Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°739 Septembre 2020

Numéros précédents

3 0 5 1

Cosmétiques minéraux : le futur de la beauté

Par Dr Roberto Cavagna
N°737 Juin 2020
La santé de la peau dépend et dépendra de plus en plus de la présence et de l’administration topique d’oligo-éléments.

Notre peau (comme notre corps) est avide de minéraux, et encore plus d'oligo-éléments, que nous ne pouvons pas produire et que l'on a de plus en plus de difficultés à puiser dans l'alimentation et dans l'eau.

L'un et l'autre sont en effet de plus en plus pauvres en ces micromolécules éternelles et indestructibles, véritables catalyseurs biologiques, en mesure d'accélérer 10, 100, 1 000 fois les réactions biologiques.

Vitamines, protéines et carbohydrates ne peuvent pas être métabolisés sans l'activation enzymatique réalisée par ces minéraux : la vitamine C des agrumes, le bétacarotène des légumes, les anti-oxydants des myrtilles, le licopène des tomates, seraient peu utiles à notre corps sans ces précieux minéraux essentiels.

La vitalité de nos cellules, y compris celles de la peau, dépend des oligo-éléments qui sont déjà actifs en quantités infinitésimales :

  • le calcium, indispensable à l'action de la vitamine C,
  • le zinc, à la vitamine A,
  • le magnésium, au complexe vitaminique B,
  • le sélénium à l'absorption de la vitamine E.

POURQUOI LA COSMÉTIQUE MINÉRALE ?

Parce que ces «amis précieux» sont de plus en plus rares, souvent mal absorbés et mal utilisés, et que la peau, comme l'ensemble du corps, s'appauvrit en minéraux avec les années.

Parallèlement, on assiste à une augmentation des problèmes dermatologiques et de vieillissement cutané, qui exigent des soins riches en oligo-éléments agissant sur toutes les fonctions de la peau, de façon naturelle, eudermique, et non pas pharmacologique.

La santé de la peau dépend donc, et dépendra toujours plus, des oligo-éléments, sels minéraux essentiels par définition, et le moyen d'administration le plus efficace est la voie cosmétique.

Ces petites molécules chargées électriquement sont en effet immédiatement absorbées et efficaces à des concentrations micrométriques.

Il est donc logique et efficace d'intégrer dans les cosmétiques, outre des principes actifs, également du cuivre, du fer, du manganèse, du sodium, du potassium, des éléments essentiels à l'absorption et à la métabolisation de ces actifs et qui permettent à la peau de :

  • protéger son ADN des radicaux libres,
  • se mettre à l'abri des rayons ultra-violets et des agressions extérieures et environnementales,
  • maintenir un bon niveau d'hydratation et d'élasticité,
  • retarder le vieillissement cellulaire,
  • traiter et réparer les différents désordres et problématiques.

Chacun de ces éléments présente de multiples propriétés, toutes plus importantes les unes que les autres...

Le fer

  • Oxygénant anti-âge, très concentré dans le saphir et l'hématite, présent dans l'améthyste, le jaspe, le quartz blanc et la tourmaline,
  • il active la vitamine C et l'enzyme proline dioxygénase qui régule la production de collagène.

Le zinc

  • Dermoréparateur, très concentré en silicate de zinc (smithsonite),
  • il est la clé de l'activation de 300 enzymes cellulaires,
  • il combat la formation des radicaux libres les plus accélérateurs du vieillissement (AGE : Advanced Glycation Enproducts),
  • régule les peaux sujettes aux impuretés grâce à ses propriétés bactéricides,
  • stimule les défenses immunitaires, - et répare les dommages causés par les radiations solaires.

Le magnésium

- Régénérant systémique, mental et épidermique,

  • il est présent dans l'opale, le jaspe rouge, l'hématite et le grenat,
  • activateur de la respiration cellulaire et de la production d'énergie, dans la mesure où il recharge les mitochondries qui sont les batteries cellulaires de tous les organes et appareils,
  • il améliore également la communication cellulaire et les échanges métaboliques.

Le silicium

  • Anti-rides raffermissant,
  • il est très concentré dans l'opale, le quartz, l'améthyste, le lapis lazuli,
  • il augmente la production de kératinocytes,
  • il améliore la structure et l'élasticité cutanée, tout en étant doté de propriétés hydratantes et cicatrisantes,
  • il stimule, en association avec le fer, l'hydroxy proline qui intervient dans la synthèse du collagène et de l'élastine.

JEUX D'ÉQUIPE

Mais c'est dans le jeu d'équipe que les minéraux de notre corps mettent en place les synergies les plus intéressantes, en accomplissant des actions quotidiennes, des milliers de fois par jour et sans se détruire :

Communication cellulaire : magnésium et calcium veillent à la santé de la peau, à son cycle de croissance et à l'activité des enzymes, vitamines, amino-acides et autres nutriments.

Métabolisme et synthèse : soufre, zinc, cuivre, potassium et magnésium accélèrent la production des protéines structurelles de la peau (collagène, élastine, acide hyaluronique, filaggrine, kératine).

Hydratation : sodium, potassium et magnésium restaurent et maintiennent un bon niveau d'hydratation
en favorisant la production de molécules hydrophiles comme l'acide hyaluronique qui retient les molécules d'eau et les empêche de s'évaporer.

Désintoxication : soufre et potassium aident à l'élimination des toxines de la peau, un organe émonctoire secondaire après les poumons et les reins.

Recharge cellulaire : potassium, sodium, calcium et magnésium veillent à l'ionisation des batteries cellulaires et à leur charge en électrolytes, responsables de la vitalité cutanée.

Anti-oxydant : tous les minéraux participent à des degrés divers soit physiquement, soit chimiquement, à la lutte contre les radicaux libres.

Anti-inflammatoire : zinc, magnésium, sélénium, manganèse et cuivre diminuent et réparent les dommages cellulaires produits par l'inflammation, les rougeurs, l'œdème, la douleur et les irritations, prévenant les maladies dermatologiques et le vieillissement.

Immunité : zinc, manganèse, soufre et sélénium travaillent en synergie avec les cellules immunitaires dermiques (les cellules de Langherans et cellules T) qui sont en première ligne contre les infections microbiennes, les dommages de l'ADN et les maladies cutanées.

Nutrition : calcium, magnésium, potassium et fer nourrissent la peau de l'intérieur par voie osmotique, activant le transport du sang, de la lymphe, de l'oxygène et des liquides du derme profond vers la couche cornée (qui est privée de vaisseaux et de nutriments).

Facteur hydratant naturel : (NMF - Natural Moisturizing Factor) : magnésium et calcium sont des ingrédients essentiels à la constitution de ce mix auto-hydratant de notre peau, grâce à une forte concentration en filaggrine qu'ils régulent et contrôlent constamment.

Équilibre acido-basique cutané : les minéraux sont déterminants pour maintenir l'équilibre du pH cutané, en contact permanent avec le milieu extérieur et intérieur (sang et lymphe).

En dynamisant les processus naturels de la biologie cutanée, ces minuscules mais indispensables molécules sont tout de suite reconnues et appréciées par toutes les peaux, même les plus abîmées, en les aidant à :

  • récupérer leur vitalité perdue,
  • renforcer leurs structures et leurs défenses face aux agressions extérieures,
  • répondre plus vite et mieux aux attaques oxydantes et inflammatoires,
  • maintenir l'activité des systèmes de réparation endogènes,
  • garantir le trophisme cutané nécessaire, même dans les situations les plus critiques,
  • retarder le vieillissement.
Par Dr Roberto Cavagna
13322 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :