Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°723 Mars 2019

Numéros précédents

5 1 5 1

Travailler dans la beauté, le bien-être et le luxe

Par Frédérique Lebel
N°663 Octobre 2013
Le luxe vous a toujours attirée et vous désirez travailler dans le spa d’un établissement étoilé. Conseils et recommandations d’une formatrice aguerrie. À méditer avant de vous lancer dans l’aventure.

L'expérience de Sylvette Panek, formatrice chez Algotherm, Groupe Batteur, est impressionnante.

On ne compte plus les spas et thalassos en France et à l'étranger pour lesquels elle a donné ses conseils lors de leur installation, puis recruté le personnel et enfin le former (Intercontinental Paris, et Bora Bora, Corinthia Budapest, MGM, Al Dau Beach Hôtel à Hurghada...). Son avis est donc des plus précieux.

spa, esthétique, esthéticienne, institut de beauté

LE LUXE STIMULE L'IMAGINAIRE

L'envie de travailler dans un spa d'hôtel prestigieux demeure bien souvent une longue histoire passionnelle et fougueuse. Ces enclos où règne l'argent suscite chez les jeunes en particulier une instinctive attirance. Ils apparaissent, surtout aux yeux des toutes nouvelles diplômées comme de véritables écrins envoûtants où évoluent célébrités et hommes (et femmes) de pouvoir.

«Elles rêvent de les voir au plus près, confie Sylvette Panek, au risque de griller les étapes de leur vie professionnelle pour accéder directement "en haut du perchoir". Elles s'imaginent déjà "spa manager" sans avoir une expérience suffisamment forte et longue.»

UNE ÉDUCATION IRRÉPROCHABLE

«N'est pas Nadine de Rotschild qui veut ! Côtoyer le luxe demande une éducation de longue haleine. Cet univers, même s'il n'est pas impitoyable, commence là où le besoin s'arrête» plaisante notre formatrice. On ne peut jamais singer quelqu'un de bien élevé. On l'est ou pas.

Et même bien élevée sous tous rapports, débuter dans un spa de luxe nécessite une grande observation pour ne pas commettre d'impair. Car les clients, eux, sont au courant. Ils pratiquent depuis bien plus longtemps que vous, et dans de très nombreux endroits, les soins et massages.

UN CV IMPECCABLE

Vous l'enverrez soit à la spa manager, soit à la DRH du groupe qui gère le spa convoité. Conseils variés :

Ne mentez jamais :

tout est vérifiable, et la vérité revient toujours avec effet boomerang ! Vous avez des enfants : écrivezle. L'amplitude des heures de travail dans un grand hôtel est extrêmement large, pas question de dissimuler leur existence, au risque de devoir avouer ensuite que vous ne pouvez assurer un service, car leur nounou n'est pas disponible...

Structurez bien votre CV :

Soyez concise. Ne mentionnez pas les trop courtes expériences (exemple : j'ai effectué un remplacement de 15 jours...).

Votre photo :

Elle doit rester sobre. Vous n'êtes pas une future star, mais (peut-être) une future employée.

Préparez-vous :

Si vous êtes retenue et convoquée à un entretien, il est préférable de connaître le «jargon» des grands hôtels (room service, lounge, business centre...) repérez discrètement les lieux avant votre entretien.

À SAVOIR AVANT DE POSTULER

Un grand hôtel est ouvert 365 jours sur 365. Vos horaires peuvent aller de 8 heures du matin à 8 heures du soir (et parfois plus tard) !

Vous rencontrerez tous types de clientsétrangers (80 % de la clientèle). Il faut donc être très adaptable et disponible à l'instant même. «Fonctionnez comme un interrupteur, vous n'aurez pas le temps de réfléchir», précise Mme Panek.

Les clients : vous en accueillerez le matin, qui n'ont pas dormi et passé la nuit dans un avion. D'autres qui désirent tout et tout de suite. Aucune esthéticienne n'est disponible à cet instant précis, improvisez, sur le champ. Dirigez-les vers le hammam, le jacuzzi, la piscine, la tisanerie, offrez-leur la carte des soins en expliquant ce qui pourrait leur convenir le mieux.

Ne dites jamais non ! Tout est toujours possible. À vous de gérer et de trouver la solution. Un exemple : pas de café à la tisanerie ? Vite, vite arrangez-vous pour que le bar de l'hôtel vous en apporte un très rapidement.

Si votre client est particulièrement exigeant, faites-lui comprendre que le message est bien passé, et que vous vous approcherez au maximum de ses exigences du moment !

Vous devrez parler impérativement anglais. Et pas seulement l'anglais usuel, mais aussi l'anglais professionnel. Apprenez la liste des soins en anglais. Ayez aussi des rudiments d'anatomie.
Si votre client à mal quelque part, cela ne doit pas se résumer par «mal au ventre», mais foie, pancréas, estomac, etc.

Attention à votre tenue : coiffure simple, sans cheveux dans les yeux, mains impeccables, avec ongles polis ou vernis de façon incolore.

Jamais de chewing-gum.

Jamais de «Monsieur dame» !

Précédez toujours le client sans jamais lui tourner le dos (marchez en crabe).

Raffinez tous les détails, gardez vos mains derrière le dos, ou le long du corps si vous parlez debout à votre client. Jamais de bras croisés en appui contre un mur.

Vérifiez toujours que tout va bien, et discrètement (hammam, jacuzzi...) et même dans l'enceinte du spa. Si celui-ci est très vaste, votre client risque de se perdre. Soyez présente sans être pesante.

Si un client demande soins et massages en chambre, vous ne pourrez lui refuser, mais lorsque le groom apportera la table de massage dans la chambre, signifiez-lui, en présence de votre client, l'heure à laquelle il pourra la reprendre, ce qui officialise l'intervention.

Et n'oubliez pas que la différence entre un massage et une caresse est la différence de pression !

OUF ! VOUS INTÉGREZ L'ÉQUIPE

 

  • Cela commencera le plus souvent par un CDD (de un mois ou plus) reconductible une ou deux fois.
  • À la fin de la première quinzaine, même si vous estimez que tout va bien, n'hésitez pas à demander à la spa manager ce qu'elle pense de vos prestations, afin de vous améliorer encore. N'oubliez pas que l'on peut toujours faire mieux, surtout dans le domaine du luxe, et qu'il faut toujours se remettre en question.
  • Comprenez tout rapidement (rangement du linge, endroit où rapporter des tasses qui traînent...).
  • Attention à la presse. Ôtez des petites tables les journaux de la veille. Vous ne travaillez pas aux archives d'une bibliothèque !
  • Fauteuils et autres sièges doivent toujours être impeccables, et bien «tendus». Jamais de trace d'un postérieur précédent. N'oubliez pas que le client ne doit jamais penser que quelqu'un l'a précédé ou le suivra. Il est unique !
  • Enfin, n'acceptez jamais de pourboire ou de gratification avant un soin. Jamais. Si il est offert après, mettez-le discrètement et rapidement dans une poche.

Allez courage ! Vous mourrez toujours d'envie de vous lancer dans cet univers particulier ? On ne fait bien que ce que l'on désire vraiment.

Alors, bonne chance !

Par Frédérique Lebel

Algotherm.
Tél. 02 31 47 15 15.
www.algotherm.fr

Cliché Sergey Nivens Fotolia.

11081 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 23/09/2015
    je ne suis pas persuader que le seul différence entre un massage et une caresse soit la différence de pression pour ce qui est du reste pour avoir travailler en spa hotelier cela est bien veridique bon courage à toutes et a tous
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :