Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°739 Septembre 2020

Numéros précédents

2 1 5 1

Comment conseiller vos clientes en produits solaires ?

Par Elodie Martinak
N°738 Juillet - Août 2020
Les produits solaires sont nombreux et différents. Ils ne sont pas toujours bons pour la peau ni pour l’environnement et ne sont pas bien vus. En revanche, ils sont indispensables.

Beaucoup de maladies de peau pourraient être évitées si ce sujet était pris réellement au sérieux. De même, le vieillissement cutané pourrait se déclencher légèrement plus tard grâce en partie à une bonne protection solaire.

LES IDEES RECUES
DES CLIENTES SUR LES SOLAIRES

«Avec une protection solaire on ne bronze pas !»

Votre réponse : faux ! Certes moins vite, mais l'avantage est que votre cliente bronze mieux. Le bronzage qu'elle aura acquis restera plus longtemps sur sa peau car il s'est installé progressivement et durablement. La protection solaire permet à sa peau de se préparer à recevoir le soleil tout en se protégeant des rayons néfastes qu'il émet, donc avoir une meilleure qualité de bronzage.

«La protection solaire colle, et s'en va...»
«La protection solaire part à chaque baignade et laisse des traces blanches.»

Votre réponse : aujourd'hui, les laboratoires arrivent à créer des produits solaires agréables à appliquer, qui ne collent pas, et ne laissent aucune trace blanche. La plupart des produits résistent à l'eau mais il est nécessaire d'appliquer un produit solaire après chaque baignade.

«Certains produits solaires ne sont-ils pas plus nocifs que le soleil lui-même ?»

Votre réponse : non ! le soleil est bien plus dangereux qu'une protection solaire avec de «mauvais ingrédients». Le soleil brûle la peau en quelques minutes, alors que la crème la protège véritablement.

«J'applique du fond de teint sur mon visage, je n'ai pas besoin de protection solaire visage.»

Votre réponse : il est vrai que les fonds de teint, correcteurs, poudres, etc., contiennent des pigments et donc filtrent et réfléchissent les UV, mais en aucun cas aussi efficacement qu'un produit solaire adapté.

«Si j'applique une protection solaire, mon corps ne synthétise pas la vitamine D»

Votre réponse : effectivement, la peau de votre cliente ne synthétise pas la vitamine D, mais si elle ne se protège pas du soleil, sa peau risque des brûlures graves et des maladies de peau.

Sa peau a besoin de seulement vingt minutes aux heures douces pour faire le plein de vitamine D, alors aucune crainte.

Continuez en abordant avec votre cliente divers sujets. Vous connaissez normalement les points que je vais énumérer, mais elle ne les connaît pas, il est donc nécessaire de la sensibiliser.

LA PRÉVENTION SOLAIRE
des ENFANTS

Vigilance et risques face au soleil, négligence = 0

Votre cliente risque :

  • un carcinome ou un mélanome, si les expositions sont répétées et non protégées,
  • une accélération du vieillissement cutané avec apparition de taches pigmentaires et affinement de la peau,
  • des éruptions cutanées avec acné ou lucite et taches pigmentaires par-dessus.

Protéger les enfants est primordial car c'est tout petit que les coups de soleil présentent un facteur de risque très dangereux une fois adulte ou adolescent.

Comment bien se protéger ?

L'efficacité de la protection solaire est définie en laboratoire lorsque l'application de la crème solaire se fait en couche très épaisse et non fine.

Il est nécessaire :

  • d'appliquer la crème toutes les heures, sur l'ensemble du corps et du visage,
  • d'utiliser un chapeau, des lunettes de soleil et dans l'idéal un tee-shirt anti-UV,
  • de ne pas s'exposer entre 12h et 16h,
  • il est fortement conseillé de ré-appliquer de la crème solaire lors des expositions prolongées, après une baignade, après avoir transpiré et après un séchage avec une serviette.

Écran solaire vs filtres UV

Un écran solaire est le nom utilisé pour définir une crème solaire, un produit fini. Un filtre UV est l'ingrédient actif qui est anti UVA ou UVB.

Qu'est-ce qu'un SPF ?

Un SPF indique le niveau de protection des UVB. Pour les UVA, un logo avec UVA, entouré d'un rond, doit être présent sur le produit cosmétique solaire, pour certifier la protection de leurs effets néfastes. SPF, IP, FSP c'est la même chose, les trois signifient indice de protection solaire.

Le SPF est l'indice (15, 30, 50 par exemple) qui représente le niveau de protection d'un produit solaire.

Plus il est élevé, plus l'action de photoprotection est grande. S'il bloque les UVB et empêche d'attraper des coups de soleil, il n'est pas pour autant une arme contre tous les effets néfastes des ultraviolets (UVA et UVB).

Plusieurs indices existent, pour une protection faible 6/15 jusqu'à forte 50. Cependant, même la protection la plus forte laisse passer les UV malgré tout, et il est important que votre cliente le sache.

n indice de protection inférieur à SPF 6 n'est pas autorisé. Audelà d'un SPF 50 aucune étude ne démontre une meilleure protection.

Qu'est-ce que les UVA et les UVB ?

  • Les UVA sont responsables des taches pigmentaires, du vieillissement cutané et des rides.
  • Les UVB sont responsables des cloques, des brûlures, des coups de soleil et des cancers de la peau.

Filtres chimiques, synthétiques vs filtres physiques, minéraux

  • Les premiers neutralisent les UVA et UVB par absorption.
  • Les seconds diminuent l'impact des UV en les réfléchissant comme un miroir.

Un point sur la mention Slow Cosmétique : un produit de protection solaire avec la mention Slow Cosmétique est un produit dans lequel sont présents exclusivement les filtres physiques et minéraux et aucune nanoparticule.

Cette mention permet de proposer des soins plus sains pour vos clientes et pour l'environnement. Il est important de mettre en avant la Slow Cosmétique, car elle évite d'appliquer sur la peau de vos clientes et de leurs enfants, des ingrédients néfastes à leur santé. Mais aussi pour l'environnement, car ces ingrédients sont retrouvés dans l'océan, dans les poissons et dans nos assiettes. Il existe des protections en crème, en huile, en brume, en lait.

Une texture légère et à l'oxyde de zinc est conseillée pour les peaux grasses, car le zinc protège et régule la sécrétion de sébum.
Pour les protections solaires Slow Cosmétique, il est important de chauffer le produit dans les mains et de masser lors de l'application, pour éviter les traces blanches sur la peau.

LES INGRÉDIENTS
À BANNIR DES SOLAIRES

- Les nanoparticules sont utilisées dans les soins solaires classiques pour des raisons de sensorialité (agréable à l'utilisation) afin d'éviter le film et les traces blanches, et d'efficacité, mais lorsqu'elles traversent la barrière épidermique de la peau, elles ne sont plus sans danger.

- Les parabens sont utilisés en tant que conservateurs, mais ce sont des perturbateurs endocriniens qui peuvent se fixer sur les récepteurs des œstrogènes et entraîner des désordres hormonaux de grande importance comme l'infertilité.

- Le benzophénone entraîne des désordres hormonaux et la mort des coraux à des milliers de kilomètres de la zone de baignade.

- Les molécules à base de camphre sont aussi des disrupteurs endocriniens.

- Le rétinyl palmitate est un anti-âge, mais c'est une substance cancérigène lorsqu'elle est présente en trop grande quantité.

- L'alcool est irritant, photo-sensibilisant.

- Vigilance sur les oxydes de zinc et dioxydes de titane s'ils sont sous forme de nanoparticules, car ils pénètrent la barrière cutanée de la peau.

- Le dioxyde de titane vient d'être interdit dans l'alimentation. À voir dans les prochains mois pour les cosmétiques.

À RETENIR SUR LES SOLAIRES

Il est important de dire à vos clientes d'aller voir un dermatologue une fois par an pour faire contrôler leur peau et leurs grains de beauté.

Avec les points développés précédemment, il n'est pas possible que vos clientes repartent sans protection solaire.

D'autant plus que cette protection devrait faire partie de la routine de produits de beauté du visage le matin.

Alors, c'est parti pour une campagne musclée de protection solaire au sein de votre institut ! Cette sensibilisation aux divers méfaits du soleil ne peut que vous apporter du positif.

Vous faites de la prévention tout en apportant des solutions pour agir sur le retardement de l'apparition des rides, la prévention contre les maladies de peau, et comment avoir un teint et une peau hâlée. C'est parfait !

Par Elodie Martinak
13331 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :