Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°708 Novembre 2017

Numéros précédents

3 0 5 1

6 idées reçues sur le site internet de l'institut de beauté

Par Anissa Truchet , Experte Digital
N°708 Novembre 2017
Vous avez entendu tout et son contraire concernant la digitalisation des métiers de la beauté. Voici les meilleurs conseils pour contrer les idées reçues et faire d’Internet votre allié à l’aube de 2018.

IDÉE REÇUE #1 :
INTERNET EST SECONDAIRE

Observez vos clientes ! Car, qu'on le veuille ou non, vos clientes ou futures clientes sont hyper connectées et passent leur temps en ligne. Dès qu'elles recherchent une information, des horaires ou l'institut le plus proche, elles ont le réflexe Internet et utilisent le premier appareil à portée de main.

En moyenne, on consulte son smartphone 150 fois par jour et, depuis un an, les recherches sur mobile ont même dépassé celles sur ordinateur. Pouvez-vous vous priver des 91 % de la population qui ne passe pas à l'acte sans s'être renseignée au préalable sur Internet ?

Tous les actes de la vie quotidienne passent désormais par Internet. La réponse est donc OUI : être trouvée sur Internet aujourd'hui quand on est une professionnelle de la beauté est incontournable !

IDÉE REÇUE #2 : JE N'AI PAS DE SITE,
JE NE VEUX PAS ÊTRE SUR INTERNET

Vous ne voulez pas être présente sur Internet ? Trop tard, vous y êtes sans doute déjà !

Vous n'avez jamais rien créé, posté, relayé mais quand on vous cherche, on trouve des informations vous concernant. Faites le test ! Recherchez votre institut sur Google et vous serez surprise de constater que, la plupart du temps, des informations pratiques et des avis circulent sur vous sur des forums, des annuaires ou des plateformes communautaires comme Yelp.

Il arrive également que vous ayez une page Facebook et/ou une fiche Google MyBusiness sans même les avoir créés.

Résultat : les informations pratiques vous concernant sont fausses (horaires, contact), les avis sont peu flatteurs et donc dissuasifs et vous font perdre des clientes potentielles. Votre image vous échappe.

IDÉE REÇUE #3 :
UNE PAGE FACEBOOK ME SUFFIT

Facebook est très populaire parmi les professionnelles de la beauté. Mais Facebook a aussi ses limites. À la place de vos clientes, comment faire la différence parmi les milliers de pages Facebook d'instituts de beauté ou de nailbars ? Toutes ont le même format, les mêmes couleurs, les mêmes informations...

Une page reste une page et ne sera jamais aussi complète qu'un site Internet professionnel personnalisé. Aussi, se lancer dans une stratégie basée sur les réseaux sociaux demande une certaine discipline en termes d'animation. Si votre page est laissée à l'abandon plusieurs semaines, vous donnerez l'impression que votre institut est fermé ou que vous ne pratiquez plus.

La bonne fréquence ? Hebdomadaire.

Postez des photos, des nouveautés, des promotions, des exclusivités... bref de quoi rendre addict et augmenter rapidement votre communauté de fans.

Un conseil : si vous vous décidez à lancer votre site Internet, ne délaissez surtout pas votre page Facebook. Chaque support a sa place et le trafic pourra ainsi circuler entre votre site Internet et votre page Facebook.

IDÉE REÇUE #4 :
CRÉER UN SITE INTERNET EST CHER OU COMPLIQUÉ

FAIRE FAIRE VOTRE SITE INTERNET

Votre site Internet aura un rendu professionnel et sera plus personnalisé. Le délai varie de un à trois mois et le tarif peut atteindre plusieurs milliers d'euros, en fonction des options retenues (site vitrine, e-commerce, interface de mise à jour...).

Pour trouver la perle rare, renseignez-vous autour de vous et même pourquoi pas auprès de vos clientes, la bonne vieille méthode du bouche à oreille ! Vous ne connaissez personne ?

Encore une fois, Internet vous permet d'accéder à de nombreux profils grâce à des plateformes de mise en relation comme Hopwork, c'est un peu le Airbnb des indépendants. Les profils sont très complets et vous prenez peu de risques car cette communauté a pignon sur rue.

Quelques conseils avant de vous lancer :

  • assurez-vous que le free lance que vous choisirez ait les compétences pour gérer la création de votre site de bout en bout : design, intégration HTML, référencement naturel et qu'il ne s'arrêtera pas à l'étape de la maquette,
  • consultez le portfolio regroupant ses réalisations pour évaluer l'adéquation avec vos goûts,
  • lisez les avis des clients sur ses précédentes missions : Est-il flexible ? Créatif ? Respecte-t-il les délais ?
  • les tarifs jour/homme et les estimations peuvent varier énormément, demandez plusieurs devis,
  • libérez du temps pour votre site Internet : commencez par préparer un brief précis sur vos envies en termes de design et de contenu.
  • soyez autonome sur la mise à jour de votre site : demandez à pouvoir gérer votre site Internet seule une fois qu'il sera en ligne car souvent les modifications ne sont ni gratuites, ni illimitées, ni immédiates.

Bref, faire faire votre site, c'est la solution la plus confortable, mais aussi la plus chère et parfois la moins flexible une fois le site créé.

FAIRE SOI-MÊME VOTRE SITE INTERNET

Grâce aux éditeurs ou solutions DIY (Do-It-Yourself), il est possible depuis une petite dizaine d'années de créer soi-même son site. L'offre est très large, de nombreux outils existent : Wix, Jimdo, 1&1, e-monsite... pour ne citer que les plus connus.

Ils s'adressent aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels et proposent tous une version gratuite, conditionnée par la présence de publicités.

Pour éviter les publicités, comptez un budget d'environ 15 € par mois et pour un site e-commerce 30 € par mois. Avec les éditeurs DIY, pas de connaissance en programmation requise : l'utilisateur choisit un template (modèle de site) au sein d'une bibliothèque, il modifie ensuite les différents blocs et contenus selon ses envies sur une interface d'édition et à l'aide de fonctionnalités de type glisser-déposer.

Ces outils sont très puissants et vous donnent une forte autonomie. Ils proposent aussi un store, un peu comme Apple, dans lequel piocher les modules complémentaires qui vous intéressent : prise de rendez-vous, e-commerce, e-mailing...

Quelques conseils avant de vous lancer avec un éditeur DIY :

- pensez votre site en amont pour choisir le modèle le plus adapté : réfléchissez à l'arborescence de votre site, aux choix ergonomiques, à la gestion des images, au positionnement des textes et des boutons ,

- faîtes-vous aider : la prise en main de ces outils peut être longue. Renseignez-vous auprès de la CCI ou de la Chambre de Métiers qui organisent des formations à ces outils et vous donnent les bases d'Internet,

- prévoyez du temps : en moyenne pour finir votre site avec un éditeur DIY, vous aurez besoin de 5 jours.

Une nouvelle génération d'outils voit le jour : les générateurs intelligents. Plus besoin de créer votre site de A à Z, c'est leur système qui s'en charge. Leur objectif est de limiter votre implication pour vous faire gagner du temps. C'est le cas de Popsite par exemple qui propose de prendre le contrepied des éditeurs en faisant en sorte que votre site d'institut de beauté ou de nailbar personnalisé se crée seul. Pour un budget de 19 € par mois et sans engagement de durée, votre site fini peut être en ligne dans l'heure.

Pas d'interface, pas d'éditeur : le système apprend à vous connaître au travers d'un questionnaire ludique : quels sont vos goûts ? Quels sont vos horaires ? Vos prestations ? Vos comptes de réseaux sociaux ? Après avoir collecté vos réponses, l'algorithme tourne et vous fait en temps réel trois propositions de sites personnalisés finis.

Vous pouvez ensuite publier et choisir votre nom de domaine personnalisé. Et vous gardez la main sur votre site Internet. Pour le mettre à jour, il vous suffit de modifier les réponses à vos questions. La bonne nouvelle, comme tous les outils nouveaux, de nouvelles fonctionnalités viennent s'ajouter progressivement et les sites existants bénéficient systématiquement d'améliorations et de ces nouvelles fonctionnalités.

IDÉE REÇUE #5 : JE VAIS ÊTRE EN PREMIÈRE PAGE DE GOOGLE

C'est loin d'être aussi simple et ne croyez pas une énième agence qui vous en ferait la promesse. Votre présence sur la première page de Google dépend de plusieurs facteurs combinés. Vous pouvez facilement aider votre site à monter dans les résultats.

Quelques conseils pour monter dans le référencement

- Faîtes circuler les flux en liant tous vos supports de communication web : créez votre fiche Google Mybusiness, indiquez sur tous vos comptes (Google, Facebook, Instagram, Pinterest...) l'adresse de votre site Internet et inversement,

- Intégrez du contenu de qualité et inédit sur votre site Internet, n'hésitez pas à détailler au maximum les textes qui portent sur votre équipe, votre établissement, vos méthodes, vos prestations et surtout mettez votre site Internet à jour régulièrement avec des offres, des nouveautés. Un site Internet doit vivre, c'est ce qui donne envie à vos clientes de le visiter, à Google de le référencer. D'où l'intérêt d'avoir la main sur votre site.

- Faites parler de vous ! Le fait que d'autres sites orientés beauté et esthétique pointent vers le vôtre a une valeur inestimable aux yeux de Google car il jugera votre site pertinent sur ces thématiques. Par exemple, un article sur le site d'une blogueuse beauté en vogue vous drainera du trafic mais également de la popularité dans le jargon web.

Rassurez-vous, vous serez rapidement visible sur le nom de votre établissement. Ce sont sur les requêtes génériques de type «Institut de beauté à Paris» que les places sont les plus chères et ce sont justement sur ces mots-clés qu'il faut insister lorsque vous rédigerez vos textes.

IDÉE REÇUE #6 : SEULS LES SITES DE E-COMMERCE
RAPPORTENT DE L'ARGENT

Même un site vitrine a une finalité : recevoir des messages, générer des appels, des rendez-vous, des visites physiques, vous faire préférer à un concurrent.

Voyez l'expérience de vos visiteurs comme un tunnel, c'est d'ailleurs le terme technique utilisé par les professionnels d'Internet. À l'entrée de ce tunnel, vous recevez vos visiteurs sur votre page d'accueil. À la sortie de ce tunnel, le passage à l'acte.

En moins de trois clics, le visiteur doit avoir trouvé l'information qu'il cherche, ainsi qu'un moyen rapide de vous contacter, voire de prendre rendez-vous en ligne. Pour convaincre, utilisez tous les leviers qu'offre un site Internet : les textes doivent être convaincants, la carte avec le détail de vos prestations doit être accessible, les photos doivent être belles et de qualité, une galerie d'avant/après ou de vos réalisations fait rêver, le détail de vos équipements rassure.

Pour être contactée, votre numéro de téléphone et vos horaires doivent être très visibles. Le formulaire de contact est incontournable, il est utilisé beaucoup plus qu'on ne le pense.

Mieux, si vous disposez déjà d'un outil de prise de rendez-vous en ligne tel que Clic Rdv, Flexybeauty ou Planity, vous pouvez facilement y brancher votre site Internet.

Votre site est également un puissant outil promotionnel : affichez des offres exclusives et évaluez ainsi l'impact direct sur votre chiffre d'affaires.

CONCLUSION

Seul un institut sur six est équipé d'un site Internet aujourd'hui, la concurrence dans le milieu de la beauté est limitée. Vous lancer maintenant est une réelle opportunité de moderniser votre image de marque et d'augmenter votre chiffre d'affaires.

En savoir plus sur Popsite.

12824 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :