Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

4 2 5 1

Le maquillage de mariée

Par Laure Jeandemange
N°659 Mai 2013
Quel est le secret pour faire résister un maquillage aux pleurs, aux baisers, à la chaleur et au temps sans en mettre une tonne ? Voici les réponses et les astuces d’un maître en maquillage : Kim Bourhila, make-up artist de Shu Uemura.

Vous le savez, ce que vous apprenez en maquillage au cours de vos études d'esthétique n'est pas suffisant. Si vous vous contentez de cela pour mettre en beauté une mariée, le choix des couleurs se portera sans doute vers les roses. Les femmes ont alors, l'impression d'être un peu déguisées, elles ne se reconnaissent pas. Alors qu'il s'agit de faire ressortir leur personnalité et non de la masquer.

Selon Kim Bourhila, ce qu'il manque aux esthéticiennes, c'est juste la créativité : «Vous êtes extrêmement douées pour magnifier la peau mais au niveau du maquillage vous ne pouvez vous contenter de l'enseignement reçu à l'école, il faut le développer.

Sans une formation complémentaire, vous vous limitez à des chosesassez primaires, vous ne vous autorisez que peu d'originalité et de liberté. Résultat toutes les mariées sont maquillées de façon identique».

À CHAQUE MARIÉE SON MAQUILLAGE

Lorsque Kim Bourhila rencontre une future mariée, il essaye de pénétrer dans son univers pour que tout le maquillage soit en harmonie avec elle, sa vie quotidienne, sa façon d'être, son côté extravagant ou classique, le choix de la robe, l'événement, l'endroit où se tiendra la fête, la saison, tout cela doit être mis en puzzle pour réaliser un beau maquillage assorti. Finalement, il n'y a donc pas réellement de maquillage de mariée type.

L'objectif est de mettre en beauté, de sublimer la beauté de la femme que vous avez entre les mains, de la rendre plus fraîche, plus belle. La caractéristique du maquillage mariée est de faire ressortir aussi bien les yeux que la bouche et obtenir un effet sophistiqué naturel. C'est très dur, parce que le résultat doit être aussi sublime que naturel.

Lorsque la future mariée vient vous voir, demandez-lui d'arriver maquillée comme à son habitude. Cela vous aidera à voir ce qu'elle souligne. Vous pourrez ainsi identifier à qui vous avez affaire et déterminer ce que vous allez rectifier, améliorer ou conserver pour qu'elle reste malgré tout dans sa signature.

Par exemple, votre cliente a les yeux très maquillés et une bouche presque nude, vous devez respecter cela pour son maquillage de mariée. Elle doit être la même mais en mieux ! La mariée n'est pas une poupée, ce n'est pas un mannequin que vous pouvez déguiser, la mariée veut être elle-même mais sublimée à l'extrême. Pas question que le marié ait l'impression d'avoir une autre femme à ses côtés le jour J.

LES COULEURS

Comme nous l'avons dit, les esthéticiennes maquillent souvent les mariées dans des tons de roses parce que le rose est une couleur élégante et lumineuse et qui met en valeur. Mais attention, le rose peut-être dévastateur au niveau d'un maquillage si la couleur d'iris des yeux de votre cliente ne s'accorde pas avec les roses (rose fuchsia, rose bonbon ou pastel..) ou si la robe dénote (retro, baroque ou classique...).

La couleur est importante mais il n'y a pas que le rose ! Adaptez-vous à votre cliente, à la couleur de ses cheveux, de sa peau. Et surtout, n'oubliez pas de demander la couleur du bouquet. La robe est blanche, tout est blanc, il n'y a que le bouquet qui va se différencier par de la couleur. Ainsi, si le bouquet est composé de roses rouges, jouez avec une bouche bien rouge et un maquillage plutôt absent au niveau des yeux avec juste un brun taupe. Ce rouge rappellera le bouquet et apportera un côté très glamour.

Si le bouquet n'a pas de couleur, jouez par rapport à la situation, la salle, si le mariage a lieu à la campagne ou à la ville, pour proposer quelque chose de plus champêtre ou de moderne. Tous ces éléments doivent être mis en harmonie par rapport à l'ensemble du mariage, il ne s'agit pas juste de mettre du rose et basta.

Si votre cliente n'a pas l'habitude de se maquiller, vous pouvez malgré tout utiliser des couleurs pastel sur ses yeux. L'idée est de travailler avec des couleurs douces mais toujours en restant lumineux, ne pas faire trop lourd. Le but est de souligner davantage mais dans un jeu de dégradé et d'estompe en mettant les ombres et les lumières en valeur.

Il est important de respecter le code de la lumière, l'arcade bien éclairée, l'oeil souligné, fumé dans un travail bien dégradé. Vous pouvez toujours rajouter des petites nacres de paillettes sur l'arcade, cela apportera encore plus d'éclat.

Maquiller une mariée n'est pas si simple que ça, c'est du travail, c'est un respect pour apporter à la cliente un bien-être, lui permettre de se retrouver encore plus belle, encore plus pétillante, ce n'est pas juste un simple maquillage. Il n'y a donc pas de maquillage type de mariée parce qu'il peut être du plus naturel au plus sophistiqué tout en respectant le choix de votre cliente et de ses envies.

LA MARIÉE D'ÉTÉ

En été, la lumière est différente, le teint est plus doré. Sachant que votre cliente est brune aux yeux noisette, pourquoi ne pas jouer sur un côté chaleureux avec du doré, du marron ou du kaki qui va réveiller son teint en apportant de la bonne mine. Laissez les lèvres nude et appliquez un léger blush abricot ou terre de soleil pour rehausser encore un peu plus le teint doré. Soulignez les yeux avec juste un mascara et du crayon toujours avec un ton doré ou dans un brun mat. L'important est de rester en harmonie avec la saison et la carnation de votre cliente, ça la mettra en valeur sans alourdir, sans surcharger.


Pour une future mariée blonde aux yeux bleus, procédez de la même façon en utilisant les couleurs complémentaires. Les yeux bleus ressortent deux fois plus en utilisant des couleurs chaudes : marron, pêche, abricot et or. C'est alors très flatteur pour la cliente. Elle ne veut pas de couleur ? Utilisez un fumé, on ne verra que ses yeux, ils seront encore plus bleus, ce sera superbe avec son teint doré.

LA MARIÉE D'HIVER

Si la même personne (brune aux yeux noisette) se marie en hiver, vous travaillerez sur l'éclat du teint. Car en hiver, on a le teint plus ou moins terne, il s'agit donc de travailler avec des bases qui vont le sublimer, l'illuminer, et jouer plutôt avec un rose dragé ou un rose mauve qui va réveiller le côté fraîcheur des joues.

Pour les yeux, si votre cliente ne souhaite pas trop de couleur, restez dans un fumé gris légèrement pourpre, violine qui est une couleur très flatteuse en hiver et qui apporte de la lumière. C'est soutenu mais c'est lumineux, toutes les couleurs violine, parme, prune mélangées à du gris, c'est vraiment beau.

Si votre cliente est blonde aux yeux bleus, vous pouvez utiliser des couleurs chaudes comme en été mais plus foncées : bordeaux, marron cuivré ou chocolat, taupe et pour les joues des couleurs bois de rose, rose mauve ou pastel.

LE MAQUILLAGE DE LA MARIÉE SENIOR

On ne se marie pas forcément à 20 ans, les femmes plus âgées convolent aussi ! Pour une femme senior, l'objectif est de révéler l'éclat mais en restant le plus discret, le plus light possible.

Faites attention au choix du fond de teint ainsi qu'à la poudre, le mot d'ordre est légèreté. Une jeune mariée peut jouer avec des couleurs, des faux-cils, des choses sophistiquées, avec la senior, allez-y tout en douceur avec des tons pastel. Il s'agit d'embellir sans trop farder.

LA CLIENTE VEUT ÊTRE TOTALEMENT DIFFÉRENTE POUR LE JOUR J

Pour son mariage, votre cliente souhaite quelque chose de radicalement différent par rapport à d'habitude. Oui, vous pouvez aller dans son sens mais il faut malgré tout canaliser ses envies. Sur la base de son style de maquillage quotidien, l'idée est d'aller un peu plus loin.

Par exemple, si elle adore souligner ses yeux, que ce soit avec un crayon ou un eye-liner, utilisez un très bel eye-liner en feutre et rajoutez ce que les mariées adorent et qui changent radicalement le regard : les faux cils !

Les faux cils vont apporter encore plus d'intensité à ses yeux de biche. Ce sont bien ses yeux, maquillés dans le même style et pourtant tellement différents ! Des détails comme les faux cils changent tout mais il ne faut pas trop exagérer parce qu'on peut rapidement obtenir un effet «carnaval» et on ne reconnaîtra plus votre cliente.

Certaines femmes n'ont pas l'habitude de se maquiller énormément, elles se disent que pour leur mariage, c'est la bonne occasion, elles aimeraient tellement mais elles ont peur ! Peur d'être déguisées, trop colorées, du coup, elles se limitent à des tons neutres comme le beige, les marron et le gris.

Kim Bourhila aime aller plus loin, s'il va dans les marron, il rajoute un peu de doré ou nacre irisé couleur champagne en point lumière. S'il va dans les noirs, gris, il ajoute un peu de rose, de violine ou argenté en point lumière également qu'il fond complètement.

N'appliquez pas la couleur pure et nette sur la paupière, ça fait tout de suite trop. Imaginez des duos d'harmonie avec des fondus et non un aplat d'une couleur. L'aplat unique et seul d'une mono couleur : vous oubliez !

Optez plutôt pour un dégradé de couleurs dans un gris violine, un noir bleuté. Un charbonneux bleu nuit, c'est magnifique. Prenez comme base la couleur que votre cliente utilise toute l'année : qu'il s'agisse d'un marron, d'un noir ou d'un gris et ajoutez une petite touche d'une autre couleur sur sa base, ça change, sans transformer et ça apporte de la lumière et de l'éclat au regard.

LES FAUX CILS

Certaines femmes ont de très beaux cils et veulent juste compléter l'épaisseur, certaines n'en ont pas du tout et souhaiteraient que ça se voit un peu plus. Ajoutez des faux cils en fonction de ce que votre cliente a déjà. Si elle a un oeil rond et rêve d'un oeil bien étiré, en amande, travaillez avec un eye-liner, du mascara et rajoutez au coin externe quelques faux cils pour rehausser le tout. Avec quelques petits détails le changement sera important.

Si votre cliente souhaite du volume les faux cils sont parfaits. En revanche, si elle revendique avant tout un rendu naturel, proposez-lui des extensions de cils.

LE TEINT

Le principal défaut que Kim Bourihla constate dans le maquillage de mariée est la surcharge de poudre. Les clientes s'en plaignent souvent. Pour que le maquillage tienne toute la journée vous avez tendance à avoir la main lourde sur la poudre.

Le problème, c'est que l'effet «plâtre» est immédiat. La future mariée a la désagréable sensation d'être déguisée, surtout si elle n'a pas l'habitude de se maquiller le reste de l'année.

Le travail du teint est extrêmement important, vous devez travailler sur l'éclat, la transparence, la légèreté mais il faut que le maquillage tienne toute la journée, toute la cérémonie malgré les larmes, l'émotion, la chaleur, les baisers... Avoir la main lourde sur la poudre ne fixera pas plus le maquillage, au contraire ! Utilisez plutôt des bases fixatrices spécifiques pour la tenue du maquillage.

Quel que soit le maquillage, la mariée devra se retoucher au cours de la cérémonie. Si le maquillage est très bien réalisé, la seule retouche sera sur les lèvres à cause de l'incroyable quantité de baisers. Et aussi à cause des émotions, de la chaleur, le bout du nez et les pommettes peuvent commencer à briller.

La mariée doit donc conserver à portée de main un poudrier et son tube de rouge à lèvres ou un gloss. Normalement, tout le reste ne doit pas bouger : le maquillage bien fixé, les couleurs pimpantes. Si la mariée pleure, pour limiter les dégâts, Kim Bourhila utilise plutôt des poudres que des crayons notamment pour l'intérieur de l'oeil et sous l'oeil. Si une larme glisse sur la poudre, il ne va rien
se passer, ça ne gâchera pas l'ensemble du maquillage, contrairement au crayon.


Kim Bourhila vous recommande d'utiliser un fond de teint fluide qui est plus simple à manipuler et plus hydratant. Le stick ou le cake sont vraiment trop couvrants surtout pour une senior. L'idéal est d'utiliser deux teintes parce qu'ainsi vous travaillez les ombres, les lumières, et vous mixez les deux pour retrouver une carnation idéale. Le fond de teint fluide correspond à la femme quel que soit son âge et à tous les types de peaux sans trop charger.

L'ORGANISATION DU MAQUILLAGE DE MARIÉE

L'idéal est que la mariée et la maquilleuse se rencontrent une fois que toute l'organisation du mariage est au point. Car le maquillage va s'adapter à tout le reste : la robe, la coiffure avec éventuellement des accessoires dans les cheveux (perles, fleurs...), le bouquet, la saison, le thème de la salle : baroque, glamour, rétro... tous ces éléments vont aider à créer un maquillage en harmonie.

Un mois avant le mariage, Kim Bourhila fait venir la future mariée pour un essai. Normalement, un essai suffit mais vous pouvez en proposer deux. La future mariée doit apporter des photos de son bouquet ou l'expliquer, en revanche, les photos de la robe sont indispensables pour voir s'il y a de la dentelle, des strass Swarovski, si la robe est décolletée, ouverte dans le dos...

Kim Bourhila demande à sa cliente de découper dans les magazines des photos de beauté, de maquillage, de n'importe quel mannequin sur une publicité qu'elle trouve jolie : le teint de celle-ci, les yeux de cellelà, les cils de celle-là... Ce sera très parlant pour mieux cibler le maquillage qu'elle souhaite et harmoniser tout cet ensemble.

 

 

CONCLUSION

En se découvrant maquillée la future mariée doit vous dire : «Je n'ai jamais été aussi belle». Pour Kim Bourhila l'idéal est d'entendre la mariée déclarer : «C'est magnifique, c'est exactement ce que je recherchais».

C'est une belle satisfaction pour Kim Bourhila d'avoir réussi cette «cuisine» d'harmonisation de couleurs, de choix par rapport à sa cliente, à sa personnalité et à son mariage. Lorsque la future mariée confie qu'elle se reconnaît tout en étant sublimée, c'est gagné !

KIM BOURHILA

Il suit des études à l'école Atelier International de Maquillage en 1998 avant de se lancer en free lance. Il rencontre des personnes qui lui font confiance dans le milieu de la photo, de la télévision et des défilés couture. Puis, il entre chez Shu Uemura en tant qu'ambassadeur, une marque professionnelle, colorée et talentueuse qui appartient au groupe L'Oréal.

En tant que maquilleur ambassadeur, il représente la marque et est amené à maquiller des personnalités pour des événements, pour des congrès pour promouvoir la marque, pour les journalistes lorsqu'il s'agit de parler des tendances, de donner des astuces.Il maquille également pour des défilés de mode, il apporte le côté glamour de la marque et le côté professionnel avec des maquillages raffinés un petit peu japonisants.

L'autre partie de son travail consiste à aider la cliente quotidienne dans la boutique mère Shu Uemura de Saint Germain des Prés. Il donne des cours particuliers à toutes les femmes qui souhaitent améliorer leur maquillage. Il y a celles qui veulent tout apprendre et celles qui s'y connaissent un petit peu et qui souhaitent apprendre un maquillage plus poussé. Kim Bourhila ne s'ennuie pas car selon lui, il n'existe pas un maquillage mais une multitude de maquillages. «À chaque femme sa beauté et donc son maquillage, c'est de la haute couture tout en couleur».

LE MESSAGE DE KIM BOURHILA

N'ayez pas peur de jouer avec les couleurs, de dialoguer avec votre cliente. L'échange avec votre cliente est très important pour la connaître au mieux avec toutes ces petites astuces : la photo de la robe, des visuels de maquillage découpés dans des magazines beauté afin d'avoir un maximum d'informations pour réussir à 100 % le maquillage le jour de l'essai.

Soyez guidée par la future mariée, ce n'est pas à vous d'imposer vos choix en affirmant «ça et ça c'est fait pour vous !». Allez-y tout en douceur, professionnellement, et toujours en rapport avec ce que la future mariée demande.

Le dialogue est extrêmement important, le choix des couleurs, ses envies, c'est à elle de vous guider. Ainsi, pendant la séance de test, vous parlerez beaucoup et maquillerez un petit peu.

Allez-y étape par étape. C'est quand même son jour J, il ne faut pas la rater !

Cliché Lukasz Rajchert. Fotolia.

10947 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :