Newsletter

Sur le même thème

Corps
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°730 Novembre 2019

Numéros précédents

3 0 5 1

Les UV sont-ils bons pour vos clientes ?

Par Rachel Bettan , Directrice Adjointe de Ecole EPSECO Valence
N°725 Mai 2019
Aujourd’hui, le débat est ouvert et les UV, qu’ils soient solaires ou artificiels, ne cessent de faire parler d’eux. La législation se durcit chaque année de plus en plus.

Le soleil n'a pas d'effets positifs immédiats sur la peau

FAUX : les UV sont essentiels pour notre peau pour deux raisons majeures :

- La synthèse de la vitamine D : les UVB permettent la synthèse de la vitamine D au sein de l'épiderme. Cette vitamine est indispensable pour la fixation du calcium sur les os, ainsi le soleil nous permet de renforcer indirectement nos os.

- La pigmentation immédiate : sous l'effet des UVA, on obtient une peau légèrement colorée qui donne un effet bonne mine et illumine le teint. Cet élément est possible avec un appareil de bronzage artificiel car en France la législation insiste sur le fait qu'un appareil artificiel se doit de diffuser majoritairement des UVA. Vos clientes auront donc une peau illuminée et une bonne humeur assurée !

Il n'y a aucun risque de dermatoses allergiques avec un appareil UV artificiels

FAUX : on constate certaines dermatoses allergiques possibles au niveau des appareils de bronzage car la peau de vos clientes peut réagir au contact des UVA notamment. Il y a plusieurs risques de dermatoses :

- L'urticaire solaire : c'est une photo dermatose qui apparait sous l'effet des UVA et de la lumière visible sous forme de papules, de pustules, de gonflements, de démangeaisons. Le problème c'est qu'il peut conduire votre cliente à un choc anaphylactique.

- La LEB (lucite estivale bénigne) : c'est une réaction allergique aux UVA qui apparaît moins de 12h après l'exposition, principalement sur le décolleté sous la forme de petites lésions en relief avec ou sans contenu liquidien translucide et disparaît dans la quinzaine qui suit. Ce sont les photo-dermatoses les plus fréquentes, elles sont déclenchées principalement chez les femmes (80 %) entre 20 et 35 ans indépendamment du phototype.

Les UVA artificiels peuvent provoquer ce phénomène.

Les UV artificiels permettent de préparer la peau au soleil

FAUX : vous ne pouvez pas «vendre» ce discours à vos clientes ni même soutenir vos clientes qui le pensent. En effet, préparer sa peau au soleil signifie biologiquement de lui laisser le temps de s'épaissir au niveau de l'épiderme pour que les UVA et les UVB pénètrent moins profondément et n'aient pas de conséquences sur les cellules vivantes.

Néanmoins, l'épaississement de l'épiderme n'est possible qu'avec les UVB. Compte tenu de la législation en vigueur en France, il est peu probable d'obtenir ce résultat avec un appareil UV artificiels car la loi impose que ces derniers diffusent moins de 1.5 % d'UVB.

Les UV artificiels permettent de bronzer efficacement

FAUX : le terme de bronzage signifie biologiquement parlant pigmentation retardée, c'est-à-dire qu'il y a un réel déclenchement des phénomènes de coloration de la peau que l'on appelle la mélanogénèse.

Néanmoins, cette dernière n'est produite que par une forte exposition aux UVB et une moindre aux UVA (pour bronzer avec des UVA il faudrait des doses 1 000 fois supérieures).

En effet, l'exposition aux UVB entraîne un déclenchement plus important de mélanines qui colorent la peau. Ainsi, environ 48h après l'exposition, un hâle apparaît ; il disparaît au fur et à mesure que les mélanocytes ne sont plus stimulés (3 à 4 semaines après une irradiation unique). Cet effet est peu probable avec des UV artificiels car les appareils produisent principalement des UVA.

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Rachel Bettan , Directrice Adjointe de Ecole EPSECO Valence
13122 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :