Newsletter

Sur le même thème

Ongles
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°709 Décembre 2017

Numéros précédents

5 6 5 1

Les stylistes ongulaires et la formation

Par Laure Jeandemange
N°675 Novembre 2014
Geneviève Brésil qui dirige l’Académie Crystal Nails France a souhaité aborder ce sujet car, selon elle, actuellement, peu de stylistes ongulaires travaillent correctement. Comment est-ce possible ? Faites-vous partie, sans le savoir, de ces stylistes et surtout, comment vous améliorer… ? Voici ses réponses.

STYLISTE ONGULAIRE
OU SIMPLE POSEUSE D'ONGLES ?

Pour Geneviève Brésil, le constat est clair, les stylistes ongulaires qui travaillent bien ne sont pas très nombreuses. Souvent mal formées au départ, elles ne sont pas allées plus loin que ces acquis-là.

genevieve bresil, gago, crystal nails, prothésiste ongulaire, nail art, styliste ongulaire, esthéticienne gabrilelle kovacs, gago, crystal nails, prothésiste ongulaire, nail art, styliste ongulaire, esthéticienne

La majorité des stylistes ongulaires pensent réaliser un bon travail parce qu'elles n'ont pas de retours négatifs de leurs clientes mais, techniquement parlant, le travail n'est pas bon pour autant. Et si la technique n'est pas parfaitement respectée, l'ongle peut être abîmé.

Le gros problème est que de nombreuses stylistes ongulaires reproduisent à peu près visuellement, en omettant totalement le côté technique pur ainsi que le côté architectural de l'ongle.

SAVOIR S'AUTO-ÉVALUER

C'est la grande question : avez-vous conscience que vous pourriez faire mieux ? Et là, tout dépend de la formation initiale qui vous a enseigné ou pas à vous auto-évaluer. Au bout d'un moment, comme il n'y a pas cette auto-évaluation, de nombreuses stylistes ongulaires manquent d'humilité par rapport à la qualité de leur travail. Tout va bien pour elles, elles ne prennent pas de recul, elles ne se jugent pas.

L'auto-évaluation doit faire partie d'une bonne formation de base avec les règles techniques, architecturales que nécessite la pratique du stylisme ongulaire.

L'auto-évaluation se base sur les critères suivants : l'anatomie de l'ongle, sa nature, les règles techniques, géométriques, sans oublier, bien entendu, les règles d'hygiène.

Tout d'abord, respectez l'anatomie de l'ongle, chaque cliente a des ongles bien particuliers avec une anatomie qui lui est propre. Il est important de bien évaluer cela pour déterminer ce que vous allez pouvoir faire, ce que vous ne pourrez pas faire et comment vous allez le faire.

Si vous êtes formée avec l'idée que toutes les clientes ont les mêmes ongles et qu'il est possible de proposer exactement le même résultat et de la même façon à tout le monde, votre évolution professionnelle est compromise. Il est important de respecter la nature propre des ongles de chaque cliente.

Dans certains cas, il ne faut pas faire de pose ou simplement laisser reposer. Sur le plan technique, il y a plusieurs règles à respecter en fonction de la forme que votre cliente souhaite obtenir, c'est de la géométrie avec des parallèles à respecter en fonction des formes d'ongles.

gabrielle kovacs, gago, crystal nails, prothésiste ongulaire, nail art, styliste ongulaire, esthéticienne

POURQUOI SE FORMER
EN CONTINU ?

Que tout cela soit acquis ou pas, les techniques évoluent si vite dans ce métier qu'il est important de vous former régulièrement. Ne dites jamais «je sais». Ne dites pas «je suis la meilleure, j'ai du monde, je n'ai pas de casse». Non, il faut aller au-delà. On apprend toujours, tout d'abord en étant au contact des autres parce qu'il y a toujours meilleurs que soi. Et même si votre niveau est excellent, il est important de vous former en permanence.

Geneviève Brésil elle-même se forme quatre à cinq fois par an auprès des meilleurs dans le monde. Sa mission étant de gérer un centre de formation sur la France et les DOM TOM, elle se doit de transmettre le savoir des dernières technologies aussi bien à ses élèves qu'à ses formatrices. Geneviève Brésil observe ce qu'il se passe ailleurs, si c'est transposable en France, et l'apprend si c'est intéressant.

Il y a des choses qu'on ne fait pas en France et qui se font ailleurs. Dans certains pays, toutes les femmes portent des faux ongles, aux US, le stylisme ongulaire est implanté depuis des générations, on est styliste ongulaire de mère en fille.

En France, nous sommes restés sur des ongles très courts, des french. Le métier peine à évoluer «mais c'est souvent parce que les stylistes ne se donnent pas les moyens de faire mieux» selon Geneviève Brésil. Elles partent du principe que les clientes ne veulent qu'une french carrée, point. Alors que le stylisme ongulaire appartient aux métiers de la mode. La mode évolue, il est impératif que la France évolue également.

Les Françaises restent sur leurs acquis, elles arrivent à en vivre alors pourquoi changer ? Elles sont persuadées que leurs clientes ne veulent pas plus, alors qu'au contraire, il faut se remettre en question, se former et mettre en avant ce nouveau savoir. Ne serait-ce que sur la french, tout a tellement évolué. Nous sommes dans un métier où la formation continue est quelque chose d'essentiel. Il faut que les stylistes mettent ça en place.

Nous avons la chance, en France, d'avoir des organismes qui prennent en charge la formation, alors, c'est vrai, beaucoup moins qu'avant, mais nous sommes le seul pays d'Europe à avoir nos formations prises en charge en partie, alors profitons- en ! 16 heures, c'est toujours 16 heures, utilisez-les !

gabrielle kovacs, gago, crystal nails, prothésiste ongulaire, nail art, styliste ongulaire, esthéticienne

Comment choisir la bonne formation ?

Comment choisir
la bonne formation
de stylisme ongulaire ?

Trouver un bon centre de formation est un gros problème car les centres de formations fleurissent, tout le monde s'improvise centre de formation pour x raisons. Certaines prothésistes pensent qu'en étant installées depuis quinze, vingt ans, elles pourraient tout à fait former, c'est faux, c'est totalement faux.

Nous avons pu voir ces dernières années des jeunes femmes qui, en ayant suivi de très bonnes formations, peuvent devenir au bout de trois ou quatre années d'expérience d'excellentes formatrices et qui sont de meilleures enseignantes que certaines qui sont dans le métier depuis des années mais qui n'ont jamais cherché à approfondir leurs connaissances, ni même à se remettre à jour alors que les techniques et les produits évoluent.

Certaines choses sont faisables maintenant, elles étaient inimaginables, il y a encore cinq, six ans. Pour sélectionner votre centre de formation, tout dépend de la technique que vous souhaitez apprendre : gel ou résine. C'est votre premier critère de sélection. À ce jour, avec du gel ou de la résine, vous réaliserez le même travail, ce n'est qu'une question de matière qui est différente à travailler. On peut faire facilement certaines choses avec du gel et inversement.

Ensuite, il faut réussir à déterminer si le centre de formation remplit tous les critères d'un bon centre de formation à savoir que les formatrices sont formées régulièrement et que l'on vous enseigne les dernières technologies.

D'autre part, essayez de rencontrer des personnes qui ont déjà été formées par ces centres de formation et prenez le temps de bien regarder leur travail, faites des comparaisons par exemple avant la formation et après s'il s'agit d'un perfectionnement. Enfin, n'allez pas forcément vers la formation la moins chère ou la plus chère. Le prix n'est pas un facteur déterminant.

STYLISTE ONGULAIRE,
UN VRAI MÉTIER

Bien entendu, évitez les formations dans une cuisine, sur le coin d'une table, car malheureusement, ce sont des choses qui existent ! Et à peine la formation terminée, ces personnes se disent stylistes ongulaires. Mais le métier de styliste ongulaire est un vrai métier, un métier à part entière.

Dans les autres pays, notamment dans les pays de l'Est, en particulier la Hongrie, où il existe une vraie culture du stylisme ongulaire, le travail final est de grande qualité. Un examen d'État permet de devenir styliste ongulaire. Et même après ce diplôme de base, tout au long de leur carrière, ces stylistes se forment en permanence. C'est bien pour cela que ce sont les meilleures au monde.

C'est cette notion de «métier de styliste ongulaire» que Geneviève Brésil voudrait voir naître en France. Le métier d'esthéticienne est un métier, une esthéticienne n'est pas styliste ongulaire et inversement. Les esthéticiennes ont un statut, elles passent un diplôme d'État, les stylistes non.

Ce sont deux métiers indépendants l'un de l'autre. Le stylisme ongulaire est un métier à part entière, qui fait partie de l'esthétique, qui est une des spécificités de l'esthétique mais qui n'a rien à voir avec les études d'un CAP d'Esthétique qui inclut uniquement deux jours dans le programme.

Capsule vs chablon

Ne restez pas sur les capsules, c'est ridicule, il y a tant de possibilités qui s'ouvrent à vous grâce au chablon. N'ayez pas peur du chablon car, grâce au chablon, vous pourrez vraiment réaliser des choses exceptionnelles, inimaginables avec des capsules. Finalement, on pourrait comparer la capsule au prêt à porter et le chablon à la haute couture.

Avec un support comme la capsule, il n'y a aucun travail de création, rien, ce n'est qu'une pose. En revanche, le chablon c'est un travail très technique en fonction de la forme que vous souhaitez obtenir, c'est de la reconstruction pure. Vous pourrez créer de véritables rallongements et votre cliente n'aura aucune sensation de gêne, ce sont des ongles réels. Fantastique, n'est-ce pas ?

Avec le chablon, certains produits comme la colle sont écartés et c'est tant mieux ainsi, aussi bien pour la praticienne que pour la cliente. Vous avez appris à poser des capsules au départ, mais après vous devez aller de l'avant.

LES CHAMPIONNES DU MONDE
DE STYLISME ONGULAIRE

Crystal Nails existe dans le monde depuis dix ans et en France depuis deux ans avec Geneviève Brésil. Crystal Nails est la marque novatrice au niveau des ongles, aussi bien en produits qui sont de très haute qualité qu'au niveau des formations de pointe de la base jusqu'aux concours nationaux et internationaux.

L'équipe des formatrices internationales Crystal Nails comporte actuellement quatre championnes du monde qui concourent dans les divisions les plus hautes. L'objectif de Crystal Nails est un jour d'avoir une Française championne du monde de stylisme ongulaire, Geneviève Brésil prépare ses élèves à cela. Il existe plusieurs concours organisés dans différents pays.

gabrielle kovacs, gago, crystal nails, prothésiste ongulaire, nail art, styliste ongulaire, esthéticienne gabrielle kovacs, gago, crystal nails, prothésiste ongulaire, nail art, styliste ongulaire, esthéticienne

Le dernier concours en date était à Las Végas, et c'est Gabriella Kovacs plus connue sous le nom de Gabo, (créatrice de la forme Marilyne) qui était présente au Congrès International d'Esthétique Appliquée qui a remporté le prix. Gabrielle Kovacs est championne d'Europe 2013, six fois Championne US 2012, championne du monde Las Vegas 2014 et Championne du monde sculpture d'ongles acrylique.

L'ÉVOLUTION DES ONGLES

Selon Geneviève Brésil, les ongles vont se démocratiser de plus en plus. Mais il ne faut pas que ça se démocratise dans le mauvais sens et, en ce moment, on est limite dans le sens où de nombreuses jeunes filles s'improvisent stylistes ongulaires après avoir suivi des cours sur Youtube ou bien elles ont l'habitude de se faire les ongles, elles pensent donc qu'elles savent.

Et comme il n'y a pas de réglementation au niveau des ongles, il y a forcément des dérapages. Pour préserver le métier, Crystal Nails ne vend qu'aux professionnelles en demandant un numéro de siret. L'idée étant de limiter aux particuliers l'accès à des produits professionnels.

UN MESSAGE
AUX STYLISTES ONGULAIRES

C'est un des plus beaux métiers du monde. C'est un métier créatif, ne vous perdez pas dans des choses inutiles. Allez vraiment à l'essentiel, formez-vous, ne restez pas sur vos acquis.

 

Par Laure Jeandemange

Crystal Nails, 5 av. du Mont Louis, 31240 L'Union.
Tél. 05 61 22 44 55
www.crystalnails-france.com

11564 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 14/11/2014
    Très bon article!!!petit bémol sur la partie esthéticienne /prothésiste mais c'est un débat sans fin!tout à fait d'accord sur la remise en question et la formation régulière .
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 27/01/2016
    Cet article est parfait, il illustre bien ce qu'est le métier de "styliste" ongulaire. J'ai fait une formation qui m'a laissé un goût amer dans la bouche car étant perfectionniste à souhait je ne comprenais pas les explications (ou alors encore pire, le manque d'explications) sur les produits, la constitution de l'ongle, ce qu'on peut faire, ne pas faire. Je suis capable aujourd'hui de faire une pose, mais jamais de la vie je n'en ferais une sans avoir suivi une vraie formation, en bonne et due forme. Sans m'être entraînée d'avantage. Ma fille me demande souvent de lui faire un rallongement de la plaque au chablon ... je pourrais .. mais non. Il faut laisser à chacun son métier et en plus être conscientes que les ongles ce n'est pas un bout de plastique, c'est fragile et une fois bien endommagés il est long et difficile de les récupérer en bonne santé. Donc encore merci pour cet article à faire lire à plein de monde, faire tourner sur les site et forums. Bonne continuation
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :