Newsletter

Sur le même thème

Ongles
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°723 Mars 2019

Numéros précédents

3 3 5 1

Les ongles et la réglementation

Par Michèle Lamoureux
N°668 Mars 2014
Où en est-on vraiment ? Qui a peut faire de la prothésie ongulaire et comment ? La CNAIB vous répond, texte de la DGCCRF à l'appui.

LA CNAIB VOUS RÉPOND

Existe-t-il une nouvelle réglementation pour les prothésistes ongulaires ?

Ce n'est pas une nouvelle réglementation, c'est l'application de la loi de 1996 aux prothésistes ongulaires. Les trois ministères Santé, Artisanat et DGCCRF estiment que la prothésie ongulaire qui consiste à utiliser des produits cosmétiques dont certains sont dangereux pour la peau (matrice de l'ongle et repli unguéal) est un acte esthétique et relève par conséquent de l'application de la loi.

Voir le courrier de la DGCCRF.

Est-il nécessaire d'avoir un CAP d'Esthétique ou trois ans d'expérience ?

Oui, il est nécessaire d'avoir un CAP ou trois ans d'expérience.

Comment prouver ces années d'expérience ?

Contrat de travail, bulletins de salaire ou inscription RM de l'entreprise.

Existe-t-il des organismes qui prennent en charge le financement d'une formation de stylisme ongulaire ?

Elle peut être prise en charge par les OPCA et les FAFCEA.

Une formation spécifique prothésie ou stylisme ongulaire est-elle obligatoire ?

Oui, c'est obligatoire, c'est une spécialisation, en plus du CAP.

 

CNAIB, 64,rue de la Briquetterie, 17000 La Rochelle

Tél. 05 46 41 69 79 www.cnaib.fr

 

Cliché Subbotina Anna Fotolia

11286 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 01/03/2014
    Application ou interprétation de la loi !!!
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 14/03/2014
    Ce qui veut dire que si on n'a pas de CAP, on peut exercer au moins pendant trois ans... illégalement donc ? et les services de la direction des fraudes prendront en compte ces trois années comme de l'expérience équivalente à un CAP ?
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 16/03/2014
    concernant les locaux (aménagement, aérations etc.) pour pratiquer l'onglerie, que dit la loi ?
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 03/04/2014
    Alors pourquoi il y en a qui ouvre quand même leur entreprise? Pourquoi la chambre de métiers autorise cela si la loi existe?
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 04/04/2014
    la CNAIB seule a tout fait pour que les chambres des Métiers n'enregistrent plus les nouveaux auto- entrepreneurs. Pourquoi les autres syndicats n'ont-ils pas eu leur mot à dire !!! la CNAIB est elle une république bananière ? chacun devrait rester à sa place et dans son domaine de compétence ! donnez donc de la valeur à votre CAP esthétique qui aujourd'hui est la plus grande usine de chômeuses !!! les élèves sortent avec un niveau tellement faible que ne compter pas sur nous les professionnels pour les embaucher.- à bon entendeur Merci-
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 28/05/2014
    donc si ont a fait d'autres études mais qu'on a la capacité d'éxercé, c'est a dire qu'on arrive aussi bien que les pro a faire de la manucure ont ne peut pas¿
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :