l'offre gratuite à l'offre intermédiaire, en passant par la création de site sur-mesure. Donc, il va falloir se poser la bonne question de ce qui va être le plus adapté.

Ghislain Arbellot

Vous devez définir vos objectifs : À qui voulez-vous vous adresser ? Le profil ? L'âge ? Les femmes ? Les hommes ?... Tout ceci fait partie de la définition de vos objectifs. Ensuite : Est-ce que c'est un site vitrine ? Est-ce que vous voulez également communiquer sur votre expérience, sur votre savoir-faire au travers d'un blog ? Est-ce que vous voulez connecter les réseaux sociaux car vous y êtes active ?... Votre prestataire doit être en mesure de vous conseiller sur ce que tout ceci représente en terme d'investissement, de temps.
Vous n'êtes pas la seule sur Internet, donc il faut analyser la concurrence locale, puis, par la suite, nationale. Il faut aussi regarder les fonctionnalités proposées par la concurrence, les messages qui sont mis en place.

Il va falloir également penser au référencement, quand quelqu'un tape un mot clé, par exemple «institut de beauté Toulouse», comment faire pour que votre site arrive en première page ? Donc la notion de référencement est à prendre en amont de la conception de votre site Internet.

LE BUDGET

Sophie Meyer

Nous allons aborder la notion de budget en fonction des différents supports.

Johan Walter

Avec Ghislain Arbellot, nous sommes d'accord sur un point qui est fondamental : il existe des sites gratuits ou pas très chers, mais leurs fonctionnalités sont très réduites. Donc, vous ne payez pas ou peu mais, au final, vous n'avez rien. Vous risquez même de ternir votre image de marque, car ils ne proposent pas de design.

La durée de vie d'un site est de trois ans car le design évolue. En ce moment, c'est la tendance du flat design, que vous retrouvez chez Windows et Apple, ce sont des designs d'aplats, très minimalistes, créés pour s'adapter aux Iphones et Ipads.

Comptez en général 30 % de votre clientèle qui se connecte via un mobile. Si votre site n'est pas conçu pour ces outils, vous perdrez de la clientèle. Sur ordinateur, vous voyez un menu horizontal. Si vous passez sur tablette, le design s'adapte.

On ne peut plus ignorer le smart phone, presque tout le monde en a un. Du coup, il faut trouver une solution, et le gratuit ne propose pas cette adaptabilité. De plus, en utilisant les moteurs de recherche, si vous tapez «massage Ile de France», ce ne sont pas des sites gratuits qui apparaissent en première page.

Il faut bien prendre en compte deux choses : le référencement et le positionnement. Le référencement, c'est facile, tous les sites sont référencés par google. Par contre, le positionnement, c'est-à-dire votre rang par rapport aux mots clés, c'est un travail de référencement et, avec un site gratuit, vous ne l'aurez pas.

Il existe différentes solutions : soit du sur-mesure, comme va vous l'expliquer Ghislain, soit un travail par rapport à des CMS (Content Management System) gratuits, par exemple World Press. On prend des templates de design qu'on adapte. On met le site en ligne en une heure. C'est un logiciel de gestion de contenus. Votre site est dynamique, vous avez accès aux contenus sans passer par un webmaster, vous pouvez rajouter des pages.

Il y a 10 ans, ce n'était pas possible mais aujourd'hui il existe des outils que l'on adapte. Donc, avec un budget en-dessous de 1 000 €, vous pouvez avoir un site personnalisé comme par exemple le Spa dans le Noir, qui a passé commande juste avant Noël et a eu, en une semaine, son site en première page de Google. Il y a vraiment du résultat.

AVOIR LA MAIN SUR SON SITE

Ghislain Arbellot

Il faut que vous ayez la main mise sur votre site. Même les outils gratuits sont relativement simples à prendre en main. Pourquoi garder la main sur vos contenus ? Tout simplement parce que votre activité évolue, vos produits évoluent, et si vous ne faites pas de mise à jour régulièrement sur votre site, Google va favoriser soit des nouveaux entrants, soit des gens qui vont être plus actifs que vous.

Un site est une superbe arme commerciale, mais qui va aussi vous demander du temps d'investissement. Nous avons une approche sur-mesure. Après avoir analysé votre institut, votre savoir-faire, nous vous proposons une charte graphique et des fonctionnalités sur votre site adaptées à vos besoins.

Quel que soit votre budget, prenez en compte que si vous optez pour un site sur lequel vous n'avez pas la main, il ne sera vu que par les gens qui connaissent votre site. Il existe des centaines de prestataires, c'est un peu difficile de faire un choix. Nombreux sont ceux qui proposent des sites web avec deux ou trois mises à jour par an. Ce n'est pas la bonne solution.

Sophie Meyer

Je connais des esthéticiennes qui ont des problèmes avec leur prestataire car elles n'avaient aucun référencement et n'avaient absolument pas la main mise sur leur site. Donc, elles ne pouvaient rien faire pour avoir un site dynamique. À quel rythme faut-il apporter du contenu ?

LE CONTENU

Johan Walter

Le plus important sur votre site, c'est le contenu. Si vos pages ont un contenu inférieur à 300 mots, Google ne va pas le référencer. C'est une première chose.
Ensuite, il y a trois types de sites :

  • le site vitrine, pour présenter votre activité,
  • le site boutique, pour vendre et vous vendre, - et le blog qui sert à alimenter vos connaissances, à avoir des articles.

Il faut une fréquence d'au minimum une fois par semaine car votre site a une date sur le blog. Google va voir que votre site est actif, donc ses nouveaux algorythmes vont vous favoriser car ils luttent contre le spam et plus vous êtes active, plus vous augmentez votre place dans le positionnement. Il est très important d'être active sur votre blog. Donc, il vous faut un blog, une vitrine et une boutique.

La première solution de paiement c'est Paypal, avec des seuils assez élevés puisque le premier palier est de 3,5 % de votre chiffre d'affaires. Au-delà de 2 500 €, les commissions passent à 2,4 %.

L'intérêt de Paypal c'est la mise en place rapide, en un clic. Mais l'idéal, c'est le contrat VAD, contrat de vente à distance. Vous demandez à votre banquier ce contrat. Puis vous achetez un logiciel. La banque peut vouloir vous vendre sa solution. Vous pouvez choisir un logiciel indépendant.

Quand vous négociez votre commission, au-dessus de 0,9 % c'est beaucoup. Donc, négociez avec votre banquier. Le contrat VAD va vous permettre de vendre des produits, cartes cadeaux, etc.

Votre site doit pouvoir aussi vous permettre de gérer les RDV annulés. Donc, proposez un formulaire d'inscription avec des arrhes ou une saisie de coordonnées bancaires pour débiter la cliente si elle ne vient pas. La VAD peut vous prémunir contre les non-venues des clientes qui réservent.

Ghislain Arbellot

Mettez du contenu original. N'allez pas copier du contenu sur un site tiers car Google risque de vous pénaliser. Donc favorisez un contenu original.

Johan Walter

Au-delà des réservations, il est important de donner accès aux cartes cadeaux sur votre site. Le site est un point de vente. L'avantage de la carte cadeau, c'est la trésorerie. La cliente paye et télécharge un pdf. Vous auriez tort de vous en priver.

Ghislain Arbellot

Votre site a pour objectif d'avoir une visibilité nationale, voire internationale. Vous pourrez ainsi drainer une clientèle qui n'habite pas près de chez vous mais veut faire un cadeau à une personne qui habite près de chez vous.

Johan Walter

Concernant les sites bilingues ou multilingues, il y a deux choses à distinguer, la première, c'est que votre site est fait pour un pays à la base.

Vous avez un .fr, donc Google va donner la préférence pour votre site à la France. (On parle de Google, car 80 % du trafic est généré par Google).
Donc, avec un .fr, c'est Google France. Avec un .com, vous êtes ouverte à différents pays. Et cela va vous permettre de générer des extensions avec /.fr pour la langue française, et /.en traduit en anglais. Mais cela restera sur le même site, donc c'est bien si vous voulez vous développer en Europe. Par exemple, pour l'Angleterre, vous faites une extension .com/.uk, pour l'italien un .it. Google va détecter l'extension et automatiquement vous référencer sur Google du bon pays.

Ensuite, il faut vous adapter à la clientèle du pays, au niveau de votre équipe, avec une admin du site dans la bonne langue, et au niveau de vos produits car les habitudes de consommation sont différentes.

Ghislain Arbellot

On a parlé du référencement naturel qui est gratuit sur Google, mais il y a aussi le référencement payant, c'est la colonne de droite sur Google avec les deux ou trois premiers résultats.

C'est un bel outil mais je vous conseille d'être accompagnée sur cet outil, car ça peut coûter vite cher. L'e-mailing, c'est une bonne solution que vous pouvez gérer vous-même afin de drainer des clientes sur votre site et faire partager votre actualité. Enfin, il existe les réseaux sociaux dont tout le monde connaît le fonctionnement.

Sophie Meyer

Ghislain Arbellot vous propose une journée master class pour apprendre à optimiser votre site Internet et le rendre opérationnel.

Johan Walter

Sur une journée, vous ne serez pas un dieu du web, mais cela vous donnera de bonnes bases pour comprendre le web.

Sophie Meyer

Moi-même qui ne suis pas une pro du web, je vous encourage à suivre cette formation. Vous allez y arriver.

Ghislain Arbellot, Eanet,  29, boulevard de la République, 92250 La Garenne Colombes.
Tél : 01.46.49.10.73 www.eanet.fr

Johan Walter, Massage Factory, Tél. 06 29 30 13 07 www.massagefactory.eu

Cliché Wrangler

11523 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :