Newsletter

Sur le même thème

Nouveautés produits
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Le grand ménage d'été

Par Annette Knapen
N°661 Juillet Août 2013
Bientôt les vacances ? Avant de fermer votre institut pour cause d’escapade estivale, faites le tri dans vos pots et fioles et posez-vous la question : Qu’est-ce que je garde ? Qu’est ce que je jette ? Prêtes, osez !

Comme les aliments, lait, crème fraîche, etc, les produits cosmétiques ont une durée de vie bien définie. Et c'est d'autant plus vrai pour vous qui avez des flacons et des pots de grande contenance.

Vous l'avez certainement noté, les emballages des produits de beauté grand public ont un logo représentant le pot ouvert avec un petit chiffre à côté, suivi d'un M. Ce chiffre signifie le nombre de mois pendant lesquels on peut les conserver après leur ouverture.

CE QUI DOIT VOUS ALERTER

L'odeur, la texture, la couleur. Si vos produits ont une apparence douteuse, une odeur suspecte, un toucher bizarre, jetezles illico dans la poubelle. Même chose pour un blush ou une poudre compacte qui s'effrite. Et plus encore si votre fond de teint se «déphase» en présentant des gouttelettes d'eau à la surface.

À surveiller aussi avec prudence tous les produits à base aqueuse, comme les laits et les crèmes qui sont des produits plus sensibles.

PETITS CONSEILS EN +

  • Pensez à laver à l'eau savonneuse, avec un soupçon de lessive pour la laine, vos pinceaux et vos éponges. Et rincez plutôt deux fois qu'une !
  • Embarquez chez vous tous les produits (légèrement) entamés et placez-les dans le bac à légumes de votre réfrigérateur jusqu'à votre retour.
  • Notez au marqueur ou sur une étiquette la date d'ouverture de vos produits car au retour des vacances vous aurez oublié !
  • Prenez l'habitude de ranger vos produits à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité.
  • Préférez acheter vos produits en vrac en plus petite quantité. Mieux vaut deux flacons de lait démaquillant de 500 ml qu'un seul d'un litre.
  • Évitez de rajouter quelques gouttes de dissolvant dans un vernis en fin de course car le produit aura une moins bonne tenue et vos clientes seront déçues !
  • Prenez soin de nettoyer la mine des crayons yeux et lèvres après chaque cliente pour éviter la moindre prolifération de germes.

ET SI VOUS DONNIEZ ?

Vous venez d'entamer un sérum ou d'autres produits fragiles et vous savez pertinemment qu'ils ne passeront pas l'été.

Au lieu de les mettre à la poubelle, pensez aux associations de reconversion et donnez-les, offrez-les à vos amies proches, à vos voisines. En faisant ce petit geste sympa, vous ferez des heureuses !

PETIT MÉMO DE RENTRÉE

Allez, on oublie ses mauvaises habitudes et on repart sur de bonnes bases... (à glisser aussi à l'oreille de vos clientes !).

À renouveler tous les 3 ou 4 mois

Les mascaras et eye-liners : ce sont LES deux produits avec lesquels il faut être la plus vigilante en raison des risques d'infection oculaire.

Pas question de vouloir faire des économies au risque de donner naissance à de micro-organismes. Et pour éviter la prolifération des germes, un petit truc : arrêtez de pomper avec la brosse pour limiter les appels d'air, et forcément la prolifération des germes.

À renouveler tous les 6 mois

  • Les démaquillants : ces produits de nettoyage qui agissent à proximité de l'oeil et des paupières doivent être régulièrement renouvelés pour éviter les irritations ou problèmes cutanés.
  • Les produits de soin visage : ils contiennent des formulations complexes et renferment des ingrédients actifs. Certains à base de vitamine C ou de rétinol sont encore plus fragiles et peuvent s'oxyder plus vite. Donc une fois entamés, crèmes et sérums doivent être utilisés généralement dans les six mois. Et pour les adeptes des pots, prenez l'habitude de prélever le produit à l'aide d'une spatule !

À renouveler tous les 12 mois

  • Les rouges à lèvres et les gloss : en général, on parle d'une durée de vie d'un an, dans la mesure où ils sont à l'abri de la chaleur et de la lumière. Sachez que les rouges mats se dessèchent plus vite qu'un baume ou un rouge satiné.
  • Les fonds de teint : les formules liquides se conservent mieux que les compactes qui ont tendance à se déphaser. Et même sans en arriver là, vous risquez de provoquer sur la peau de votre cliente petits boutons et autres irrégularités !

À renouveler tous les 2 ans

  • Les fards à paupières et les blushs : d'accord, ils se conservent mieux que les autres produits car ils ne contiennent pas d'eau. Cependant il faut savoir qu'utilisés sur des peaux grasses, leur durée de vie pourrait être écourtée. Le responsable ? Le sébum et les bactéries qui pourraient se répandre ! Enfin, dès que vous constatez que les pigments de la poudre deviennent ternes, c'est le signe incontestable de détérioration. Alors, au panier !
  • Les vernis à ongles : en fin de vie, ils deviennent pâteux avant même la date de péremption ! Côté pratique, prenez l'habitude de nettoyer régulièrement le goulot avec un soupçon de dissolvant pour empêcher les résidus de coller et de gêner l'ouverture suivante.

À conserver avec prolongation

  • Les crayons à yeux et à lèvres : comme leur formulation est très stable, ils ne risquent rien durant des années, à condition de les mettre à l'abri de la chaleur et des chocs. Et si la mine s'effrite, passez-là sous un filet d'eau tiède pour la durcir. Elle est trop sèche ? Roulez-là entre vos paumes de mains pour la réchauffer et attendrir ses cires.

PETIT RÉCAP DE LA LOI

Depuis 2003, une directive européenne impose l'étiquetage d'une date de durabilité minimale sur les produits à la stabilité inférieure à 30 mois avec le fameux : «À utiliser de préférence avant fin...» Si on peut les conserver au-delà, la mention est facultative, mais les marques doivent indiquer sur l'emballage une période de temps après l'ouverture «PAO» durant laquelle le produit peut être utilisé sans aucun risque. Le sigle est illustré d'un pictogramme représentant le flacon ou le pot et mentionnant 6 M, 12 M, 24 M.

Utilisé au-delà, le produit offre une moins bonne protection microbiologique, ses propriétés physico-chimiques peuvent évoluer et son efficacité est nettement réduite ! Seuls les produits sous forme d'unidose sont exempts du logo PAO mais pas de «À utiliser de préférence avant le....».

Cliché Kurhan Fotolia

11018 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :