Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°719 Novembre 2018

Numéros précédents

3 2 5 1

Parcours d'esthéticienne : Cinthia Montoro formatrice internationale Sothys

N°719 Novembre 2018
Cinthia Montoro a réalisé le rêve de nombreuses esthéticiennes, devenir formatrice internationale pour une grande marque. Voici son parcours.

LA DÉCOUVERTE DE L'ESTHÉTIQUE

J'ai passé un Bac général, puis une licence en langues étrangères et j'ai continué avec un master en management en école de commerce. Lors de mon stage de fin d'études, je me suis rendue compte à quel point le contact humain me manquait.

Ayant toujours été attirée par l'univers de la beauté et du bien-être, j'ai souhaité m'orienter vers le management en spa. J'ai donc, en parallèle de mon stage de fin d'études, occupé le poste d'hôtesse polyvalente à l'institut pilote Decléor, et là, je suis littéralement tombée amoureuse de cet univers.

LES ÉTUDES d'ESTHETIQUE

J'ai donc décidé de compléter mes études par un CAP Esthétique effectué en alternance au CFA de Versailles car la cabine était la grande lacune de mon CV. J'ai eu la chance de faire mon apprentissage dans un Spa T.Sens dans les Yvelines. La gérante m'a recrutée grâce à mes expériences précédentes.

Ensemble, nous avons revu à la baisse ses coûts fixes, mis en place les réseaux sociaux et une newsletter mensuelle, tout en me permettant d'acquérir de l'expérience en cabine les jours de forte affluence.

J'ai adoré la cabine, il n'y a rien de plus gratifiant qu'une cliente qui vous remercie pour le lâcherprise que votre soin lui a procuré.

PREMIÈRE EXPÉRIENCE
DANS UN SPA HÔTELIER

À l'issue de mon CAP, j'ai cherché à me rapprocher des spas hôteliers, j'ai postulé dans plusieurs palaces parisiens et j'ai été embauchée au George V en tant que réceptionniste.

C'est notamment grâce aux quatre langues que je maîtrise couramment ainsi que mes précédentes expériences dans l'esthétique. Bien que le CAP ne soit pas obligatoire à la réception, c'est un plus qui permet de comprendre les exigences de la cabine et d'adapter le planning.

Je suis restée un an à la réception avant de prendre des missions supplémentaires sur la gestion du spa telles que : l'évaluation des critères de qualité de l'équipe (par exemple, faire une courte présentation du soin, demander au moins deux fois durant le soin si la pression convient, proposer une boisson,...) et la gestion des stocks.

Ce que j'en retiens

Ce fut une très belle expérience. Dans un tel établissement, nous n'avons pas le droit à l'erreur, il faut être en mesure de répondre à une clientèle extrêmement exigeante et toujours apporter une réponse rapidement.

Il faut être impeccable sur notre présentation, la manière dont on s'exprime, dont on rédige un e-mail, sur la qualité de services. Nous sommes dans l'excellence, c'est très formateur et d'ailleurs applicable dans tout autre poste.

DU SPA À LA FORMATION

Du spa à la formation

Après deux ans au Georges V, j'ai décidé de me diriger vers la formation. J'avais envie de découvrir un autre aspect du monde de l'esthétique. J'ai compris qu'il s'agissait de l'opportunité idéale lorsque j'ai découvert une annonce pour un poste de formatrice internationale chez Sothys.

Suite à un premier échange téléphonique, Isabelle Villey, Directrice Institut/Formation, m'a demandé de préparer pour l'entretien un power point sur la peau, ainsi qu'une présentation de trente minutes du dernier soin de saison en anglais comme si je formais des esthéticiennes.

J'avais moins d'une semaine et même si cela me demandait du travail, cela montrait tout le sérieux et l'exigence de Sothys... J'ai également passé des tests pratiques visage et corps.

Sothys me plaisait pour les valeurs de la marque dans lesquelles je me retrouvais et aussi pour son image de marque prestigieuse, toujours à la recherche de l'excellence que ce soit au travers des protocoles de soin mais aussi des produits.

MON QUOTIDIEN DE FORMATRICE INTERNATIONALE

Je suis depuis deux ans maintenant chez Sothys, mon bureau n'est qu'à quelques minutes de l'Institut. 50 % de mon temps de travail se passe à l'étranger.

Nous sommes quatre formatrices internationales, nous n'avons pas de zone géographique attribuée. Je voyage donc dans le monde entier puisque nous sommes présents dans 120 pays !

La cible lors de ces formations peut être très variée, aucune formation ne se ressemble. En effet, il peut s'agir de formations de formatrices, des dépositaires locales, dans des spas hôteliers, lors d'événements tels que les congrès à l'étranger ou encore d'interviews presse.

Lorsque je ne suis pas en déplacement, je fais des formations au centre de formation international à Paris. J'anime les formations France d'ouverture de compte ou bien j'accueille les responsables export à Paris avec des formations à la carte, en fonction de leurs besoins.

Et lorsque je ne suis pas en formation, je travaille sur le développement de nouvelles formations ou la mise à jour d'outils pédagogiques.

De plus, à chaque nouveauté, un travail approfondi est nécessaire à la formatrice pour intégrer les éléments scientifiques, s'approprier les présentations et maîtriser parfaitement le soin.

Les qualités d'une formatrice internationale

Pour un tel poste, il faut être passionnée car nous représentons la marque, être flexible, avoir une grande capacité d'adaptabilité. Les langues sont bien entendu un atout.

13018 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :