Newsletter

Sur le même thème

Ongles
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°730 Novembre 2019

Numéros précédents

5 2 5 1

Ce que nous révèle la tournée des bars à ongles !

Par Arnaud WALLETON , Consultant-Formateur de Pygmalion et Galatée
N°635 Mars 2011
Même si le concept a visiblement de beaux jours devant lui, l’opportunité actuelle ne suffit pas pour se lancer dans l’aventure sur un simple coup de tête. Avoir un nail bar, c’est un business, voici comment faire pour que ça marche !

L'ouverture récente de plusieurs bars à ongles donne naissance à de nombreuses discussions : celles des personnes qui connaissaient déjà le concept et qui attendaient avec impatience son développement en France ; celles qui le découvrent et qui se laisseraient bien tenter ; celles de la presse «beauté» qui voient toujours d'un bon oeil l'arrivée d'un concept novateur et tendance ; celles des bloggeuses qui raffolent «chatter» et faire partager leurs nouvelles expériences ; celles des professionnels qui imaginent une belle opportunité de satisfaire les attentes de leur clientèle et de faire décoller leur chiffre d'affaires...

En quelques mois, les bars à ongles sont devenus LE thème à aborder dès que l'on parle des mains et des pieds. Même le journal télévisé de 20 heures leur a consacré quelques minutes ! Oui, assurément, le concept est ultra-tendance -surtout s'il s'appelle «Nail Bar», comme à New York !- ... mais il est beaucoup plus que cela aussi : c'est un véritable faiseur de succès ! En effet, il ne se contente pas d'entretenir le buzz... Il fait déplacer les foules et dépenser les précieux euros !

Que ce soit à Paris ou en province, à chaque ouverture, c'est la même impatience : découvrir l'espace, tester en avant-première. Tant pis si le succès remet souvent en cause le principe du sans rendez-vous et s'il faut attendre. Ce qui compte, c'est de vivre soi-même une nouvelle expérience. Pour les femmes, se prévoir une petite «virée» dans un bar devient alors terriblement séduisant et glamour !

Ces belles histoires ont de quoi laisser songeur et, en toute logique, une question s'installe durablement dans un petit coin de la tête : faut-il, à votre tour, miser sur la création d'un bar à ongles ?

Les plus pessimistes se poseront beaucoup de questions et pointeront le doigt sur les difficultés envisageables à long terme : pérenniser un «phénomène de mode» une fois passé l'engouement lié à la découverte d'un nouveau concept, rentabiliser une activité à faible marge unitaire imposée par une politique de prix bas, faire sa place dans un marché où l'offre est appelée à croître...

Ces interrogations méritent, bien sûr, d'être soulevées. Pourtant, ne pas y chercher de réponse, c'est peut-être passer à côté d'une sacrée chance de réussite... ou d'une tendance de fond. Les plus optimistes préféreront, quant à elles, se concentrer sur des affirmations : le marché actuel est rempli d'opportunités, il faut faire le plein de clientes et d'euros tant que la demande est forte, réussir à imposer son nom avant l'ouverture d'autres bars. Mais attention, ne pas se poser de questions, c'est peut-être aussi vous laisser emporter par un enthousiasme débordant et devoir payer les pots cassés à un moment donné.

Pour ma part, j'ai préféré me poser les vraies questions : quelles sont les raisons qui expliquent la réussite actuelle de ces bars d'un nouveau genre ?

Il me restait à trouver les vraies réponses... sans pour autant me laisser influencer par ma propre perception des choses. Avant
de tirer des conclusions, il faut toujours récolter des indices. Mon enquête m'a donc conduit tout naturellement à faire... la tournée des bars à ongles !
Voici donc, en exclusivité, les indiscrétions qui ont filtré... et les solutions possibles que j'ai imaginées !
Le succès des meilleurs bars à ongles n'est pas le fruit du hasard. Chacun a ses propres méthodes, ses spécificités, mais
tous ont aussi plusieurs points communs : ILS SURFENT SUR LA TENDANCE Finis les ongles qui font pâle figure... La «touche beauté» sort au grand jour. Tout le monde gardait en mémoire les ongles parfaits et ultra-travaillés des Californiennes ou des New-Yorkaises... et les enviait.


Aujourd'hui, chez nous aussi, c'est la «dernière griffe» de toute bonne fashionista qui se respecte, ou de toute personne qui veut
soigner son image... jusqu'au bout des ongles ! Le potentiel est donc important ! Les nail bars l'ont compris et ne font qu'appliquer LA base du marketing : être à l'écoute des attentes des clients et les satisfaire. C'est un grand classique, certes, mais les bars à ongles
comptent bien laisser également leurs empreintes dans l'esprit de leur clientèle. Aussi restent-ils toujours au goût du jour et introduisent-ils régulièrement des nouveaux soins. La mode bouge... Il n'est pas question pour eux de se laisser surprendre par une cliente mieux informée qu'eux !

 


Les astuces pour rester toujours au goût du jour

  • Ecouter en permanence les attentes de la clientèle.
  • S'entourer de marques innovantes qui font la promotion des techniques les plus tendances.
  • S'informer grâce à la presse professionnelle.
  • S'inscrire sur les newsletters des fournisseurs pour recevoir en direct toutes les informations sur les nouveautés.
  • Créer une alerte sur google afin d'être averti dès l'apparition d'une nouveauté qui figure sur Internet.
  • Consulter les sites américains... Aux Etats-Unis, les nail bars sont de véritables institutions ! Nous avons donc encore beaucoup à apprendre des pratiques réalisées là-bas.

L'AMBIANCE EST LEUR POINT FORT

Si l'engouement pour les ongles contribue évidemment au développement des bars à ongles, il ne fait pas tout pour autant. Les mains ont toujours été un atout séduction, arboré avec fierté par les plus jeunes ou travaillé avec attention par les femmes plus matures. La pose de vernis, la manucurie, la beauté des pieds sont aussi des prestations qui figurent dans toutes les cartes des instituts
et des spas. Les centres spécialisés ont également développé les prothèses ongulaires et le nail art. L'offre de soins est donc bien présente.
Pourquoi alors franchir les portes d'un lieu qui s'appelle «bar» pour se faire les ongles ? Étrange, non ?
Le bar est a priori aux antipodes de l'univers feutré des instituts... Oui, et c'est justement là que réside son principal atout et son principal axe de différenciation. L'institut et le spa sont de véritables univers de bien-être où l'on
s'isole pour se relaxer, retrouver la sérénité, être en paix. Le nail bar est tout l'inverse : on y va pour passer un bon moment, y faire
des rencontres, discuter, s'ouvrir aux autres. C'est un lieu parfait pour se réunir entre copines pour un 5 à 7 glamour. On y sirote
avec plaisir ses petits vernis, puis on rêve de poursuivre son chemin dans un lieu branché ou dans une soirée mondaine...
même si certaines iront au travail ou rentreront à la maison ! Qu'importe après tout, tant que la convivialité était bien là ! Les astuces pour faire vivre pleinement l'expérience Nail Bar

 

  • Prévoir un espace gai et ludique avec un concept conforme aux attentes actuelles :

• tendance Grosse Pomme, avec un style épuré, mixant béton
ciré et meubles industriels,
• tendance Lounge, où l'on fait les ongles dans une ambiance
conviviale, au son d'une musique douce,
• tendance Girly, avec un univers flashy et 100 % trendy,
• tendance Chic, avec des fauteuils majestueux qui ressemblent
à de véritables trônes,

  • Remplacer les bouteilles derrière le bar par des centaines de vernis, de décors et de motifs qui mettront en valeur tout ce qui existe en matière de décoration d'ongles. Il faut montrer aux clientes qu'elles sont vraiment «vernies» d'être dans ce lieu extraordinaire !
  • Organiser des soirées à thèmes, des expositions temporaires pour donner une dimension culturelle et favoriser les sorties conviviales en groupes.
  • Prévoir un endroit où caser les manteaux, les sacs : les tabourets hauts sont sobres et modernes, mais pas toujours pratiques de ce point de vue.
  • Avoir un personnel ouvert, agréable, souriant, convivial, qui accueille ses invités dans les règles de l'art.
  • Savoir dorloter : le nail bar n'est certes pas le spa, mais le fastbeauty ne sera jamais un fast-food !
  • Imaginer des petits à côtés qui feront de ce moment un souvenir impérissable : un cocktail sans alcool, un smoothie, un thé,des écrans plats où diffuser les séries préférées des clientes, des magazines avec les dernières tendances en matière de mode...

 

ILS SAVENT COMMENT RENDRE ATTRACTIVE LEUR OFFRE DE SERVICES

Travailler les ongles, c'est tout un art... La création s'exprime à travers bien des éléments : le choix d'un vernis, d'une forme, la réalisation d'un nail art, d'une prothèse qui ressemble le plus possible à un ongle naturel... Inventer une carte de soins unique et originale est donc un prolongement naturel de cette sensibilité artistique. De plus, il faut bien le reconnaître, les bars à ongles proposent tous, plus ou moins, les mêmes prestations à leur clientèle : beauté des ongles naturels, manucurie, beauté des pieds, pose de vernis, remplissage, nail art... Un des moyens les plus efficaces de se différencier est donc de créer des noms appétissants ou enivrants... Une évidence dans un bar !

Les astuces pour donner envie de consommer au bar !

  • Utiliser une langue universelle : l'anglais - le latin fait moins fashion et s'associe moins facilement avec le nail bar !
  • Trouver un nom de prestation attractif.
  • Plusieurs pistes sont envisageables pour trouver l'inspiration :
  • les boissons : une margarita, pour un soin signature qui utilise le citron, un mojito pour illustrer une sensation de fraîcheur dégagée par la menthe...
  • les lieux : Champs Elysées pour une french manucure, Rodeo Drive pour une prestation de luxe...
  • le public visé : Princess pour les petites filles, Super Womanpour les femmes pressées, Business Man pour les hommes, Runners pour les sportifs...,
  • les films : Carrie Bradshaw, en référence à Sex and the city...- Décrire la prestation brièvement... mais irrésistiblement avec des mots glamour et fun !
  • Afficher les prestations sur un tableau en ardoise et écrire le descriptif à la craie blanche pour faire un effet «bistrot».

 

ILS SAVENT RENTABILISER MALGRÉ UN FAIBLE PRIX DE VENTE


Dans l'esprit des clientes, l'expérience bar à ongles est associée naturellement à une carte des prix ultra-raisonnable. Pas question
donc de sortir de l'équation prestations express = prix doux ! C'est un argument choc qui occasionne du trafic. Pour rentabiliser,
les bars à ongles doivent donc cacher sous le comptoir les bonnes vieilles recettes commerciales !

Les astuces pour augmenter la marge

  • Développer les achats impulsifs grâce à un merchandising produit efficace.
  • Vendre le vernis que la cliente a choisi.
  • Inciter les clientes à tester le nail art sur un doigt. Les esthéticiennes savent que la cliente deviendra vite accro et... qu'elle a, au total, 10 doigts sur les deux mains !
  • Proposer une formule basique à prix ultra-compétitifs et proposer des options.
  • Inciter les esthéticiennes à faire des ventes additionnelles.
  • Intégrer des soins signatures, plus sophistiqués, donc plus chers.

ILS SONT DOUÉS POUR LA CONQUÊTE DE NOUVELLES CLIENTES


Avec des prix de vente ultra-compétitifs, les nail bars n'ont pas d'autres alternatives : ils savent qu'ils doivent compenser la faiblesse
des marges unitaires par un volume important. Ils sont donc passés maîtres en l'art de recruter de nouvelles clientes. Ils savent qu'il s'agit là de leur carburant... et ils font tout pour ne jamais tomber en panne sèche !

Leurs astuces pour attirer de nouvelles clientes

  • Avoir un emplacement de premier ordre : centre ville, grands magasins, centres commerciaux, quartiers dynamiques. Un potentiel de clientes important, c'est toujours bon à prendre !
  • Attirer l'attention du chaland. Beaucoup de personnes sont entrées la première fois dans un bar à ongles... sans l'avoir prévu. L'entrée impulsive, prémices d'un achat impulsif, se travaille donc. Abords, devanture, vitrine, stop trottoir... Tout est bon pour freiner la course des passants. Les nail bars savent bien que si une fashion victim passe et qu'elle regarde vers l'intérieur, elle sera attirée comme un aimant vers la porte !
  • Proposer une large amplitude horaire, sans pause déjeuner, 6 jours sur 7 pour que tout le monde puisse en profiter, quels que soient son mode de vie et ses contraintes.
  • Mettre en place un concept sans rendez-vous. Le nail bar affiche sa spontanéité : les clientes impromptues sont donc toujours les bienvenues ! Et puis, il faut toujours battre le fer quand il est chaud !
  • Miser sur le parrainage. Un lieu convivial, c'est aussi un lieu que l'on aime faire découvrir à ses amis et où l'on peut, en plus, aller passer avec eux un moment de franche camaraderie, tous attablés au bar...
  • Les nail bars le savent : leurs clientes actuelles sont de merveilleuses ambassadrices qui peuvent répandre partout de bonnes informations sur eux... À condition qu'elles y pensent !

Pour les y inciter, la pratique du parrainage est régulière car le concept s'y prête bien. Des nouvelles amies amenées, c'est de
nouvelles clientes pour le bar et c'est une récompense pour la marraine !Certains arrivent même à faire distribuer leurs cartes par leurs
clientes. Côté pile : toutes les informations pratiques sur le nail bar, côté face : le nom de la personne qui a distribué la carte.
Lorsque l'esthéticienne récolte cinq cartes au nom d'une même cliente, cette dernière reçoit un cadeau : un soin gratuit judicieusement
choisi parmi ceux qu'elle ne fait pas habituellement.
Cinq nouvelles clientes gagnées, un nouveau soin découvert par une «habituée»... Vive le parrainage !
- Ajouter la fonction «Envoyer à un ami» dans tous les e-mailing. L'e-mailing est économique pour promouvoir les opérations commerciales, mais en prospection classique, le taux de retour n'est pas toujours satisfaisant. C'est tellement facile de mettre à la corbeille le message d'une personne qui ne nous est pas familière... C'est la raison pour laquelle les nail bars ont choisi de n'écrire qu'à leurs clientes et qu'ils misent sur elles pour transférer le message à leur entourage. Un courrier reçu d'une amie, on l'ouvre et mieux encore, on le lit !

 

ILS VEULENT ÊTRE «ETERNAILS» POUR LES ONGLES DE LEUR CLIENTÈLE... ET AGISSENT EN CONSÉQUENCE !

Recruter de nouvelles clientes, c'est bien... Mais fidéliser celles qu'on a déjà, c'est encore plus simple, plus économique et plus rentable ! D'autre part, même une pose de vernis impeccablement faite a somme toute une durée
de vie plutôt limitée et appelle donc... une autre pose de vernis, ou mieux encore, une autre prestation, facturée un peu plus cher.
Les nail bars entendent bien que leurs clientes deviennent rapidement des addicts et leur message est clair : une semaine réussie
passe obligatoirement par une petite halte au bar !

Leurs astuces pour convertir leurs clientes en piliers de bar

 

  • Récolter rapidement les adresses e-mails des clientes pour leur faire parvenir les offres et actualités à moindres coûts.
  • Proposer des formules abonnements : une participation dégressive selon la durée d'abonnement -un, trois, six ou douzemois- donne lieu à un tarif préférentiel sur tous les soins. La recette est classique... mais fonctionne. Tout le monde est gagnant : la cliente peut rentabiliser rapidement son abonnement et... elle a pris l'habitude de consommer au bar !
  • Créer une fiche qui indique la prestation et les références des couleurs choisies par les clientes. Ainsi, même les plus distraites pourront retrouver la nuance qui leur a tant plu... mais il faudra retourner au bar pour cela !
  • Donner un bon de réduction sur la deuxième prestation réalisée le même jour

Ils savent comment rassurer leur clientèle

Il y a des questions qui inquiètent et qui donnent naissance à des freins puissants. Parmi elles, un des points les plus sensibles est assurément l'hygiène. C'est bien normal : tout le monde garde en mémoire l'image d'un ongle abîmé à la suite d'une prestation réalisée dans des conditions «douteuses». Pourtant, rares sont les clientes qui oseront l'avouer spontanément.
Les nail bars savent que pour qu'une cliente leur confie ses mains... Elle doit se sentir en sécurité dans celles de l'esthéticienne
! Prouver leur professionnalisme devient alors une priorité.

Leurs astuces pour rassurer

 

  • Veiller en permanence à une hygiène parfaite et y sensibiliser le personnel.
  • Anticiper les craintes des clientes, en mettant à leur disposition un flyer qui explique les règles d'hygiène applicables dans le bar. Le public se sent immédiatement rassuré lorsqu'on lui donne spontanément l'information qu'il est impatient de connaître. Ils maîtrisent parfaitement leur communication Arrivés chez nous, dans la décennie 2010, les nail bars ont compris, dès le début, qu'il leur fallait vivre en phase avec leur époque pour s'épanouir. Le succès aujourd'hui est intiment lié à l'information et le moyen

de la véhiculer. Ils se présentent donc en parfait «homo communicatus » et utilisent avec brio tous les supports de communication moderne. Ils s'attachent toujours à faire passer des messages forts... et à les faire relayer !

 

 

Les astuces des experts en relations publiques

 

  • Avoir un site Internet moderne qui présente le concept, la carte des soins, les événements...
  • Rédiger un communiqué de presse dans les règles de l'art à transmettre aux journalistes et aux bloggeuses. S'ils jugent le sujet intéressant -et le thème séduit a priori- ils peuvent porter haut les couleurs du bar et faire une publicité gratuite.
  • Arborer avec fierté une revue de presse. Les fashion victims adorent !
  • Employer un vocabulaire différent de celui des instituts et des spas. Adieu «Luxe, Calme et Volupté» et vive le Fun !
  • Etre présent sur les réseaux sociaux : facebook, twitter. Leurs clientes -pardon leurs amies ou leurs abonnées- peuvent ainsi connaître les actualités.

CONCLUSION


Eh oui, on apprend beaucoup à fréquenter les bars... Et, après cette enquête, c'est une certitude : même si le concept a visiblement
de beaux jours devant lui, l'opportunité actuelle ne suffit pas pour se lancer dans l'aventure sur un simple coup de tête. Si vous voulez, à votre tour, passer derrière le comptoir, connaître les raisons qui font leur succès et les moyens de le décupler
sera très utile. Une étude de marché, puis l'élaboration d'un business plan seront également des étapes incontournables avant de se décider. Ensuite, une véritable démarche commerciale au quotidien sera nécessaire pour grandir. Bref, avoir un nail bar, c'est aussi... faire du business !


Good Luck !

Arnaud WALLETON, Consultant formateur. www.pygmalionetgalatee.fr

Cliché Dior

309 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 15/04/2012
    bonjour, cet article est très intéressant le seul soucis dans la création des bars a ongle c'est le manque de connaissance en anatomie des filles qui pratiquent bien souvent sans se soucier des résultats alors certes c'est très jolie une fois le travail terminer mais les ongles deviennent très fragilisés au bout de quelques semaines, le manque de connaissance des problèmes des maladies des ongles, des produits a utiliser et ceux a déconseiller en cas de fragilité de la matrice l'utilisation de matériel en inox qui abime la structure kératinisé de l'ongle et le rend plus vulnérable, et les accueils qui ne reflètent pas toujours une bonne ambiance . Les seuls produits qui m'ont convaincus sont les produits de la marque Shellac venue des Etats Unis qui n'alterent pas la kératine de l'ongle
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 21/02/2013
    Travaillant moi-même dans un nail bar je suis d'accord avec le commentaire précédent. Souvent les formations ne traite pas les sujets des pathologies de l'ongle, ce qui est bien dommage et vu qu'on y délivré uniquement des certificats, tout le monde peut s'improviser "Manucure". Les shellacs et les vernis essie sont de bons produits, mais effectivement ça reste un sacré business souvent dirigé par des gens qui ne sont même pas du milieu.
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :