Newsletter

Sur le même thème

Ongles
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°728 Septembre 2019

Numéros précédents

3 5 5 1

Quelle formation pour devenir prothésiste ongulaire ?

Par Muriel PICARD
N°646 Mars 2012
Déjà diplômée en esthétique ou encore étudiante, vous vous intéressez de près à cette nouvelle branche d’activité qu’est le stylisme ongulaire. J’y vais, j’y vais pas ? Dans quelles conditions ? Voici les réponses aux questions que vous vous posez sûrement, et qui vous aideront à prendre votre décision.

QUEL EST LE NIVEAU D'ÉTUDES POUR DEVENIR PROTHÉSISTE ONGULAIRE ?

Il n'y a pas à proprement parlé de niveau d'études minimum requis pour devenir prothésiste ongulaire. Si vous souhaitez entrer rapidement dans la vie active, il est possible d'envisager cette formation comme beaucoup d'autres avec un niveau fin de collège (3ème). La différence avec les autres débouchés, c'est qu'il n'existe pas une filière officielle donnant lieu à un apprentissage, un BEP ou un CAP, comme c'est le cas pour l'esthétique ou la coiffure par exemple. Les formations ont lieu uniquement dans le cadre d'écoles ou de centres de formation privés, créés par des marques spécialisées dans le matériel et les produits pour les ongles. Toutefois, un niveau d'études Baccalauréat ou une filière BEP, qui permet d'acquérir de bonnes connaissances en mathématiques, éventuellement en économie ou en gestion, est un vrai plus quand on souhaite exercer en free-lance ou s'installer. Car, dans ce cas, en dehors des prestations techniques, il vous faudra gérer toute la partie gestion et commerce qui n'est pas la plus facile, loin de là !

FAUT-IL DÉJÀ AVOIR UN DIPLÔME EN MANUCURIE ?

Il n'est absolument pas indispensable d'être manucure pour devenir prothésiste ongulaire. Lorsqu'elles sont complètes et sérieuses, les formations proposées comprennent toujours une partie théorique autour de l'ongle, sa morphologie, la façon d'en prendre soin et de le préparer aux différentes techniques de pose ou d'application de gel. On y enseigne également la pose de vernis sur les différents supports d'ongles, naturels ou pas. En revanche, si vous pratiquez déjà la mise en beauté des mains et des pieds, c'est loin d'être un handicap pour votre formation ! Vous avez déjà une bonne connaissance des ongles, et vous savez que cette profession exige un travail précis et minutieux. Car rappelons-le, le métier de prothésiste ongulaire exige avant tout des qualités de patience, de persévérance, sans oublier la rapidité d'éxécution, qui s'acquiert avec la pratique et l'expérience. En revanche, pour la beauté des ongles et des mains (limage, modelage, cuticule) il est obligatoire d'avoir un diplôme d'esthétique.

COMBIEN DE TEMPS DURE UNE FORMATION DE PROTHÉSISTE ?

C'est là toute la question ! Cette profession ne fait pas (encore) l'objet d'un parcours scolaire ou d'apprentissage bien codifié comme le sont aujourd'hui l'esthétique ou la coiffure. Les formations étant dispensées par des centres privés, elles peuvent avoir des durées et des contenus très différents selon les marques qui les dispensent. Cela génère donc un certain flou dans lequel il n'est absolument pas évident de se retrouver. Toutefois, de l'avis des professionnels, il est totalement illusoire de penser que l'on peut apprendre un métier aussi technique en seulement trois jours. Même s'ils sont intensifs et vont à l'essentiel, les stages ayant cette durée offrent seulement une première bonne approche du métier et permettent de découvrir et de commencer à maîtriser une technique parmi toutes celles qui sont proposées dans ce domaine. Pour acquérir vraiment les bases de votre nouvelle profession et faire le tour des possibilités existantes en matières de pose d'ongles, de modelage, d'application de gels, etc., comptez au minimum trois semaines à un mois de formation intensive, avec chaque jour, des cours théoriques et beaucoup de pratique pour acquérir la rapidité ainsi que le savoir-faire. Par la suite, vous aurez sans doute besoin de nouveaux stages mais cette fois, plus courts, pour approfondir certaines techniques car il est très difficile d'exceller en tout après un mois de formation. Sachez également que le métier de prothésiste, très récent, évolue sans cesse et pour cause ! On voit apparaître régulièrement des nouveautés dans ce secteur, ce qui oblige une bonne professionnelle à se former de manière continue pour rester dans le coup. Vous serez donc amenée à refaire des formations tout au long de votre vie professionnelle, en tout cas si vous souhaitez vous remettre à niveau et être toujours en amont des tendances, votre meilleur atout
pour fidéliser votre clientèle.

PEUT-ON FAIRE CETTE FORMATION PARALLÈLEMENT À UNE ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE ?

C'est tout à fait possible et il existe plusieurs cas de figure. Vous pouvez faire auprès de votre entreprise, une demande de CIF (Congé Individuel à la Formation, accessible à tous les salariés en CDI) ou de DIF (Droit Individuel à la Formation) qui permet de faire une formation en dehors du temps de travail tout en étant rémunérée. Les conditions sont différentes selon les entreprises et les contrats de travail, aussi faut-il vous renseigner d'abord auprès de votre employeur sur les possibilités qui vous sont offertes. Ce dernier peut aussi vouloir vous donner accès à ce type de formation afin de développer cette activité dans son entreprise. Dans ce cas, c'est du gagnant-gagnant, car il vous dispensera totalement ou partiellement de travailler le temps de la formation tout en vous rémunérant. Si aucune de ces formules n'est envisageable, reste la solution la moins intéressante mais toujours possible : de prendre des jours de congé sur votre capital vacances. Enfin, il existe aussi la possibilité de suivre des cours à distance et donc de vous former sur votre temps libre, ce qui exige discipline et persévérance.

EXISTE-T-IL UN DIPLÔME DE PROTHÉSISTE ONGULAIRE ?

Il n'existe pas de diplôme officiel de prothésiste ongulaire. Les centres de formation dispensent en revanche une attestation ou un certificat, qui est délivré après un examen théorique (connaissance de l'ongle, de sa morphologie, de ses éventuelles pathologies) et surtout pratique permettant de valider la maîtrise des différentes techniques enseignées au cours de cette formation. Pour avoir en main un certificat valable auprès de vos futurs employeurs et de votre clientèle, il est essentiel de choisir une école ou un centre agréé par une marque reconnue dans votre milieu professionnel pour ses méthodes et ses produits. Ce n'est pas forcément celle qui communique le plus ou que l'on retrouve partout mais bien celle qui a fait la preuve de son sérieux et de son efficacité dans un secteur très disputé. Les signes qui ne trompent pas : une marque qui perdure, innove régulièrement et accompagne les prestataires qui diffusent ses produits.

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Muriel PICARD
295 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :