Newsletter

Sur le même thème

Ongles
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°710 Janvier 2018

Numéros précédents

5 1 5 1

10 Questions sur les ongles

Par Adrien Guérin , Enseignant, Formateur référent de Ecolems
N°704 Juin 2017
Toujours présents mais pas toujours bien compris, ils sont le sujet de toutes les attentions durant les soins de manucurie et doivent être correctement choyés. Afin d’éclairer la vérité, nous vous proposons de répondre à 10 questions.

1 - Peut-on travailler sans risque sur les cuticules ?

Faux : La cuticule est un prolongement de la couche cornée de l'éponychium (zone cutanée présente en amont de l'ongle). Elle permet de faire la liaison entre l'ongle et la peau du doigt, elle couvre l'espace libre situé à leur limite.

Mais la cuticule pousse continuellement et recouvre parfois de façon disgracieuse la surface de l'ongle. Ainsi la manucure taille et repousse les cuticules. Cependant il ne faut pas les endommager car si une brèche est créée, des micro-organismes pourraient s'y engouffrer et infecter les tissus avoisinant l'ongle.

2 - Manque-t-on de calcium quand l'ongle présente des taches blanches ?

Faux : Il s'agit ici de l'idée reçue «number one» sur les ongles. La présence de taches blanches (ou leuconychie) n'est en rien signe de manque de calcium. Peut-être que cette idée provient de la confusion entre la couleur du lait et la présence importante de calcium dans cet aliment. Mais alors... ?

Ces taches blanches sont dues à des coups portés sur la lame unguéale ou sa matrice. En effet, de la même manière que le vernis épais d'un meuble en bois s'abîmerait si on laissait tomber un galet dessus, la kératine se lézarde sous l'effet du choc.

Ces anomalies sont irréversibles. Elles disparaîtront au fur et à mesure de l'élimination de l'ongle.

3 - Alors que les ongles sont solides, leur kératine est-elle la même que celle de l'épiderme qui lui est souple ?

Faux : Le terme «kératine» regroupe une multitude de protéines différentes. Ainsi, chez l'homme, 54 types de kératine ont été identifiés. L'épiderme, les cheveux ou encore les ongles possèdent leurs propres répartitions de kératine parmi les 54 disponibles.

Ainsi, en généralisant, il est commun de dire que l'épiderme est constitué de kératine molle (de nature plastique, translucide et retenant facilement l'eau) et que les poils et les ongles sont constitués de kératine dure (plus compacte, plus résistante et de couleur jaune).

4 - Sur une même main, les ongles poussent-ils tous à la même vitesse ?

Faux : Sur une même main, la vitesse de croissance varie selon les doigts. En moyenne les ongles poussent de 0,10 mm par jour soit 3 à 4 mm par mois. Cependant l'ongle du majeur pousse plus rapidement que ceux des autres doigts. Le plus lent est celui de l'annulaire.

5 - Les ongles poussent-ils plus vite en cas de pleine lune ?

Faux : Seconde idée reçue, après plusieurs études, aucun lien n'est prouvé entre les périodes de pleine lune et l'activation de la pousse des ongles ou des cheveux. Il s'agit d'une croyance basée sur le pouvoir d'attraction que la lune peut avoir sur les océans. C

ependant, il a été mesuré que les ongles poussent plus vite en été qu'en hiver.

6 - Le stress a-t-il des conséquences négatives sur la qualité de ongles ?

Vrai : Le stress perturbe la croissance des ongles, scientifiquement nommée onychogénèse. En effet, les ongles poussent grâce aux divisions des cellules, nommées onychocytes, présentes à la base de l'ongle (partie nommée la matrice).

Pour se diviser, ces cellules puisent des nutriments dans la circulation sanguine environnante qui est très dense au bout du doigt. Or, sous l'effet du stress, la circulation sanguine à ce niveau est amoindrie.

Par conséquence, les cellules sont moins bien nourries et l'ongle pousse moins vite. Il est moins épais et donc plus fragile.

Le stress agit également sur le comportement des personnes qui vont, pour certaines, se mettre à se ronger les ongles. Il s'agit de l'onychophagie.

7 - L'alimentation a-t-elle une incidence sur les ongles ?

Vrai : Un déséquilibre alimentaire ou des carences peuvent ralentir la pousse de ongles et/ou les rendre mous ou cassants. C'est ce qui est constaté par exemple dans le cas de l'anorexie. À l'inverse, une alimentation variée et équilibrée contribuera à avoir des ongles forts et dont la pousse est rapide.

Ainsi, il faut privilégier les aliments riches en protéines (nécessaires à la construction de la kératine) et en sels minéraux, tels que le zinc, le cuivre (qui stimuleraient la croissance des ongles) ou encore le fer et le magnésium. Plusieurs vitamines ont également un effet bénéfique sur les ongles : la vitamine A, la vitamine B5, la vitamine B8 ainsi que la vitamine E.

8 - Les ongles des doigts poussent-ils réellement plus vite que ceux des orteils ?

Vrai : On le remarque facilement, les ongles des doigts poussent plus vite que ceux des orteils. Leur vitesse de croissance est même double : 3,5 mm par mois pour les doigts et seulement 1,6 mm par mois pour les orteils.

Mais d'autres facteurs affectent la croissance des ongles. La pousse des ongles ralentit avec l'âge par exemple. Ou encore le sexe, les hommes ont des ongles qui poussent plus vite que ceux des femmes (ce qui serait dû à une action hormonale).

9 - Les ongles ont-ils une utilité autre qu'esthétique ?

Vrai : Sans s'en rendre compte au premier abord, les ongles ont de nombreux rôles. Ils permettent par exemple de faciliter la préhension des petits objets en bout de doigt.

Ils ont également un rôle tactile et de protection des bouts des doigts en cas de choc. Et dans la vie courante, ils deviennent une superbe boite à outil pour : gratter, visser, rayer... Dans certaines situations, ils servent également de moyen de défense en griffant.

10 - Les soins de manucurie sont-ils mauvais pour les ongles ?

Vrai et Faux : Comme toute chose, il ne faut pas en abuser. Il faut se ménager des poses entre les différents soins. Naturellement l'ongle n'est pas imperméable, il permet aux tissus situés en-dessous de réaliser des échanges avec l'extérieur : élimination d'eau, de gaz respiratoires. Il ne faut donc pas qu'il soit recouvert en permanence de vernis ou de prothèses.

De plus, les produits utilisés en manucurie, qui ne sont pas des plus neutres, agressent et peuvent fragiliser la structure de l'ongle. Les techniques de polissage également affectent l'ongle. Car, à chaque fois, son épaisseur est diminuée et elle ne sera pas compensée par un quelconque renouvellement (mis à part le fait qu'il pousse continuellement mais lentement).

Par Adrien Guérin , Enseignant, Formateur référent de Ecolems
12747 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :