Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°728 Septembre 2019

Numéros précédents

3 0 5 1

La nouvelle réglementation UV

Par Michèle Lamoureux , Co-Présidente de CNAIB-SPA
N°694 Juillet - Août
Si vous répondez bien aux 20 questions sur la réglementation des UV, vous pouvez faire des UV sans risque. À moins de 15, relisez la réglementation sur le site CNAIB, le plus grand réseau d'instituts de France.

Sachez qu'un grand nombre d'instituts seront contrôlés en 2016 et 2017 en raison des nouvelles dispositions concernant la pratique des UV. C'est une volonté des pouvoirs publics.

Du résultat de ces contrôles, dépendra l'avenir des UV dans les instituts.

Quand un agent de la DGCCRF contrôle un institut, il ne se contente pas de vérifier que ce qui concerne la pratique des UV, il vérifie tout l'équipement de l'entreprise !

Il est donc indispensable que vous soyiez en conformité et vigilante sur la réglementation.

Les UV ne sont pas interdits et ne le seront pas si les esthéticiennes respectent la réglementation.

Vous et votre cliente

1)  Votre cliente entre dans la cabine UV... Que doit-elle voir en premier ?

a) La liste des médicaments qu'elle ne doit pas prendre ?
b) Vos conseils pour bien bronzer ?
c) Une affiche avec la mention suivante : «L'utilisation d'un appareil de bronzage cause des dommages irréversibles».

Réponse : L'affiche. Les adhérentes de la CNAIB reçoivent cette affiche gratuitement, sinon vous pouvez l'obtenir sur le site du Ministère de la Santé. Elle doit être imprimée en format A3 sans rien ajouter.

2) Votre cliente vous paraît jeune et vous donne l‘autorisation de ses parents. Pouvez-vous effectuer les séances ?

Réponse : Non, votre cliente doit vous présenter sa carte d'identité pour justifier de sa majorité.

3) Vous êtes titulaire d'un CAP, est-il nécessaire de suivre une formation supplémentaire de 8 heures et/ou une formation de remise à niveau de 5 heures ?

Réponse : La CNAIB a obtenu, contre l'avis d'autres organisations professionnelles non représentatives, la possibilité pour les esthéticiennes de ne suivre aucune autre formation lorsqu'elles étaient titulaires d'un diplôme d'esthétique : CAP, BP, Bac Pro, BTS, quelle qu'en soit la date.

Pour celles qui ne sont pas titulaires d'un des diplômes cités ci-dessus, dès juillet 2016, un décret fixant la durée et le contenu d'une formation spécifique à cette pratique devrait être promulgué.

4) Faut-il laisser agir 5, 10 ou 15 minutes les produits de nettoyage pour rampe UV ?

Réponse : Quand bien même il est précisé 5 à 15 minutes, il est préférable de le laisser agir 15 minutes. Le contrôleur vérifiera que vous tenez un registre des nettoyages après chaque cliente.

5) Si votre cliente est maquillée, devez-vous obligatoirement lui faire retirer son maquillage ? Peut-elle conserver une crème de soin avant sa séance d'UV ?

Réponse : Non aux deux questions.

6) Votre cliente refuse de mettre des lunettes prétendant qu'elle fermera les yeux. Est-ce que vous l'autorisez ?

Réponse : Non. Le port des lunettes est obligatoire et elles doivent, selon le décret, être fournies gratuitement.

7) Combien de séances UV une cliente peut-elle faire par an ?

Réponse : 10 séances.

8) Pouvez-vous offrir une 11ème séance gratuite, dans un forfait de 10 séances ?

Réponse : Non aucune promotion n'est autorisée. Ni la 11ème séance ni le forfait de 10 séances.

9) Pouvez-vous distribuer des flyers sur cette offre ou la mettre en vitrine ?

Réponse : Non, aucune publicité n'est autorisée.

10) Cette procédure relative à la traçabilité est-elle exigible ?

Réponse  : Oui, elle est exigible.

Cessation d'activité

11) Si vous cessez cette activité de prestations d'UV, qui devez-vous prévenir ?

 

  • L'URSSAF ?
  • Votre assurance?
  • la DGCCRF ou la Direccte suivant les départements ?
  • Votre contrôleur UV ?
  • La Préfecture, la Mairie, l'ARS (Agence Régionale de Santé), l'HAS (Haute Autorité de Santé) ?
  • La Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations ?

 

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Michèle Lamoureux , Co-Présidente de CNAIB-SPA

Cliché Shock

www.cnaib.fr

12404 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :