Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°728 Septembre 2019

Numéros précédents

5 1 5 1

Parcours d'esthéticien : Philippe Bresson

N°725 Mai 2019
Philippe Bresson adorait son métier jusqu’au jour où il a décidé de changer de vie pour ouvrir un institut de beauté pour homme. Voici le récit de son changement de vie.

Pendant une trentaine d'années, j'ai été cadre aux Galeries Lafayette à Montpellier, je dirigeais le restaurant du grand magasin, je gérais des équipes, j'avais des responsabilités et j'intervenais sur d'autres établissements.

JE ME LANCE DANS L'ESTHETIQUE

En 2015, je suis sorti d'une réunion en ayant comme une évidence : je n'avais plus de passion pour mon travail, il fallait que je trouve autre chose : «J'ai passé 30 ans à avoir du plaisir, qu'est-ce qui peut me redonner du plaisir à 56 ans pour les quelques années qu'il me reste, estce que je reste à attendre dans mon entreprise ou est-ce que je remets de la passion dans ma vie ? Les enfants sont grands, les crédits sont payés, je peux penser à moi».

La décision a été rapidement prise, comme une évidence, mais j'ai bien mûri mon projet et avant d'intégrer une école d'esthétique je me suis renseigné sur le business model le plus pertinent sur le marché de l'esthétique au masculin.

Pour cela, je suis allé voir une école de commerce et j'ai demandé aux élèves de travailler sur mon projet, le devis était très intéressant, le projet était encadré par des professeurs et, au final, j'ai obtenu un rapport sur le marché de l'esthétique au masculin.

Ce marché étant en nette progression d'après les conclusions du rapport, je pouvais me lancer.
Je me suis mis à l'épilation car c'est ce qui fait entrer les hommes dans l'institut et après ils vont faire d'autres soins. Je me suis rendu compte à quel point les épilations intimes pour hommes sont boudées par les esthéticiennes traditionnelles qui ont une appréhension de l'homme, j'y ai vu une opportunité pour moi.

Encore salarié, j'étudiais mon business model, j'ai fait faire l'étude de marché et à la Chambre de Métiers, je me suis fait aider d'un conseiller pour créer mon entreprise et lorsque tous les voyants ont été au vert, je me suis lancé. J'avais les reins solides : des enfants indépendants financièrement et j'avais négocié une rupture conventionnelle et ma formation en esthétique a été prise en charge par le Fongecif.

MON INSTITUT POUR HOMMES

J'étais à la recherche d'une boutique traditionnelle. Et puis, à force de lire Les Nouvelles Esthétiques qui parlent sans cesse de l'importance de se différencier... j'ai vu les choses autrement. Les instituts sont à tous les coins de rue, je voulais apporter une intimité totale et n'être jamais dérangé pendant le soin. J'avais un appartement libre, le locataire était parti, il fallait le rafraîchir...

J'ai décidé de transformer cette habitation en commerce. Ce lieu a plusieurs avantages : au rez-de-chaussée de cet immeuble il y a des plaques de médecins et de professions libérales, c'est donc un lieu de passage, c'est facile de se garer, la station de tramway est tout près.

J'ai transformé les deux chambres en cabines. Pour le nom, je me suis inspiré des onsen japonais et mon espace est devenu Ohmsens.

Entre les travaux et la communication (site Internet, référencement, création du logo, flyers...), j'ai investi 50 000 €.

Le choix de la marque

Au Congrès International d'Esthétique & Spa, j'ai échangé avec plusieurs marques. Je voulais une marque française, premium, une marque dans l'air du temps, naturelle, éco-responsable : j'ai choisi Phytomer pour m'accompagner dans mon projet et prolonger ma formation.

Ils étaient transparents sur tout et me proposaient un vrai accompagnement. J'ai aimé les odeurs, les packagings et les soins qui peuvent convenir aussi bien aux hommes qu'aux femmes, ainsi que les facilités commerciales. En allant au siège de Phytomer à Saint Malo, j'ai découvert une vraie ambiance, une équipe formidable, ils m'ont beaucoup aidé.

Aujourd'hui, Phytomer m'amène un savoir-faire et une différenciation par rapport à d'autres soins institut pour homme, il n'y a pas photo ! Les soins sont bluffants, il se passe vraiment quelque chose, le ressenti est unique !

LES PREMIERS CLIENTS

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

13120 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :