Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 1 5 1

Les huiles de beauté, la bonne idée pour attirer les clientes en institut

N°714 Mai 2018
Connues depuis des millénaires pour leurs bienfaits, les huiles naturelles reviennent en force dans les gammes cosmétiques. Pour les instituts, elles représentent une belle opportunité de renouveler l’offre de soin en alliant naturel et efficacité.

Après des décennies de molécules chimiques et de course à la performance cosmétique, remettre les huiles naturelles sur le devant de la scène n'était pas une évidence. Et pourtant, de nombreux laboratoires cosmétiques ont d'ores et déjà sauté le pas.

Les huiles végétales n'ont besoin d'aucune formulation sophistiquée pour être efficaces.

Elles se suffisent à elles-mêmes, combinées les unes avec les autres ou encore enrichies de leurs meilleures alliées, les huiles essentielles. Mais ce n'est pas la seule raison, loin de là. Elles ont aussi su évoluer pour s'adapter aux envies et aux besoins des consommatrices et, en un mot, joindre l'utile à l'agréable.

DES TEXTURES ALLÉGÉES
ET BIEN ÉQUILIBRÉES

La grande différence entre les huiles d'hier et celles d'aujourd'hui ?

La texture. Pour conserver leurs qualités cosmétiques tout en éliminant ce côté gras et collant qui est le principal obstacle à leur utilisation dans des soins modernes, les laboratoires ont d'abord fait une sélection rigoureuse des textures les plus faciles à travailler.

Certaines huiles végétales comme l'huile de jojoba, de nigelle ou de macadamia, ont en effet une texture naturellement plus sèche sans que l'on ait besoin de leur faire subir des modifications de structures comme c'est le cas par exemple avec les huiles dites «sèches» présentes sur le marché qui, elles, sont un mix d'huiles végétales et d'esthers, des dérivés d'acides gras qui donnent un toucher glissant non gras mais qui n'apportent pas à la peau le même effet soin.

Tout l'art consiste ensuite à les associer les unes avec les autres afin de trouver le meilleur équilibre entre l'action traitante et le plaisir tactile mais aussi olfactif car certaines matières premières (comme l'huile d'argan) peuvent avoir naturellement une odeur assez présente.

UN SOIN SENSORIEL ET ANTI-STRESS

En tant qu'esthéticienne beauté, l'un des principaux objectifs quand vous prenez en charge une cliente ou un client en cabine, c'est de lui offrir une parenthèse de bien-être et anti-stress. Ce n'est qu'en remplissant cette condition que le soin pourra développer toute son efficacité ! Et les huiles végétales sont particulièrement indiquées pour réussir cette opération de «lâcher prise» !

Leur texture liquide très enveloppante assure un réconfort immédiat, un contact privilégié avec la peau qui s'accompagne d'une action réparatrice immédiate, comme si l'on appliquait un «pansement» cosmétique. Et pendant que la peau s'assouplit, le corps se détend tout naturellement.

C'est la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à intégrer les huiles dès le début du soin, en employant notamment ces formules démaquillantes qui ont un côté presque magique car elles offrent un double effet sensoriel.

Textures huileuses à sec, elles transforment cette première étape de démaquillage en parenthèse relaxante et permettent de créer un contact bienveillant avec la cliente. Puis elles se métamorphosent en lait au contact de l'eau, laissant la peau nette et très fraîche, sans aucune trace de gras.

L'huile est également particulièrement indiquée pour réaliser un modelage de qualité au niveau du visage et du corps. Sa texture permet aux mains de glisser en douceur et pendant toute la durée du massage, contrairement aux crèmes et aux laits qui sont très vite absorbés par la peau.

MIEUX LES TRAVAILLER
POUR EN ACCENTUER LES BIENFAITS

Ces matières premières de qualité assurent des soins de haut niveau, une efficacité encore accentuée par certaines astuces d'utilisation :

De l'eau pour hydrater en profondeur

Contrairement aux crèmes qui renferment entre 60 à 80 % d'eau, l'huile végétale n'en contient pas une goutte.

En revanche, elle fait bon ménage avec l'humidité résiduelle sur la peau et il est recommandé, juste avant son application, d'humidifier l'épiderme pour rendre la couche cornée plus perméable.

Les actifs présents dans l'huile vont mieux pénétrer et les corps gras restant en surface vont piéger les molécules d'eau, renforçant ainsi l'action hydratante du soin.

Sur le même principe, un sérum ou un gel, deux textures riches en eau par nature, seront bien plus efficaces en combinaison avec une huile de beauté car ils auront moins tendance à s'évaporer.

De la chaleur pour un massage réparateur

Les huiles n'aiment pas la chaleur qui, comme la lumière, a la particularité de les oxyder. Toutefois, il ne faut jamais hésiter à les tiédir juste avant de les utiliser dans le cadre d'un modelage corporel. Ces quelques degrés supplémentaires sont très utiles sur le plan de confort mais pas seulement !

Ils permettent une légère dilatation des pores de la peau qui favorise la pénétration des acides gras essentiels au sein de la couche cornée, là où elle en a le plus besoin.

Ces actifs précieux peuvent alors reformer ce ciment intracellulaire naturel qui manque souvent sur de nombreuses zones du corps très exposées comme les jambes et les bras, et redonner à la peau à la fois sa plasticité et sa résistance aux agressions extérieures.

Des essences pour une expérience sensorielle

Les huiles essentielles étant parfaitement solubles dans les huiles végétales, elles en constituent le complément idéal et en multiplient l'efficacité grâce à leurs propres actifs.

La plupart des laboratoires concoctent leurs propres associations huiles végétales et essentielles adaptées aux différents types de peau et de problèmes à traiter.

Mais au cas où vous préféreriez employer des huiles végétales pures, vous pouvez renforcer la dimension sensorielle de vos soins en cabine en parfumant l'huile avec une essence de qualité agréablement parfumée, les plus appréciées étant l'orange douce, la verveine citronnée, la lavande et la palmarosa.

C'est une manière simple d'offrir à chaque cliente un soin personnalisé et lui permettre de profiter pleinement de cette parenthèse bien-être.

Il suffit de lui faire choisir son essence préférée juste avant de l'installer, puis d'en mélanger une ou deux gouttes à votre huile dans la paume de vos mains avant de les placer devant son visage le temps de quelques inspirations relaxantes.

Les huiles essentielles étant très concentrées en substances actives, il faut au minimum respecter ces deux précautions : choisir des produits fabriqués par un laboratoire possédant la certification bio et ne jamais excéder les doses prescrites car à quelques gouttes près, les huiles essentielles peuvent avoir des effets indésirables.

QUESTIONS REPONSES
SUR LES HUILES DES BEAUTE

Pour Béatrice Dubois, fondatrice avec son mari de la marque CHO Nature, «Les huiles naturelles sont de l'or végétal». Elle vous explique ici pourquoi et comment les huiles naturelles peuvent donner naissance à des soins à la fois sains et efficaces.

Les huiles naturelles sont utilisées depuis des millénaires. En quoi incarnent-elles la modernité ?

Les huiles naturelles ont en effet une très longue histoire derrière elles puisque l'on retrouve les premières traces de leur utilisation dans les soins de beauté, 7000 ans avant JC.

Dans chaque contrée, les femmes utilisaient les ressources locales pour soigner leur peau, l'argan au Maroc, l'huile de coco en Polynésie... Cela a permis de répertorier des huiles des quatre coins du monde.

Si elles sont si intéressantes pour la cosmétologie actuelle, c'est parce que l'efficacité que l'on pressentait depuis des siècles est désormais une réalité scientifique.

Les huiles sont un véritable «or végétal» grâce à leur richesse en acides gras poly-insaturés, dont trois en particulier : les Oméga 3, Omega 6 et Oméga 9. Les deux premiers ne sont pas synthétisés par notre organisme mais ils sont essentiels à notre équilibre, notamment celui de la peau.

Dans la couche cornée, les cellules sont reliées entre elles par ces fameux acides gras, qui assurent la cohésion, la plasticité et la bonne résistance de l'épiderme aux agressions.

L'autre atout des huiles végétales, c'est qu'elles n'ont pas besoin de conservateurs car elles ne se contaminent pas. Elles peuvent juste s'oxyder à la lumière, à la chaleur et à l'oxygène, un inconvénient que l'on évite aisément en les enfermant dans des flacons hermétiques et qui ne laissent pas passer la lumière, et en les conservant loin des sources de chaleur.

Le fait d'avoir des formules très simples, auxquelles on n'ajoute pas de substances qui peuvent être irritantes, est un vrai plus, à l'heure où les intolérances et les allergies se multiplient.

Existe-t-il des huiles «star» en cosmétique ?

On ne peut pas dire qu'il y ait des huiles plus intéressantes que d'autres même s'il existe des phénomènes de mode qui relancent de temps à autre une huile en particulier. Elles ont toutes des atouts et la vraie nouveauté aujourd'hui, c'est de les mixer.

En effet, les huiles sont composés de 98 % d'acides gras et de 1 à 2 % d'insaponifiables, de vitamines (A,E,C,K), de minéraux, d'enzymes et de colorants. Mais chacune a sa propre composition, d'où l'intérêt de les combiner à la fois pour obtenir un maximum d'efficacité mais aussi pouvoir traiter différents types de peau.

Le vrai savoir-faire c'est de rechercher le bon équilibre et obtenir un soin qui sera un vrai plaisir à l'utilisation, contrairement à certaines formules ancestrales, jugées trop lourdes.

Peut-on soigner toutes les peaux avec les huiles naturelles ?

Grâce à ce travail de «mix», on peut tout à fait obtenir des soins pour toutes les peaux, mêmes mixtes et grasses, car certaines huiles, comme l'huile de nigelle (cumin noir) associées à des huiles essentielles, sont purifiantes et ont la capacité de réguler le fonctionnement des glandes sébacées.

Proposer des soins à base d'huiles naturelles, est-ce un atout pour les instituts ?

La demande du bio et du «plus naturel possible» augmente jour après jour depuis quelques années dans tous les domaines, celui de la santé et de la nutrition, comme de la beauté et du bien-être.

Proposer des soins en cabine qui intègrent des huiles végétales va donc tout à fait dans le bon sens. Par ailleurs, ce sont forcément des soins haut de gamme car les huiles de qualité, naturelles ou essentielles, font partie des matières premières les plus chères sur le marché.

Pour conserver toutes leurs propriétés, les huiles végétales ont besoin d'être récoltées avec beaucoup de soin, elles doivent aussi être issues d'une première pression à froid.

En contre partie, face au prix élevé des ingrédients et qui se répercute au final sur les soins, il y a un argument qualitatif essentiel à faire valoir : une huile de beauté offre à la peau 100 % d'actifs car elle ne contient pas une goutte d'eau, contrairement à bien d'autres formules.

12933 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :