Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°753 Décembre 2021

Numéros précédents

3 0 5 1

Les argiles, des trésors en cabine ?

N°749 Juillet-Août 2021
Dans le monde de l’esthétique, la tendance est au naturel. Le naturel, c’est aussi le minéral : et les argiles en sont les plus belles ambassadrices. Multi-usages et bienfaisantes, elles sont un bel atout pour tout institut.

LES ARGILES, QUI SONT-ELLES ?

Argiles verte, blanche, rouge, rhassoul... Les argiles sont variées mais leur nature est similaire...

Constituées d'un réseau de silice et d'alumine à des teneurs plus ou moins élevées, les argiles recèlent divers minéraux, en proportion variable selon le type de sol dans lequel elles se trouvent : fer, magnésium, potassium, calcium, zinc, phosphore, etc.

Certaines argiles sont plus riches en manganèse, d'autres en sodium, mais les minéraux agissent en synergie et s'enrichissent mutuellement.

La structure interne de l'argile et sa forte teneur en minéraux sont à l'origine de ses capacités thérapeutiques.

Les argiles sont toutes capables d'absorber des impuretés ou de l'humidité, mais aussi de purifier un tissu cutané, et de le reminéraliser.

Chaque particule est chargée électriquement et, en fonction de l'utilisation, les minéraux interagissent avec le milieu avec lequel ils sont en contact, la peau ou le système digestif. Par le biais de différents mécanismes, les argiles sont donc capables de plusieurs actions.

À QUOI SERVENT LES ARGILES ?

Les argiles présentent une action complète sur l'épiderme et sur la fonction digestive. Dans le cadre de la naturopathie, elles sont également actives pour bon nombre d'infections, des maux de gorge aux sinusites, en passant par les infections urinaires, pulmonaires ou la reconstruction osseuse.

L'argile nettoie

Comme une éponge, l'argile a la propriété d'absorber et de retenir l'eau, mais aussi de nombreuses molécules solides et liquides comme les toxines, le gras ou les gaz nocifs. Une argile utilisée sur les cheveux se charge de l'excès de sébum, sur le visage, elle élimine les impuretés qui brouillent le teint, sur un abcès, elle le vide de son pus, etc.

L'argile s'occupe également des odeurs. Déposez une soucoupe remplie d'argile dans le réfrigérateur pour en être convaincue. L'argile désodorise et est capable d'assainir tout ou presque dans la maison.

L'argile reminéralise

Par un jeu d'équilibre, quand l'argile prélève les toxines du milieu avec lequel elle est en contact, en échange, elle livre certains de ses minéraux, ce qui explique qu'elle tonifie en cas de fatigue, qu'elle régénère lorsd'une convalescence, qu'elle nourrit la peau et donne un teint éclatant, etc.

L'argile protège

Une fois saturée d'eau, l'argile devient quasiment imperméable. Un cataplasme d'argile sur une peau abîmée forme un pansement naturel qui fait barrage vis-à-vis des germes.

Le même pouvoir s'exerce lorsque l'on ingère un verre d'eau légèrement argileuse, les particules d'argile se déposent en film protecteur dans le tube digestif pour le tapisser (à faire sur les conseils d'un professionnel de santé).

L'argile répare

La présence d'alumine dans l'argile lui confère la capacité de reconstituer les tissus endommagés de la peau et des muqueuses, ce qui est indispensable à une bonne cicatrisation. L'argile réduit les hématomes, referme les plaies.

Après une épilation qui a rendu la peau rouge, elle parvient à effacer toute trace. Sans compter que l'argile absorbe l'inflammation et calme la douleur.

L'argile délasse

L'un des effets, immédiatement perceptible, de l'argile, c'est le bien-être qu'elle procure. Son contact sur la peau est particulièrement agréable et favorise un état de détente. Pour les maux de dos, l'application de cataplasmes décontracte et soulage rapidement la douleur.

De même, un bain à l'argile permet de se relaxer après une journée stressante ou de relâcher les muscles endoloris.

COMMENT UTILISER LES ARGILES EN CABINE ?

Veillez tout d'abord à bien sélectionner l'argile utilisée. Il vous faut un produit enregistré comme cosmétique ou comme ingrédient cosmétique. Il faut une qualité d'argile surfine, et si possible un produit labellisé Slow Cosmétique. La couleur de l'argile importe peu mais son type oui :

- Privilégiez la kaolinite (argile blanche) pour les soins du visage régulateurs, apaisants ou purifiants, sur tous types de peau sensibles et/ou acnéiques.

- Privilégiez la montmorillonite (verte ou blanche) pour les soins purifiants et régulateurs sur peaux sèches, matures, mixtes, mais pas acnéiques. Cette argile peut convenir aussi pour les bains.

- Privilégiez le rhassoul (argile grise, ghassoul) pour les soins lavants, les soins des cheveux, les soins du hammam, qui ont une visée purifiante, ainsi que pour les bains.

Utilisez l'argile en friction, seule comme un talc, ou alors avec de l'eau ou de l'eau florale :

- Pour une friction après épilation, ou un massage des pieds à sec, frottez l'argile blanche ou verte en poudre sur la peau, sans appuyer. Laissez agir quelques minutes, puis époussetez l'argile tout en laissant une fine couche sur la peau.

- Pour un masque visage, mouillez votre argile surfine d'eau ou d'eau florale pour obtenir une pâte épaisse. Étalez et laissez poser jusqu'à 15 minutes, sans jamais laisser sécher le masque (utilisez un spray d'eau minérale ou d'eau florale si besoin pour humidifier la préparation).

- Pour un soin de la tête ou des cheveux, mouillez votre argile surfine d'eau ou d'eau florale pour obtenir une pâte semi-liquide, un peu comme une pâte à crêpes. Utilisez comme un soin avant-shampoing.

- Pour un cataplasme sur le dos, sur le front, sur une jambe ou sur une partie du corps, utilisez une pâte d'ar- gile que vous aurez préparée, de texture épaisse.

- Pour un enveloppement corps, mouillez votre argile surfine avec beaucoup d'eau ou d'eau florale pour étaler facilement le lait d'argile obtenu, si possible un peu crémeux, sur tout le corps.

Et le cataplasme ?

Le cataplasme à l'argile s'utilise pour une zone du corps endolorie ou sensible, à apaiser ou à dynamiser. Un cataplasme doit déborder d'au moins 1 à 2 cm de l'endroit à traiter et son épaisseur doit avoir 2 à 3 cm.

Plus la pâte d'argile est épaisse, plus elle reste humide longtemps et mieux elle travaille (il ne faut jamais laisser sécher une pâte d'argile sur la peau).

La technique

- Prenez un papier essuie-tout double épaisseur ou un tissu propre et étalez-y l'argile avec une cuillère en bois.

- Posez directement l'argile en contact avec la peau, appuyez doucement dessus pour faire adhérer et maintenez le tout avec un bandage sans trop serrer.

Le matériel

Vous trouverez en pharmacie des bandes de coton élastiques de différentes largeurs, elles sont très pratiques pour «fixer» et se lavent facilement.

Si l'application se fait sur une partie du corps recouverte de poils ou sur une peau trop fragile (sur la paupière par exemple), vous pouvez avoir besoin de poser un tissu de gaze entre l'argile verte et la peau.

Mais, hormis ces cas, le contact direct est toujours préférable pour faciliter les échanges entre l'organisme et l'argile.

La durée

Le temps de pose dépend des applications, cela va d'une quinzaine de minutes à plusieurs heures. Rincez le cataplasme avec de l'eau, après l'avoir ôté manuellement. Le cataplasme peut être utilisé tiède ou froid.

Plus d'infos dans le livre «Moins mais Mieux : l'argile» d'Annie Casamayou. Livre disponible sur www. slow-cosmetique.com

 

 

13499 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :