Newsletter

Sur le même thème

Ongles
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°713 Avril 2018

Numéros précédents

4 3 5 1

Les produits pour les ongles : comment faire le bon choix ?

Par Catherine Ougen
N°697 Novembre 2016
En tant que professionnelle, vous devez proposer à vos clientes un service de qualité avec des produits conformes à la législation européenne, mais face à la multitude de produits pour les ongles : que choisir ?

Nous avons interviewé Claude Ilic, Directeur Général de Wilde Cosmetics-LCN, l'expert en la matière, qui nous a donné les réponses aux questions que vous vous posez.

lES PRODUITS ONGLES :
COMMENT NE PAS SE TROMPER ?

Il faut que vous analysiez les fournisseurs qui ont une bonne réputation. Il y a deux choses importantes : la tenue et le marketing. Mais on demande surtout à un vernis d'avoir une bonne tenue.

Vous pouvez vous renseigner auprès de vos consœurs pour savoir ce qu'elles utilisent, et leur demander si elles sont satisfaites... Il est important pour un bon vernis, qu'il tienne tout aussi bien sur un ongle naturel ou sur un ongle artificiel.

QUELLE RÉGLEMENTATION ?

Les vernis à ongles ainsi que les gels de couleur pour ongles relèvent des directives européennes concernant les cosmétiques, c'est-à-dire les produits qui se mettent sur les mains, sur la peau, les cheveux... C'est fastidieux et compliqué.

C'est la raison pour laquelle vous devez travailler avec des sociétés qui ont pignon sur rue. Et, en tant que professionnelle, vous avez l'obligation de vous assurer auprès de votre fournisseur que ses produits sont déposés au Centre Anti-Poison de Bruxelles.

Si vous travaillez avec LCN, de dimension internationale, il est évident que tous nos produits sont déposés car nous ne pouvons pas prendre de risques qui auraient des conséquences fâcheuses pour la marque.

QUE DOIT VÉRIFIER L'ESTHÉTICIENNE ?

Tout d'abord, il faut avoir une bonne relation avec son représentant, son fournisseur, qui vient vous présenter les nouveautés et les nouvelles tendances.

Si c'est une société qui vient vous voir depuis des années, et qui existe depuis 20, 30 ans, c'est un gage de sérieux. Il faut demander à votre fournisseur toutes les fiches de sécurité car, en principe, c'est une obligation de pouvoir les présenter à chaque demande d'un client ou lors du passage d'un agent de la Répression des Fraudes.

Les produits ongles sur INTERNET ?

Vous pouvez acheter vos produits sur Internet mais vous devez vous assurer qu'ils sont déposés dans les Centres Anti-Poison.

Il faut savoir que si vous achetez sur un site Internet international, automatiquement, vous brisez la chaîne de responsabilités car vous devenez de facto l'importateur du produit et cela entraîne automatiquement, pour l'acheteur, toutes les obligations administratives.

Si, par mahleur, vous avez un problème avec un produit acheté sur un site Internet international, vous serez responsable vis-à-vis de votre cliente. C'est la facture d'achat qui fait foi au niveau de la responsabilité. Ne sachant pas si ces produits sont déposés, vous encourez de nombreux risques.

Avant de commander sur Internet, demandez systématiquement la fiche Inci du produit ainsi que la fiche de sécurité qui, comme je le mentionnais, doit obligatoirement être en votre possession, et vérifiez que les composants sont conformes aux directives de la réglementation européenne sur les cosmétiques.

Si vous achetez des produits sans avoir toutes ces informations, et si vous rencontrez un problème avec une cliente (qui, par exemple, présente une allergie), la responsabilité vous incombera directement avec toutes les graves conséquences que cela implique.

 

 

Vous aurez également des soucis avec la Répression des Fraudes et tous les problèmes financiers qui en découlent. En résumé, attention aux fausses économies que vous voulez faire en achetant des produits si ceux-ci ne sont pas conformes à la législation européenne !

PRODUITS ONGLES : FOURNISSEUR, ESTHÉTICIENNE, CLIENTE

Toute la chaîne, du fabricant, du fournisseur, de l'esthéticienne, doit être responsable et on doit proposer le produit qui convient à la cliente en toute sécurité pour ne pas abîmer ses ongles.

Voici un exemple concret ! Le vernis semi-permanent, ou plutôt le vernis Soak Off de son vrai nom, a été créé spécialement pour les clientes chez qui le vernis classique ne tient pas.

Pourquoi le vernis classique ne tient pas ?

Ce n'est pas forcément parce que le vernis n'est pas de bonne qualité, mais simplement que la cliente a les ongles gras. Essayez de faire tenir un morceau de «scotch» sur du beurre ? Pourtant le scotch est de très bonne qualité mais je peux vous assurer que sur du beurre ça ne tient pas !

Et les fabricants ont donc créé le vernis Soak Off ?

Environ 30 % des femmes peuvent faire ce qu'elles veulent, le vernis classique ne tiendra pas sur leurs ongles pour la raison évoquée ci-dessus. Donc, nous avons inventé le vernis semi-permanent, qui est un dérivé du gel, le vernis gel Soak Off.

Attention, soyez responsables !

Naturellement, il faut que les fournisseurs et les esthéticiennes disent la vérité à leurs clientes. On peut commettre des erreurs même avec des produits conformes à la législation. Cela dépend de quelle manière vous les utilisez. Le vernis semi-permanent (Soak Off) ne doit pas être utilisé plus de 6 à 7 fois par an.

Le vernis en lui-même n'abîme pas les ongles, c'est la façon de le retirer qui les abîme : on plonge les ongles de la cliente dans de l'acétone pur pendant 10 minutes pour le retirer ou à l'aide de papillottes.

Faites un test, mettez un morceau de viande dans de l'acétone pendant 10 minutes et vous allez voir ce que cela donne. Si vous faites cela toutes les trois semaines à votre cliente, au bout d'un moment elle aura les ongles très abîmés. La conséquence qui en découle est que vous allez perdre la cliente.

Non pas parce qu'elle ne souhaite plus venir, ou qu'elle veut laisser respirer ses ongles («un ongle ne respire pas...») mais tout simplement parce que ses ongles sont très abîmés.

Utilisez les bons mots !

Quand on est professionnelle, on utilise les bons mots pour expliquer la situation à la cliente. Et même si la vérité, soi-disant, n'est pas bonne à dire, car vous avez peur que cela entraîne une perte de chiffre d'affaires, réfléchissez bien !

Si vous perdez la cliente, vous perdez la totalité du chiffre d'affaires. Et avec le risque qu'elle en parle à son entourage, ce qui va entraîner automatiquement une mauvaise image de votre institut.

L'honnêteté par rapport à une cliente c'est la première des priorités : cela s'appelle être responsable.

D'ailleurs, trouvez-vous dans le commerce un dissolvant avec de l'acétone ? Non. Cela n'existe plus depuis fort longtemps. Pour votre information, consultez sur Internet la composition de l'acétone et vous comprendrez.

En clair, ne mentez pas, ne trompez pas vos clientes, même par omission.

Il faut que les fournisseurs soient honnêtes avec l'esthéticienne et que l'esthéticienne soit également honnête avec sa cliente. Car, malheureusement à la finale, c'est l'esthéticienne qui risque de payer les pots cassés et qui sera responsable.

Donc, les maîtres-mots sont l'honnêteté et la responsabilité !

Par Catherine Ougen
12507 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :