Newsletter

Sur le même thème

Nouveautés produits
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Les nouvelles tendances...

Par Laure Jeandemange
N°661 Juillet Août 2013
En quelques mois la BB crème a trouvé sa place dans toutes les salles de bains de vos clientes. Toutes les femmes auraient-elles exactement les mêmes désirs en terme de soin ? Et pourquoi le maquillage nude est-il si à la mode ? Voici les explications de ces succès ainsi que les tendances à venir...

Pierre Bisseuil, directeur de recherche chez Peclers, vous explique les succès de la BB crème au maquillage nude en passant par "Angel" de Thierry Mugler et vous dévoile les tendances futures.

Peclers est un cabinet de tendances qui permet aux entreprises d'anticiper les futurs besoins des clients. Élaborer un produit prend du temps, beaucoup, et représente des sommes d'argent conséquentes. Les sociétés ne peuvent se permettre de ne pas être en phase avec la demande de la clientèle et s'adressent à des cabinets de tendances comme Peclers pour préparer au mieux l'avenir.

LE PHÉNOMÈNE BB CRÈME

Aujourd'hui, peu de vos clientes n'ont pas dans leur salle de bains une BB crème. En généralisant, on peut dire qu'il y a quatre raisons à cela :

  • l'idée d'un produit universel qui rassure,
  • l'envie de prendre du temps pour soi, de quelque chose qui permet la valorisation des rituels de beauté,
  • une attente de performance et d'hyperfonctionnalité,
  • le souhait de profiter de soins de plus en plus personnalisés.

La BB crème et les produits multi-usages qui ont trois ou quatre actions simultanément sont à la fois des soins simples et sophistiqués, un peu magiques car ils répondent personnellement aux besoins spécifiques de toutes les clientes.

C'est dans la tendance actuelle : un produit universel qui convient à toutes car il répond aux besoins de chacune, une forme de personnalisation à la fois originale et générale en quelque sorte.

LA PERSONNALISATION

Ce qui va se développer dans une idée de personnalisation, c'est la connexion entre la beauté et la technologie, dans le sens où la technologie apporte un diagnostic personnel.

Prenons l'exemple de la gamme de Skin Tone qui a été mise au point par Pantone (Pantone est une société qui fabrique des nuanciers de couleurs pour les imprimeurs, les fabricants de cosmétiques...) par rapport aux teintes de la peau. Skin Tone s'est associée à Séphora pour proposer une application grand public qui permet à la cliente de découvrir sa couleur exacte de peau et les teintes qui vont lui convenir. Avec l'application de son téléphone portable, la cliente prend une photo de sa peau, cette teinte de peau est rapprochée de la gamme de couleurs afin de proposer une teinte adaptée.

De plus en plus d'applications se développent pour proposer des soins personnalisés, comme le «Capilliscope» de René Furterer, qui permettent d'obtenir des soins des cheveux hyper personnalisés. Très important aussi, tout ce qui est biométrie et système de reconnaissance biométrique peut vous aiguiller vers des soins qui vous conviennent personnellement.

Les soins personnalisés connaissent un vrai succès car ils correspondent à une valorisation de l'individualité. Les moyens techniques et technologiques nous permettent aujourd'hui de nous exprimer, et donc, comme un juste retour des choses, on estime que la technologie doit nous apporter des produits qui répondent de manière hyper spécifique à nos besoins propres.

LES PARFUMS FÉMININS

Dans les années 90, il y a eu deux grandes tendances, d'une part une hyper naturalité, presque figurative avec toutes les eaux florales transparentes, et de l'autre côté la vague hissée par «Angel» de Thierry Mugler avec des notes sucrées, de la gourmandise, très barbe à papa.

Dans les années 2000, tout cela s'est transformé avec le côté naturel qui est devenu ostentatoire. Les parfums sont allés vers des fleurs blanches comme le gardénia, la tubéreuse et la fleur d'oranger avec une tendance gourmande régressive. «Coco Mademoiselle» de Chanel est en l'exemple parfait avec une association patchouli et maltol (barbe à papa), avec un résultat à la fois sophistiqué et régressif, très rassurant.

En parfumerie, dont les linéaires comptent de plus en plus de références, chez Séphora plus de 450 produits sont à disposition, il faut que dans les cinq premières secondes d'un sniff se crée un choc mémoriel. Pour un public jeune et non averti, ce choc est exprimé par des notes fruitées de tête. L'idée n'est pas forcément de séduire un jeune public mais plutôt de renouveler les générations qui vont avoir accès aux parfums. Alors oui, les parfumeurs ciblent cette clientèle mais ce positionnement va également se retrouver dans des parfums plus statutaires qui ne sont pas forcément pour les plus jeunes.

Les fragrances fleuries sucrées comme «J'Adore», «Miss Dior Chérie» de Dior, «Very Irresistible» de Givenchy, «Ricci Ricci» de Nina Ricci ou encore le futur parfum de Repetto avec ce côté régressif acidulé si rassurant et joyeux vont durer encore un moment jusqu'à saturation, car se faire plaisir, pour soi, c'est une donnée particulièrement vraie dans les périodes de crise et d'incertitude.

Au contraire, dans les périodes fastes, on est dans l'ostentatoire, avec de grands bouquets de fleurs blanches et des floraux orientaux, des parfums comme «Blue» de Ralph Lauren, «Sensous» d'Estée Lauder, «Elie Saab» d'Elie Saab, «Burberry Body» de Burberry ou «Dior Addict» de Dior.

Les notes régressives gourmandes, les parfums rassurants, ne vont pas forcément continuer à s'exprimer avec des fragrances fruitées, mais aussi par des saturations en musc blancs, par exemple car cela exprime aussi cette notion de réassurance mais de manière plus abstraite, donc c'est plus difficile à apprécier car cela ne s'exprime pas forcément en cinq secondes comme «Glow» de Jennifer Lopez ou «Stella» de Stella Mc Cartney.

Parallèlement à ces fragrances régressives, il existe une offre de niche avec une parfumerie plus sophistiquée, plus complexe, pour les amateurs dans le sens noble du terme. Cela amène une diversification de l'offre. La parfumerie de niche se développe de plus en plus.

LES PARFUMS MASCULINS

Ce n'est pas du tout la même chose pour les parfums pour homme. Il y a des notes de réassurance avec de l'aromatique classique, assez simple, mais en même temps on a beaucoup de sophistication.

L'homme va se rassurer à la fois sur la performance et la fraîcheur, avec en tête de ligne des parfums comme «Drakkar» de Guy Laroche.

Certains hommes sont à la recherche de la matière, ainsi «Terre» d'Hermès fait un véritable carton, il est à la fois simple et sophistiqué en évoquant un côté rassurant de retour aux choses vraies, concrètes, comme la terre.

 

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Laure Jeandemange

Cliché Syda Productions

Peclers, 23 rue du Mail, 75002 Paris.
Tél. 01 40 41 06 06. Fax 01 42 36 12 76.
www.peclersparis.com

11015 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :