Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°716 Juillet-Août 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Questions/réponses sur la peau

Par Dr Gérard Peyrefitte
N°716 Juillet-Août 2018
Le Dr Gérard Peyrefitte répond, dans cette nouvelle rubrique, à vos questions sur la peau, la biologie cutanée et la cosmétologie.

Quelle est la véritable différence entre la peau sèche et la peau déshydratée ?

Réponse du Docteur Gérard Peyrefitte : Voilà bien un éternel problème de sémantique et... un faux problème puisque, par définition, «sec» signifie «qui manque d'eau», c'est-à-dire «déshydraté», comme tous les dictionnaires le précisent et il n'y a aucune justification à parler de «type de peau» pour l'une et d'«état» pour l'autre.

Donc, pour moi : peau sèche = peau déshydratée ! Malheureusement, il faut bien constater que les deux terminologies existent toujours, même si certaines clientes au langage pointilleux peuvent mettre les esthéticien(ne)s en difficulté pour expliquer le distinguo...

Je pensais en fait que la peau sèche connaissait une incohésion du ciment intercornéocytaire par exemple et un film hydrolipidique moins performant et que la peau déshydratée connaissait une déficience au niveau des NMF... Qu'en est-il exactement ?

Réponse du Docteur Gérard Peyrefitte : Tu avais donc trouvé une parade si on t'interpellait sur cette différenciation inopportune... Bravo ! Mais quel que soit le nom que l'on propose dans ce type de peau, sèche ou déshydratée, deux facteurs sont en cause : une insuffisance de la sécrétion sébacée, constitutionnelle ou hormonale (en particulier chez les femmes après la ménopause) ou/et un déficit en NMF.

Quant au problème de l'altération de la cohésion des cellules cornées les plus superficielles de la couche cornée dont tu parles, il s'agit d'un trouble de la desquamation pour lequel on incrimine une anomalie de l'organisation et de la synthèse des lipides (céramides, cholestérol, acides gras) qui «cimentent» les cellules cornées.

On ne peut donc pas parler, dans ce cas, de «peau sèche» (ou de peau «déshydratée») mais plutôt de «peau rêche» au toucher, une terminologie qui n'a pas encore beaucoup d'adeptes... Et pourtant, le «traitement» ne peut pas être le même pour les peaux qui souffrent de cette incohésion des cellules cornées (crèmes aux céramides ?).


Quelle différence entre les peaux «grasses» et les peaux dites «séborrhéiques» ?

Réponse du Docteur Gérard Peyrefitte : Et voilà encore une bonne question de terminologie et encore... un faux problème.

Si l'on se réfère aux dictionnaires pour ne pas rentrer dans des débats inconsistants, on constate que : peau grasse = peau séborrhéique car, tu le sais bien, les peaux grasses sont dues à la séborrhée, définie parfaitement par Le Robert comme «une augmentation de la production de sébum par les glandes sébacées» (d'ailleurs, il n'est pas nécessaire de dire «hyperséborrhéique»).

Et le pire est que l'on parle parfois de «peaux grasses séborrhéiques». Je suis sûr que tu n'utilises pas cet horrible pléonasme !

Comment traiter l'acné de la femme adulte ?

Cette acné tardive, qui se définit, tu le sais, comme une acné cliniquement évolutive après 25 ans et qui a ses particularités (elle n'est pas forcément le prolongement d'une acné juvénile et siège dans le bas du visage) n'a pas de traitement spécifique : il faudra en passer par les traitements combinés (locaux, antibiotiques et/ou hormonaux) sous le contrôle d'un dermatologue.

En institut, les soins seront très doux, pour ne pas intensifier mécaniquement la production de sébum des glandes sébacées, déjà déboussolées par des sécrétions hormonales certainement inhabituelles chez les femmes qui souffrent de cette dermatose pénible.

Et, bien sûr, voici les bons conseils : protection contre le soleil, ce faux ami, et tu martèleras qu'il ne faut pas martyriser les boutons.

12969 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :