Newsletter

Sur le même thème

Corps
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Les Françaises et la minceur : quoi de neuf ?

N°668 Mars 2014
Voici les résultats d'une étude Contrex-IPSOS auprès de 1000 femmes de 18 à 65 ans qui apporte un éclairage nouveau sur le rapport que les françaises entretiennent aujourd'hui avec la minceur : motivations, désillusions, sources de bien-être, stress...

LE POIDS : UNE VRAIE PRÉOCCUPATION

Les Françaises se caractérisent comme des hédonistes, en quête de bien-être et d'harmonie. Épicuriennes, et gourmandes (54 %) elles aiment prendre soin d'elles (41 %), aller au restaurant (74 %) et s'accorder des petits plaisirs même lorsqu'elles font attention à leur ligne.

Mais paradoxalement 28 % d'entre elles (et 46 % pour les femmes au régime) ont déjà refusé au moins une fois une sortie entre amis pour éviter de faire un écart.

Bien que bonnes vivantes, l'apparence physique représente malgré tout un facteur important qui contribue à leur bien-être. En effet, 48 % d'entre elles (et 63 % pour celles au régime) déclarent être sensibles au regard des autres sur leur silhouette. On atteint les 60 % chez les 18-24 ans.

Le constat est donc sans appel : rester mince est important pour le mental d'1 femme sur 2.

Cette étude révèle que le poids reste une préoccupation féminine importante : près de 3 Françaises sur 4 ont été un jour préoccupées par leur poids.

Résultat encore plus surprenant : le poids est ressenti comme un facteur de stress pour 4 femmes sur 10. Et pour les femmes au régime cette préoccupation arrive en 2ème position (42 %) après l'argent et avant les anxiétés liées à la vie professionnelle ou familiale.

Il peut même devenir une obsession, en effet 7 % des femmes pensent aux calories éliminées durant leurs ébats amoureux !

La notion de régime stricto sensu trouve aujourd'hui une faible résonance auprès des femmes et s'avère de moins en moins répandue chez les Françaises. En effet, une femme sur deux déclare se retrouver davantage dans la démarche «faire attention à sa ligne en général».

LA LASSITUDE DU RÉGIME

82 % des Françaises déclarent «faire attention à leur ligne» et 32 % sont au régime. Pour mincir efficacement et durablement, les femmes ont toutes intégré qu'elles doivent suivre une hygiène de vie saine au jour le jour : adopter une alimentation équilibrée (97 %), pratiquer une activité physique régulière (94 %) et boire beaucoup d'eau (83 %).

Le régime, bien que toujours plébiscité, a aujourd'hui mauvaise réputation auprès des Françaises. 48 % d'entre elles l'associent à des émotions fortement négatives : fatigue (19 %), irritabilité (14 %), culpabilité (10 %).

Les femmes manifestent un certain désabusement face aux régimes, 7 Françaises sur 10 les trouvent ennuyeux. Elles connaissent toutes les méthodes phares pour faire attention à leur ligne mais rechignent et peinent à les mettre en application. 94% déclarent que le sport est une méthode efficace mais 41 % admettent ne pas réussir à tenir cette résolution, faute de motivation.

L'efficacité et la visibilité rapide des résultats pèsent énormément sur leur mental. Elles souffrent, pour beaucoup d'entre elles, de l'effet yoyo puisqu'elles sont plus de 63 % à déclarer le subir. 6 femmes sur 10 déclarent avoir le sentiment qu'elles ne trouveront jamais la méthode idéale pour mincir lorsqu'elles sont au régime.

Le poids devient d'ailleurs un tabou. L'étude révèle qu'une femme sur trois se retire systématiquement quelques kilos quand la question lui est posée.

Elles sont plus que jamais en attente de méthodes simples et rapides (78 %) qui leur permettraient de combattre cet ennui et contourner ainsi les difficultés «classiques» pour perdre du poids.

LA QUÊTE DE LA MINCEUR

Depuis des décennies, la quête de la minceur et du bien-être est une priorité pour les femmes. Une préoccupation croissante qui s'adapte à leurs envies et leurs contraintes, année après année, au gré des évolutions de la société.

Pourquoi débuter un régime ? Il y a autant de motivations que de femmes... et de régimes ! Pour une meilleure santé, à l'approche de l'été pour se sentir mieux dans sa peau en robe légère ou en maillot, suite à une grossesse, ou encore au moment de la ménopause, souvent synonyme d'une prise de poids.

La préoccupation «minceur» en Europe et en France En Europe, une femme sur deux déclare être concernée par la minceur :

  • 53 % en Grande-Bretagne,
  • 52 % en Allemagne,
  • et 47 % en France.

Selon une étude, 49 % des Françaises ont cherché à perdre du poids au cours des douze mois précédant l'enquête. Elle explique que la perte de poids chez les femmes est surtout liée à une recherche de bien-être, assortie d'une exigence esthétique.

Pourquoi ?

  • 64 % de femmes qui ont souhaité mincir l'ont fait pour se sentir bien dans leur peau,
  • 54 % pour s'habiller comme elles le veulent,
  • 51 % veulent se sentir mieux dans leur tête,
  • 42 % sont soucieuses des problèmes de santé,
  • 36 % affirment qu'elles veulent se sentir plus belles.

D'où vient le surpoids ?

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Cliché Porechenska Fotolia

11281 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :