Newsletter

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°736 Mai 2020

Numéros précédents

3 0 5 1

La Cosmétofood : passé, présent, futur

Par Jean-Claude Le Joliff , Président de La COSMÉTOTHÈQUE
N°736 Mai 2020
La cosmétofood n’est pas une approche nouvelle. Comme souvent, l’innovation viendra d’une synthèse créative du meilleur état de l’art.

IN & OUT

Vieux rêve, cette idée d'agir sur la beauté, l'apparence ou l'attirance à la fois dedans et dehors concerne l'humanité depuis longtemps. Est-ce nouveau ? On le voudrait, mais en réalité, c'est déjà très ancien. Ce n'est pas une raison de ne pas s'y intéresser.

PASSÉ

Des parfums à avaler ont déjà été créés. À l'origine, l'Eau de la Reine de Hongrie était un alcoolat de romarin créé en 1370 pour Élisabeth de Pologne, reine de Hongrie qui en fit un usage intensif, interne et externe, tout au long de sa vie.

La légende raconte que cette eau merveilleuse qu'elle reçut des mains d'un ange l'aida à conserver sa beauté et que c'est grâce à elle qu'elle fut demandée en mariage par le prince de Pologne, alors qu'elle était âgée de 72 ans.

- Michel de Nostredame dit Nostradamus 1503-1566, modèle de l'humaniste de la Renaissance, se distingue par un talent plus méconnu : l'art de composer des recettes de cosmétiques, de médicaments et de confitures.

- En 1933, René Cerbelaud enfonce le clou dans le tome II de son «Formulaire de la Parfumerie» en donnant la formule de la Crème à la Lanovaseline américaine dite «Skin Food américain».

Les premiers livres de beauté suggéraient que la graisse ou l'huile appliquée sur la peau pénétraient dans les tissus et remplaceraient la graisse perdue. «Nourrir» la peau de cette manière la rendrait plus jeune et moins ridée.

Cette idée séduisante est à la base d'un groupe de cosmétiques appelé «aliments pour la peau» ; également appelés «constructeurs de tissus», «toniques tissulaires», «aliments à base de chair», «crèmes tissulaires» et «crèmes nourrissantes», dont la pratique a été remise en cause en 1941.

On pensait généralement que les graisses et huiles animales ou végétales étaient facilement absorbées par la peau, contrairement à celles dérivées des produits pétroliers (Harry, 1940, p. 53).

Les huiles de graines de raisin sec, d'avocat, de tortue et de morue étaient toutes considérées comme des aliments pour la peau, la lanoline (graisse de laine) étant considérée comme particulièrement efficace en raison de sa supposée similitude avec le sébum cutané.

Quelques produits anciens

«Vichy Célestins l'éclat du teint». Commercialisées depuis le 19ème siècle, d'abord en pharmacies, les eaux de Vichy ont toujours mis en avant les aspects bienfaisants de leurs produits.

Plus près de nous

- En 2007, un yaourt de Danone au parfum litchi-raisin annonce des vertus «détoxifiantes» censées nettoyer la peau et lui donner un teint éclatant. Ce nouveau produit laitier contenant, outre des probiotiques spécifiques, de l'huile de bourrache (pour l'oméga 6), du thé vert (pour les anti-oxydants) et de la vitamine E, Danone espère générer un nouveau geste de consommation au quotidien.

- Innéov lance une formule exclusive, concentrée en oméga 3 et 6, lipides essentiels au velouté de la peau, et en lacto-lycopène (TM) et vitamine C, qui aident à renforcer la diffusion et l'assimilation des lipides par la peau.

- En 2002, la firme s'associe avec L'Oréal, dont elle rachète la moitié des parts du Laboratoire Galderma avec la ferme intention de devenir leader mondial en matière de santé de la peau, des cheveux et des ongles.

- Œnobiol lance une formule spécifiquement développée pour préparer les peaux sensibles, elle est composée d'actilycopène, de lutéine, de phytoène et de phytofluène, de sélénium et de vitamines B2 et E.

- Les plus célèbres noms de la nutricosmétique et de la dermonutrition, Œnobiol, Biocyte, Imedeen ou Rejuvenal, proposent des compléments alimentaires et des cosmétiques naturels.

PRÉSENT

Présent

Le collagène

- La tendance est déjà bien implantée outre-Atlantique, où sont organisées depuis 2013 des Drinkable Collagen Parties.

- Pour Luc Cynober, auteur de «Tout sur les compléments alimentaires» (Édition Odile Jacob), professeur de nutrition à l'Université Paris-Descartes et chef du service Biochimie à l'Hôpital Cochin, le phénomène des boissons au collagène s'inscrit dans la vogue des compléments alimentaires.

Citons aussi l'acide hyaluronique et les anti-oxydants.

Le solaire

Le carotène s'accumule surtout dans la couche cornée et dans les cellules adipeuses de la peau.

En cas d'une trop forte consommation d'aliments riches en béta carotène, la peau devient jaune, orangée (comme par exemple celle des jeunes enfants qui débutent la diversification alimentaire avec la découverte d'aliments comme les carottes), ce qui montre son rôle sur la pigmentation de la peau.

Ainsi, le smoothie carotte prépare la peau des enfants au soleil. L'ingestion de carotène augmente de 29 % la synthèse de mélanine. * Citons aussi la biérologie

Quelques produits récents

  • Depuis début 2004, le laboratoire français Microfl uid Biotechnology commercialise une eau bronzante «Sun Water», riche en lycopène et en bêta carotène.
  • Des «lèvres pulpeuses», une peau «tendue et glacée» ? C'est ce que promettent les marshmallows Eiwa, vendus au Japon, et les chewing-gums de sa fi liale Suplitol, également commercialisés aux États-Unis pour 30 Dollars la boite. Leur secret ? Le collagène qu'il suffi rait d'ingérer pour «maintenir la peau saine au niveau cellulaire».
  • Les chocolats aux anti-oxydants Eternity et Young, contribuant tous deux «au ralentissement du processus de vieillissement».
  • En décembre dernier, Lactel a lancé une nouvelle formule de sa boisson lactée «Jour après jour». Celui-ci s'affi rme anti-vieillissement, une fois encore grâce aux antioxydants.

Les ingrédients

  • Cosmétolégumes.
  • Super fruit : «PhytoCellTec Goji» revitalise les cellules souches mésenchymateuses et augmente leur production d'exosomes. Cela se traduit par une production améliorée de constituants de la matrice extracellulaire tels que le collagène et l'élastine par les fibroblastes.
  • «Secret de Malt» Gattefossé.
  • «Passioline» : pépins de fruit de la passion Expanscience.

Est-ce que ça marche ?

SUVIMax : pendant 8 ans à partir de mars 1994, 13 017 hommes et femmes de 35 à 60 ans ont absorbé chaque jour des doses nutritionnelles de vitamines et minéraux anti-oxydants sous forme de capsules.

Les capsules d'anti-oxydants contenaient : 6 mg de bêtacarotène synthétique, 120 mg de vitamine C, 30 mg de vitamine E synthétique, 20 mg de zinc, 100 µg de sélénium. Les conclusions ont été rendues officiellement au début de l'été 2003.

Aucune différence majeure n'a été décelée entre les groupes. C'est en partie à partir de cette étude que le message de santé publique «mangez au moins cinq fruits et légumes par jour» a émané.

Les ventes de compléments alimentaires ont progressé mondialement de manière importante en 2019. La controverse a augmenté aussi !

Les études

Les études ont prouvé que si des effets sont démontrés avec certaines substances, on est loin d'un consensus sur l'effi cacité de ces démarches.

FUTUR

Le marché est prometteur mais il existe des éléments contradictoires. Au niveau mondial, le chiffre d'affaires est d'environ cinq milliards de Dollars et observe une croissance annuelle de 10 %.

Très populaire en Asie, notamment au Japon, le marché de la nutricosmétique atteint sa maturité et représente 40 % du marché mondial. Cette tendance beauté est de plus en plus forte en Amérique du Nord et en Europe (35 % du marché mondial).

Les produits à l'identique

La DGCCRF vient de contrôler des produits imitant des denrées alimentaires (décorations, cosmétiques, bougies... reproduisant des fruits et légumes, des boissons, des pâtisseries...) et présentant donc un risque de confusion pour le consommateur.

Parmi les 363 établissements contrôlés, 5 % ne sont pas en règle.

Par Jean-Claude Le Joliff , Président de La COSMÉTOTHÈQUE
13304 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :