Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°708 Novembre 2017

Numéros précédents

3 0 5 1

Comment travailler avec la nouvelle génération ?

Par Tiphaine Modeste , Expertise Spa Bien-Être
N°708 Novembre 2017
Les esthéticiennes de la génération Z arrivent dans vos instituts de beauté : dynamiques (?), motivées (?), impliquées (?), qui veulent travailler (?). Sur le terrain, de plus en plus de managers en institut se posent la question : «Mais comment manager cette nouvelle génération ?».

Pour mieux comprendre la perception du travail par les différentes générations, replongeons-nous dans les contextes de leur évolution.

Génération des Baby-Boomers
Nés entre 1943 - 1959

- Possibilités d'emplois exceptionnelles
- Vie centrée sur le travail et les évolutions de carrière
- Respect de l'autorité et de la hiérarchie
- Loyauté envers son entreprise
- Sentiment d'appartenance à son entreprise

Génération X
Nés entre 1960 - 1977

- Pénurie d'emplois
- Travail comme clé d'épanouissement
- Recherche d'équilibre travail / famille
- Ne s'attendent pas et ne garantissent pas la fidélité de l'emploi
- Recherche de gratification immédiate

Génération Y
Nés entre 1978 -1994

- Rébellion face à l'autorité.
- Recherche d'équilibre travail / famille / loisirs
- Recherche d'un mentor
- Indépendance envers l'employeur : l'entreprise doit avoir quelque chose à offrir et non l'inverse
- Fuit la routine au travail
- Valorisation travail d'équipe

Génération Z
Nés entre 1995 - 2009

- Ne connaîtra pas de difficultés à rouver un emploi (nombreux secteurs en pénurie de main d'œuvre)
- Les perspectives d'évolution comme élément de motivation : apprendre plusieurs métiers
- Plaisir ET bien-être au travail
- Lien social fort dans l'entreprise (travail d'équipe)
- Recherche de l'entreprise apprenante (pouvoir se former en continu)
- Mentalité d'entrepreneur et freelance

Au fil de ces générations, nous sommes passés d'un contexte où la loyauté et la stabilité dans une seule et même entreprise primait, à un contexte où la stabilité n'existant plus, les générations ont envie d'évoluer et de se former en continu. La notion de collaboration au travail devient de plus en plus importante et nécessaire pour les jeunes générations.

En pratique

Regardez dans votre institut et son organisation ce qui est proposé à vos jeunes recrues pour leur permettre d'apprendre en continu, de «casser» autant que possible la routine au travail, et de fédérer un esprit d'équipe fort, comme par exemple, autour d'un projet commun pour votre institut où les talents de chacun peuvent être mis en valeur.

LES NOUVELLES GÉNÉRATIONS D'ESTHÉTICIENNES
QUELLES DIFFÉRENCES ?

Du point de vue des managers

Dans les instituts de beauté, ces nouvelles générations d'esthéticiennes apparaissent comme «pourries-gâtées», non investies, impatientes car elles veulent gravir les échelons très rapidement ou bien changer d'entreprise rapidement.

Corinne, responsable de deux instituts, explique : «Il y a encore quelques années, j'avais la possibilité de garder les contrats d'apprentissage que j'accueillais. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas : les apprenties veulent quitter mon entreprise dès la fin de leur contrat d'apprentissage pour multiplier leurs expériences. J'ai donc le sentiment d'avoir investi dans leur formation mais de ne pas en "récolter" les fruits».

En bref, le syndrome du «c'était mieux avant».

Du point de vue des esthéticiennes

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

12823 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :