Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°721 Janvier 2019

Numéros précédents

5 5 5 1

Les chiffres sur les esthéticiennes à domicile

Par Isabelle Benmansour , Esthéticienne, Coach et Formatrice
N°681 Mai 2015
Voici les résultats de la première enquête sur les esthéticiennes à domicile. 174 esthéticiennes à domicile ont accepté de répondre aux questions sur leur formation, leur CA, leurs prestations, leur statut, leur investissement de départ, le nombre de clients...

QUALIFICATION DES ESTHÉTICIENNES à DOmICILE ET NIvEAU DE FOrmATION

On pourrait s'attendre à ce que les esthéticiennes à domicile se lancent dans la création d'entreprise après avoir obtenu un diplôme les y préparant davantage qu'un CAP. Même s'il est tout à fait possible de créer une entreprise en tant qu'esthéticienne avec le CAP, il faut au moins le BP pour être formée à la gestion d'entreprise.

Or, il n'en est rien. 54 % d'entre elles ont un CAP et se lancent dans le domicile !

eSTHETICIENNES A DOMICILE ET FOrmATION COmPLÉmENTAIrE ?

79 % des sondées ont choisi de faire une formation complémentaire, tous diplômes confondus.
Et 58 % des esthéticiennes qui poursuivent leur formation sont majoritairement des titulaires du CAP. Cependant, elles se forment aux techniques de soins et pas vraiment aux connaissances liées à la gestion d'entreprise ou au marketing.

Ce sont les diplômées en CAP et en BP qui se forment le plus après leur cursus. Ce sont, de nouveau, les titulaires du CAP qui ont le plus de formations différentes, avec les titulaires du Bac Pro.

Au palmarès des formations figurent les soins du corps, le massage et les techniques de spa praticienne pour près de la moitié (49 %). Vient ensuite la formation de prothésiste ongulaire pour 34 % des formations choisies.

EXPÉrIENCE DES ESTHÉTICIENNES à DOmICILE

37 % des esthéticiennes à domicile sont en reconversion professionnelle et 35 % d'entre-elles se sont lancées directement sans expérience en institut.

D'ailleurs, 43 % des esthéticiennes qui se sont lancées à domicile ont peu ou pas d'expérience en institut :

  • 22 % des sondées n'ont jamais travaillé en institut,
  • 21 % ont moins d'un an d'expérience.

Il semble que le manque d'expérience ne freine pas l'installation des esthéticiennes dans cette manière d'exercer. Il faut aussi noter que le manque d'emploi sur le marché les incite à s'installer faute de mieux, mais est-ce vraiment la solution ?

LE STATUT DES ESTHÉTICIENNES à DOmICILE

Sans grande surprise, c'est l'auto-entreprise qui l'emporte haut la main. Il est vrai que c'est un moyen simple rapide et peu risqué de commencer.

Cependant, l'auto-entreprise n'est pas toujours le statut adéquat pour exercer en tant qu'esthéticienne à domicile.

En effet, même si l'on garde les trois quarts de son chiffre d'affaires comme bénéfice, cela n'est pas synonyme de revenu.

Il faut aussi prévoir la trésorerie pour racheter les produits et matériels nécessaires à l'activité, et aussi retirer les frais de déplacements, de publicité, etc.

Chaque cas est particulier, et c'est l'étude financière liée à votre étude de marché qui déterminera la meilleure option.

 

ANCIENNETÉ DES ESTHETICIENNES A DOMICILE

4 % des esthéticiennes seulement sont installées depuis plus de 5 ans. Est-ce lié à l'activité qui a du mal à être pérenne ou est-ce qu'elles finissent par créer leur institut ? Une étude plus approfondie pourrait répondre à cette question, à l'avenir.

Dans tous les cas, 85 % sont installées depuis moins de trois ans, et près de la moitié depuis moins d'un an.

L'esthétique à domicile serait-elle une activité sans lendemains ?

esthetique a domicile et INvESTISSEmENT DE DÉPArT

Ce que l'on constate c'est que l'écart est assez conséquent. Certaines n'investissent aucun euro au lancement de leur installation. Elles se lancent sans même prévoir un budget minimum à l'achat de leur matériel, des produits ou de la publicité. Elles achètent peut-être au fur et à mesure et freinent, par conséquent, leur réussite.

A contrario, d'autres n'hésitent pas à dépenser des sommes assez importantes pour se lancer.

56 % des esthéticiennes à domicile investissent moins de 2 000 € dans leur affaire. Il est vrai que le domicile demande moins d'investissement qu'un institut, mais beaucoup ne conçoivent pas leur activité comme une création d'entreprises et dépensent le moins possible quitte à mettre la réussite de leur activité en danger.

Il y a peu d'entreprises qui réussissent en faisant de la création au rabais. Un minimum de budget est à prévoir pour mettre toutes les chances de son côté.

Le budget peut être plus ou moins conséquent, mais il doit être en rapport avec le chiffre d'affaires que vous espérez atteindre.

communication et esthetique a domicile

C'est la grande bête noire de toutes entreprises. Et ça l'est d'autant plus quand on n'a pas de vitrine dans une rue passante. Les techniques sont nombreuses. Certaines fonctionneront pour l'une et pas pour l'autre. C'est une question d'emplacement, de personnalité, de clientèle, d'offre, de communication et j'en passe...

On constate que le bouche-à-oreille reste le moyen de prospection le plus utilisé. Viennent ensuite les flyers et la page Facebook. Quant au site Internet, il ne prend que la quatrième place au classement des moyens de trouver de la clientèle.

Beaucoup n'ont pas encore pris conscience de l'importance de leur présence sur le Net. Il faut aussi retenir que l'un des moyens de faire face à la concurrence est de se faire connaître. On pense souvent à la fidélisation, mais avant de fidéliser ses clientes il faudrait déjà en avoir. Si une concurrente fait plus de bruit que vous, qu'elle est partout où on la cherche, elle aura plus de chance d'avoir des clients. C'est le bon mixage de tous ces moyens de prospection qui augmentera la réussite.

Au-delà du choix du moyen de prospection, il y a aussi l'usage qu'on en fait.

Les flyers ne sont pas forcément déposés dans les bons endroits ou au bon moment, ou ne sont pas très vendeurs.

La page Facebook sert d'«auto-promo» et d'informations sur les prestations alors que c'est le site qui devrait jouer ce rôle. La conséquence est que le retour client est presque infime. La page Facebook perd son rôle de dialogue entre les clientes et l'esthéticienne.

Aussi certains moyens de prospection ne sont pas trop utilisés malgré leur faible coût, comme les partenariats par exemple.

 

 

Focus sur les partenaires

Ce qui est étonnant dans ce résultat c'est que lorsqu'on demande les moyens de prospection, 11 % d'entre-elles pensent aux partenaires, alors qu'au final 44 % des esthéticiennes à domicile en ont un, voire plusieurs.

Les partenaires sont un moyen de trouver des clients, au même titre que les flyers. Je reste dubitative devant cette vision du partenariat.

LES PrESTATIONS

Au même titre que pour les instituts, l'épilation reste le fer de lance de l'esthétique. Prestation n°1 demandée par les clientes, les soins du visage sont aussi appréciés devant les prestations pour ongles.

Cela montre aussi qu'il est important de bien choisir les marques de soins, car cela représente un quart de demandes, sans compter qu'il est plus facile de vendre un produit après un soin du visage qu'après une épilation.

LE CHIFFrE D'AFFAIrES rÉALISÉ PAr LES ESTHÉTICIENNES à DOmICILE

31 % des esthéticiennes réalisent moins de 250 € de chiffre d'affaires par mois et ont moins de 50 clientes en portefeuille.
Moins de 24 % font plus de 1 000 € de chiffre d'affaires par mois, dont à peine 5 % arrivent à générer plus de 2 000 € par mois.

Sachant que 84 % des esthéticiennes à domicile sont des auto-entrepreneures, sur ces 2 000 € de chiffre d'affaires, il restera 1 460 € de bénéfices. L'on parle bien de bénéfices et non de revenu, car il faudra également retirer les coûts de fonctionnement inhérents à l'activité comme le déplacement, le rachat de produits, la publicité, etc., pour obtenir le revenu final.

Autant dire que peu d'entre elles arrivent à vivre de leur activité, la moyenne du chiffre d'affaires étant de 730 € par mois. Soit un bénéfice de 540 € (hors coût de fonctionnement).

LE NOmbrE DE CLIENTES EN FICHIEr

La majorité d'entre elles ont moins de 50 clientes en fichier et il faut compter plus de 150 clientes en fichier pour commencer à avoir un chiffre d'affaires supérieur à 1500 €, et plus de 200 pour obtenir un revenu correct.

LIEUX D'EXErCICE

Les esthéticiennes sont plus nombreuses à s'installer en Ile de France, en Midi-Pyrénées et en Rhône-Alpes. Le Nord-Pas-de-Calais est aussi assez attractif. Le Poitou-Charentes et la Provence-Alpes-Côte d'Azur arrivent, cependant, en tête en terme de chiffre d'affaires.

En revanche, des régions comme l'Alsace, la Franche- Comté ou encore la Haute-Normandie et l'Auvergne ne sont pas les plus dynamiques pour ce type d'activité.

En effet, peu d'esthéticiennes à domicile sont présentes et leur chiffre d'affaires fait partie des plus bas, n'excédant pas les 450 €

14,9 % des esthéticiennes se déplacent en grande agglomération uniquement. 20,2 % se déplacent uniquement dans les villages, la ville étant à plus de 30 km. Et 64,9 % vont dans les villages tout en étant proches d'une grande agglomération.

Le chiffre d'affaires moyen quelle que soit la zone d'exercice va de 716 € à 788 €. Il n'y a donc pas un grand écart de chiffre d'affaires entre celles qui sont en ville et celles qui sont en village.

J'entends souvent les esthéticiennes dirent qu'elles ne peuvent pas faire de prix trop haut car elles sont en village. Le résultat de l'enquête démontre qu'il n'en est rien. Et qu'il n'est pas toujours pertinent de baisser ses prix parce que sa clientèle réside dans les villages.

En revanche, il semblerait que plus elles s'éloignent et plus elles augmentent leur chiffre d'affaires. 26 % des esthéticiennes ont également aménagé une pièce chez elle, et ont en moyenne 67 clientes en fichier, contre 83 clientes pour celles qui se déplacent exclusivement.

Celles qui ont une pièce chez elles ont moins de clientes en fichier, mais génèrent plus 100 € de CA supplémentaire par mois.

CONCLUSION

Certes, les diplômes préparent à la création d'entreprises dans le but d'ouvrir ou de prendre la responsabilité d'un institut ou d'un point de vente. Toutefois, le domicile est très particulier et demande, aujourd'hui, de connaitre d'autres savoirs.

Le régime de l'auto-entrepreneur facilite l'installation faisant oublier que devenir esthéticienne à domicile est une véritable création d'entreprise. Il faut l'envisager aussi sérieusement et de façon aussi préparée que si l'on ouvrait un salon.

Il existe des difficultés liées à l'exercice de ce métier dans un environnement assez éloigné de ce que l'on apprend à l'école ou de ce que l'on trouve dans le confort de son institut.

Pour réussir, l'improvisation n'a pas sa place.

Cliché Olly

Isabelle Benmansour, Rédactrice du blog http://estheticienneadomicile.net

11874 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 09/05/2015
    Bonjour, je trouve votre article sur les esthéticiennes à domicile très intéressant ! ( moi même estheticienne à domicile !!) c'est très rare de voir un article sur notre activité ! Mais je le trouve complètement à côté de la plaque ! Je suis en Auvergne et la majorité de mes collègues et moi même on plusieurs années d'expériences ( minimum 10 ans en institut) , perso j'ai investi comme dans un institut fixe, je ne fais pas du discount non plus !! Ça a mis à peine 1ans et demi pour être réellement débordé de travail et j'ai un chiffre d'affaires supérieur de 2000€ dans les mois creux Alors je vous raconte pas les meilleurs mois !!! Donc dites pas quand Auvergne ça vaut pas le coup ! Mais continuer les articles sur les esthéticiennes à domicile il y en a pas asser ! Merci
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 03/09/2015
    bonjour je suis en train de planifier ma dèmarche pour être auto entrepreneur en èsthètique a domicile; votre message m as boustè vu les commentaires tristounès de la parution !!! je compte faire des soins spècifiques naturels et des soins pour hommes........ j ai d autres idèes ! merci pour votre encouragement Stèphanie
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :