Newsletter

Sur le même thème

Corps
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°719 Novembre 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Vrai Faux sur la cryo esthétique

Par Rachel Bettan , Directrice Pédagogique Adjointe de EPSECO Valence
N°719 Novembre 2018
Sur le marché de la minceur, l’offre est tellement diversifiée que, pour convaincre, il faut maîtriser avec précision le fonctionnement des appareils de cryo, mais aussi, et surtout, être capable d’expliquer comment biologiquement cela agit sur le corps.

LA CRYO-ESTHÉTIQUE EST UNE TECHNIQUE DOULOUREUSE

Faux : L'appareil de cryo-esthétique est un appareil électrique qui permet de réduire les tissus graisseux localisés par le froid. C'est une technique de lipo-réduction récente, non invasive et indolore.

Elle se pratique sur certaines zones très précises du corps, et particulièrement pour faire disparaître les bourrelets résistant au sport et aux régimes. Cette méthode d'amincissement localisée est indolore, ne nécessite ni anesthésie, ni injection, ni préparation.

LA CRYO-ESTHÉTIQUE LUTTE CONTRE LE SURPOIDS OU L'OBÉSITÉ

Faux : La cryolipolyse est une méthode d'amincissement strictement localisée. Cette méthode ne permet donc de traiter que des bourrelets graisseux disgracieux, souvent récalcitrant au sport et aux régimes.

Autrement dit, la cryolipolyse ne s'adresse pas aux personnes souffrant de surpoids ou d'obésité, c'est-à-dire dont la surcharge graisseuse est répartie sur l'ensemble du corps.

Dans cette situation, seul un régime alimentaire associé à un programme d'activité physique est indiqué et la cryothérapie ne peut pas s'y substituer. Il n'en reste pas moins qu'elle peut être combinée avec un réel suivi diététique pour motiver vos clientes car les résultats seront rapidement visibles.

LA CRYO-ESTHÉTIQUE PEUT TRAITER TOUTES LES ZONES DU CORPS

Vrai : Avec cette méthode, vous allez pouvoir répondre aux problématiques minceur de toutes les zones du corps, l'abdomen, les poignées d'amour, le pli sous-fessier, la face interne des genoux et des cuisses, la culotte de cheval très localisée, les bourrelets au-dessus ou en dessous du soutien-gorge, les bras et le double menton...

LA CRYO-ESTHÉTIQUE N'AGIT QU'EN SURFACE ET CE N'EST PAS DURABLE

Faux : L'appareil a une réelle action métabolique qui va agir en plusieurs étapes. Déjà la minceur va se faire par l'activation de la lipolyse (déstockage des lipides des cellules graisseuses et élimination par le système sanguin et lymphatique). De plus, l'action du froid va permettre une apoptose des adipocytes grâce à la libération d'une enzyme, la «caspase 3».

La cellule est ensuite digérée par les macrophages (cellules immunitaires qui digèrent les cellules «mortes» pour ensuite entraîner leur élimination dans le système immunitaire grâce principalement à une protéine, la cytokine.

Et ce n'est pas tout ! Vous pouvez aussi insister auprès de vos clientes et leur expliquer que l'appareil a aussi une action thermique qui va permettre d'améliorer la circulation sanguine et lymphatique et donc une meilleure oxygénation des tissus et élimination des déchets par le processus de choc thermique.

LA CRYO-ESTHÉTIQUE AGIT EN PROFONDEUR POUR «TUER» LES ADIPOCYTES MAIS C'EST DANGEREUX

Faux : En refroidissant une zone adipeuse déterminée, la cryolipolyse provoque ce que l'on appelle l'apoptose (mort lente programmée des cellules) des adipocytes. Les cellules adipeuses vont se dégrader naturellement sans léser les tissus adjacents (muscle, sang, peau).

La technologie repose sur un phénomène physique, l'effet Peltier : un applicateur en forme de coque «aspire» (vacuum) le pli adipeux qui va se loger au fond de cette coque, puis un mécanisme comparable à une «pompe à chaleur» va extraire de cette zone les calories et abaisser en quelques minutes la température de cette zone de 37°C à une température proche de 7°C.

Deux jours après la séance, il apparaît un processus d'inflammation plus ou moins perceptible selon les clientes. L'inflammation maximale se produit au bout de 15 jours : les adipocytes amorcent le processus de «vidange» progressive (les lipides sont consommés comme énergie par les muscles et éliminés par le système lymphatique).

Dans les semaines qui suivent, l'inflammation laisse progressivement place à un processus phagocytaire : les macrophages commencent à envelopper et digérer les adipocytes apoptiques (les adipocytes morts) pour en faciliter l'élimination progressive par les voies naturelles grâce à une protéine, la cytokine. Le résultat maximum est généralement atteint au bout de 45 jours.

LA CRYO-ESTHÉTIQUE EST UNE SOLUTION CONTRE LA CELLULITE AQUEUSE

Faux : Attention, ce principe de fonctionnement s'applique sur une cellulite adipeuse, d'origine graisseuse, non douloureuse et qui se voit en pinçant la peau. Mais la cryolipolyse n'aura pas d'effet sur la cellulite aqueuse liée à la rétention d'eau et à une mauvaise circulation sanguine, ainsi que sur la cellulite fibreuse très ancienne, dure et douloureuse (on parle de fibrose lorsque les fibres de collagène qui entourent les adipocytes se sont multipliées, épaissies et surtout rigidifiées et emprisonnent les cellules graisseuses).

UNE SÉANCE SUFFIT ET LES RÉSULTATS SONT IMMÉDIATS

Faux : Les séances durent environ 30 minutes. En général, 1 à 3 sont suffisantes, à déterminer en fonction du résultat obtenu et des objectifs de chaque cliente. Le traitement est indolore même si des sensations d'étirement désagréables dues au froid et qui disparaissent rapidement sont généralement rapportées.

Après la séance, la zone traitée reste rouge, légèrement enflammée, voire gonflée pendant quelques heures. En raison d'un effet ventouse, quelques hématomes peuvent survenir selon la fragilité de la peau, mais ils s'estompent en quelques jours.

Enfin, une légère insensibilisation temporaire peut être ressentie, mais la reprise des activités est immédiate après toute séance. La cryolipolyse permet de diminuer la masse graisseuse localisée de 20 à 45 % à chaque séance.

Il est très important de comprendre que les séances doivent être espacées d'au moins trois semaines pour laisser l'apoptose se faire.

UNE FOIS LE TRAITEMENT RÉALISÉ, IL N'Y A PLUS RIEN À FAIRE

Faux : Pour faciliter l'élimination, il est recommandé de faire du sport et de manger équilibré.

De plus, l'entretien est nécessaire car malgré la disparition des adipocytes, d'un point de vue biologique, de nouvelles cellules se formeront et la cellulite peut revenir au bout de plusieurs mois, voire années.

À noter que, comparativement aux kératinocytes de l'épiderme qui se renouvellent tous les 30 jours, les adipocytes ont normalement une durée de vie très longue. On renouvelle 10 % de nos adipocytes par an, ainsi la réapparition sera beaucoup plus longue.

De plus une cliente qui se «gave» après son traitement verra un gonflement important de ses adipocytes restant, donnant de nouveau rapidement l'effet de cellulite.

CONCLUSION

Vous avez maintenant toutes les clefs pour répondre à vos clientes et surtout maîtriser cette nouvelle technologie.

En effet, n'oubliez jamais que la connaissance et la formation sont très importantes dans votre métier pour le confort de vos clientes et leur sécurité mais aussi pour vous protéger !

Quel que soit votre degré de connaissance dans la technique, il reste néanmoins indispensable de vous former à l'appareil choisi lors d'un achat.

Chaque marque, chaque appareil, a ses particularités et caractéristiques et vous devez être une vraie spécialiste avant de vous lancer pour la sécurité de tous ! Vous serez fin prête pour la lutte contre les adipocytes !

Par Rachel Bettan , Directrice Pédagogique Adjointe de EPSECO Valence
13020 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :