Newsletter

Sur le même thème

Peau
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°749 Juillet-Août 2021

Numéros précédents

3 0 5 1

Dix idées reçues sur l'hydratation

N°749 Juillet-Août 2021
Que l’hydratation soit la base d’une peau éclatante et la meilleure prévention contre le vieillissement est une évidence pour les spécialistes. Reste que de nombreuses idées reçues et souvent fausses circulent encore dans votre clientèle...

1 SEULES LES PEAUX SÈCHES ONT BESOIN D'ÊTRE HYDRATÉES

Par définition, une peau sèche souffre d'un déficit de sébum. Cela ne signifie pas pour autant qu'elle manque d'eau, même si le film hydrolipidique ne joue pas toujours son rôle de bouclier protecteur. Pour autant, la peau grasse n'est pas à l'abri de la déshydratation, loin s'en faut.

Pour combattre les imperfections cutanées engendrées par l'excès de sébum, vos clientes ont tendance à utiliser des formules asséchantes et décapantes. Avec au final, un double inconvénient :

- privée momentanément de sébum, la peau grasse est plus exposée aux agressions extérieures et se déshydrate,

- dans un second temps, on observe un effet rebond avec une sécrétion de sébum encore plus importante afin de reformer le film protecteur,

- cela explique pourquoi les peaux mixtes ou grasses souffrent souvent d'un déficit hydrique.

La solution pour trouver le bon équilibre entre eau et sébum est de conseiller des formules nettoyantes très douces qui éliminent uniquement les impuretés et de pratiquer le «zoning», à savoir l'application d'un soin hydratant allégé en corps gras, localisé sur les zones plus sèches : contour des yeux, côté du visage, cou...

2 LE GOMMAGE DÉSHYDRATE LA PEAU

Tout dépend de la façon dont est pratiqué ce geste de soin. L'exfoliation est parfois pratiquée de manière excessive et c'est dans ces conditions qu'elle peut devenir agressive, même si on a affaire à une peau grasse.

À raison d'une fois par semaine, et tous les quinze jours pour les peaux sensibles, le gommage constitue au contraire le meilleur allié de l'hydratation. Il élimine les cellules mortes superficielles, lisse la couche cornée en éliminant au passage les impuretés accumulées dans les pores, et stimule le processus de régénération cellulaire.

C'est ce coup de pouce stimulant qui est très bénéfique pour l'hydratation cutanée. Les produits humectants pénètrent mieux dans l'épiderme et la couche cornée plus uniforme joue parfaitement son rôle de bouclier anti-évaporation.

3 UNE HUILE HYDRATE MIEUX QU'UNE CRÈME

Grâce à la tendance naturelle en cosmétique, les huiles sont désormais largement utilisées en cabine et à domicile. Comme leur nom l'indique, elles sont composées essentiellement de corps gras, les plus raffinées et efficaces étant d'origine végétale.

Pour autant, dans le cadre de l'hydratation, une huile ne remplace pas une formule huile dans eau, c'est-à-dire majoritairement composée de molécules d'eau et d'agents humectants, des petites molécules capables de pénétrer dans les cellules superficielles de l'épiderme pour y attirer l'eau contenue dans l'émulsion et la retenir.

Les plus connus sont l'urée, le glycérol, les acides aminés, ou encore l'acide lactique.

Et l'huile dans tout ça ? Elle joue un rôle complémentaire dans l'hydratation en agissant de façon indirecte. Les lipides qu'elle contient possèdent une forte affinité avec ceux présents dans la peau.

Ils réparent le ciment intercellulaire et forment un film «occlusif» en surface qui empêche l'évaporation hydrique.

Pour toutes ces raisons, on ne peut que conseiller l'utilisation combinée d'une crème hydratante et d'une huile afin d'obtenir un effet hydratant optimal.

4 LA MEILLEURE FAÇON D'HYDRATER LA PEAU, C'EST DE BOIRE UN LITRE ET DEMI D'EAU CHAQUE JOUR

Parce qu'elle entre pour 65 % dans sa composition, l'eau est un besoin vital pour le corps humain. D'où l'importance de boire suffisamment afin de compenser les pertes hydriques naturelles ou accélérées lors d'un effort intense.

Mais est-ce vraiment suffisant pour préserver l'hydratation de la peau ? Malheureusement, non. Même si le derme puise dans la circulation générale l'eau dont il a besoin et en transmet en continu à l'épiderme, il faut compter avec la perte insensible en eau.

Ce phénomène d'évaporation est tout à fait naturel mais il peut être intensifié par les conditions climatiques et les gestes d'hygiène mal adaptés qui agressent la couche cornée.

On perd ainsi entre 400 et 600 ml d'eau par 24 heures ! C'est à ce niveau qu'intervient le soin hydratant en freinant le processus d'évaporation.

5 NUL BESOIN D'APPLIQUER UN SOIN HYDRATANT LE SOIR

Si appliquer une crème hydratante le matin fait partie de la routine beauté d'une majorité de femmes, il n'en va pas de même le soir.

Beaucoup pensent encore qu'il faut laisser la peau nue pour qu'elle puisse s'oxygéner pendant la nuit. Cette croyance ne tient pas compte de deux facteurs importants : la respiration cutanée existe mais elle est insignifiante.

La peau puise son oxygène essentiellement dans la microcirculation sanguine.

Par ailleurs, la nuit est un moment d'activité intense pour les cellules cutanées et c'est l'occasion rêvée de mettre à leur disposition les agents hydratants et réparateurs dont elles ont besoin.

Le soin pour la nuit peut être en revanche plus léger en lipides car, dans une chambre fraîche et bien aérée, la peau n'a aucun besoin d'une protection renforcée.

6 UNE VAPORISATION D'EAU SUFFIT POUR RÉHYDRATER L'ÉPIDERME

Vaporiser une brume d'eau minérale ou thermale est un réflexe sain pour parfaire le nettoyage, rafraîchir et apaiser. Mais compter sur cette vaporisation pour hydrater à fond l'épiderme est un mauvais calcul.

Certes, ces eaux contiennent des minéraux et oligo-éléments précieux pour l'équilibre cutané mais ils n'ont pas le pouvoir de retenir l'eau très longtemps dans les cellules ni de combattre l'évaporation.

Ce sont les NMF (Natural Moisturizing Factor) comme l'urée et les lipides réparateurs qui réussissent cette performance. Pour tirer le meilleur parti de ces brumisations, il faut en absorber délicatement l'excédent et appliquer immédiatement le soin hydratant qui va piéger l'eau dans l'épiderme.

7 ON PEUT ZAPPER LE SOIN HYDRATANT JUSQU'À TRENTE ANS

Appliquer un soin hydratant suscite la crainte de voir resurgir les imperfections de l'adolescence chez un grand nombre de jeunes femmes.

Entre 20 et 30 ans, c'est vrai, la peau se régénère toute seule mais elle n'est pas à l'abri de la déshydratation liée aux agressions extérieures et aux soins d'hygiène plus ou moins décapants. La solution est d'utiliser une formule hydratante allégée en corps gras.

Elle permet de retarder de plusieurs années l'apparition des premières rides sans relancer la surproduction de sébum tant redoutée.

8 LES CRÈMES HYDRATANTES EMPÊCHENT LE MAQUILLAGE DE TENIR

En lissant la couche cornée superficielle, elles sont au contraire une préparation indispensable pour un maquillage impeccable et longue tenue. Ce qui peut faire obstacle à la bonne tenue d'un fond de teint et fait briller la peau, ce sont les excès de corps lipides.

Soit parce qu'on n'a pas pris la précaution de bien nettoyer la peau au réveil alors qu'elle a reje- té pas mal d'impuretés pendant la nuit, soit parce que le soin hydratant utilisé est trop riche.

9 GRÂCE AUX VÊTEMENTS, LE CORPS SE DÉSHYDRATE MOINS VITE QUE LE VISAGE

Couvert une bonne partie de l'année, le corps est effectivement mieux protégé des agressions extérieures que le visage. Mais les vêtements ont une action irritante non négligeable, en particulier les textiles modernes issus de la pétrochimie.

L'épiderme peut devenir rugueux à certains endroits, plus fin à d'autres ou encore développer des irritations. D'où l'intérêt de le fortifier tout au long de l'année avec un soin hydratant.

10 UN SOIN HYDRATANT N'EST UTILE QUE LORSQU'IL FAIT FROID

Face au froid, et surtout aux grandes variations de température entre l'intérieur et l'extérieur, les cellules de la couche cornée perdent leur cohésion et le phénomène d'évaporation s'accélère, ce qui explique les sensations de tiraillement et le besoin d'appliquer un soin protecteur.

Mais même si l'inconfort ressenti est moindre, il est prouvé que la déshydratation est toute aussi forte sinon plus, sous le soleil, dans une zone urbaine polluée ou dans des ambiances de travail trop sèches et mal aérées.

 

13500 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :