Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°730 Novembre 2019

Numéros précédents

4 2 5 1

Les détails qui tuent

Par Chantal Desjardins
N°650 Juillet-Août 2012
Comme il y a des détails qui «tuent l’amour», il y a dans les instituts de beauté et les spas des détails qui tuent le rêve et l’harmonie installés à grands frais. Ci-dessous quelques exemples vus et… revus in situ !

Il va sans dire que le pire «tue le glamour» et «l'anti zen» majeurs restent les manques d'hygiène et de propreté... ce ne sont pas des détails !

LE GEL DOUCHE

Vous avez choisi une marque qui sent bon le luxe, le raffinement ou une autre dont les textures et les senteurs réjouissent les sens... Tout est là, luxe, calme, raffinement, beauté, sensorialité, volupté, jusqu'à la cabine de douche... où s'affiche sans complexe un gel Carrefour, Auchan ou Leclerc... Dommage de glisser dans votre croisière polynésienne extraordinaire une touche si ordinaire !

Conseil

Optez pour des produits «montrables» en cohérence avec votre univers. L'idéal est de mettre à disposition un produit disponible à la vente. Sinon adoptez des contenants à vos couleurs, ou pour le moins neutres, dans lesquels vous mettez les produits de grande distribution.

LES SERVIETTES

Vos serviettes son moelleuses à souhaits, joliment roulées dans les étagères, avec une sobre uniformité très chic ou de jolis et joyeux dégradés de couleurs. Vous maîtrisez l'art des pliages originaux et vous parsemez vos tables de pétales de fleurs et là, soudain comme une verrue au milieu d'un joli visage, une étiquette gâche l'harmonie et l'unité, plus encore si la marque est roturière !

Conseil

Faites une petite opération «toilettage» et ôtez les étiquettes de vos textiles.

 

"Les détails font la perfection, et la perfection n'est pas un détail". Léonard de Vinci.


LES TACHES

Autre «verrue», les taches «propres», celles qui ne partent pas au lavage et qui ne sont pas du plus bel effet ! Privilégiez les teintes chocolat, anthracite, bordeaux, marine... moins révélatrices que les couleurs pastel.

Conseil

Passer par un prestataire extérieur pour le lavage et l'entretien du linge a certes un coût non négligeable mais vous garantit d'avoir toujours du linge moelleux et impeccable. Sinon soyez vigilantes, les taches propres font sale et pas soigné.

LES POUBELLES

La cabine est prête, bougies allumées aux senteurs de vanille, fleurs sur la table, produits joliment présentés en coupelles sur un plateau en bois exotique, la cliente va embarquer pour sa croisière polynésienne et au moment de jeter l'emballage de son slip jetable dans la poubelle en bambou tressé, elle découvre les ruines du soin précédent qui débordent, chapeautées du film plastique utilisé pour l'enveloppement au chocolat du rituel africain ! Dommage ! Cela vaut aussi pour les panières à linge sale. La cliente n'a pas à voir les traces du passage des autres clientes puisqu'elle est unique !

LE BALAI

Les gommages au sable de Polynésie, aux céréales du Japon, au sel de l'Himalaya, au sucre miellé... venus des quatre coins du monde font rêver et laissent la peau d'une infinie douceur. Ils laissent aussi de nombreux résidus au sol, qui crissent sous les pieds. Un petit coup de balai, vite fait et discret, entre deux séquences, est nécessaire et exige d'avoir un balai sous la main, à proximité,
mais pas planté dans la cabine à la vue de la cliente.

Conseil

À cacher dans un placard, derrière un rideau et plutôt en version ménage chic ou fun.

LES TOILETTES

Les toilettes font l'objet de beaucoup de soins et de décorations imaginatives dans les restaurants, hôtels, et autres lieux publics. Ils restent encore souvent les parents pauvres dans l'univers des instituts. De la porte laissée ouverte béante sur un trône en céramique, aux wawas devenus débarras en passant par l'absence regrettable de la prosaïque mais bien utile balayette, jusqu'à l'impossibilité totale de se laver les mains.

 

 

Conseil

Poussez votre souci de la décoration jusque dans ce «petit coin» et veillez à ce que rien n'y manque. Pour autant ne laissez pas une accumulation visible de bombes déodorantes et de sprays nettoyants. Tous ces accessoires nécessaires sont à dissimuler dans un placard, un coffre ou panier. Bien sûr, la propreté doit être irréprochable et faire l'objet de vérifications fréquentes tout au long de la journée.
Coté pratique : une patère pour pouvoir accrocher peignoir, sac ou manteau est un petit confort apprécié. Pensez également à flécher vos toilettes pour faciliter leur accès, sans par exemple, obliger une cliente à revenir à l'accueil en peignoir.
À toutes fins utiles, la réglementation sanitaire exige de disposer de toilettes spécifiques et séparées pour les hommes et pour les femmes ! En effet ce n'est pas un lieu idéal de rencontres !

LE NOM DES CABINES

Vous proposerez des croisières polynésiennes, des évasions gourmandes, des escapades mexicaines, des détentes
orientales et autres rituels plénitude. Dommage de les réaliser dans la cabine n° 1, n° 2 ou n° 3. Ce ne sont pas des vestiaires ou des cabines de plage !

Conseil

Donnez un nom évocateur à vos cabines comme un prélude, une promesse du plaisir et du bien-être procurés par les soins et rituels qui y sont dispensés. Un simple nom de couleur dès lors qu'il est qualifié bleu «lagon», vert «émeraude», jaune «soleil» est nettement mieux qu'un numéro.

LA TABLE DE MASSAGE

Les massages représentent une part majeure de la demande. Pour pouvoir travailler au mieux la partie verso du corps, bien positionné, bien dans l'axe et bien à plat, une table avec trou facial, est nécessaire.
Votre cliente est ainsi bien installée, mais avec vue, sur vos pieds ou sur la tablette de dessous de table qui sert parfois de fourre tout-camouflage. Pensez à déposer dans l'axe du trou de table, au sol ou sur la tablette, propre et pas encombrée, une coupelle ou une feuille végétale qui contient des fleurs ou des coquillages ou des galets parfumés ou autre mais quelque chose d'esthétique et raffiné pour réjouir la vue, voire les narines.

CE QU'IL FAUT CACHER

Les tubes, les pots, les boîtes, les appareils, tout ce qui fait arrière boutique, logistique est à camoufler ou habiller.

Conseil

Le cuit vapeur de cuisine utilisé pour le raffiné massage thaï aux pochons n'a rien de traditionnel ni d'élégant. Placez-le sur une table roulante -non bruyante- que vous sortez une fois la cliente installée, la lumière tamisée ou camouflez-le d'une manière ou d'une autre. Les produits en vrac, en conditionnement cabine sont rarement glamour ! Placez-les dans de petites coupelles dimensionnées, regroupées sur un plateau. C'est plus joli, plus hygiénique et renforce pour la cliente l'impression d'un soin concocté exprès pour elle !
Les fils vagabonds qui pendouillent ou s'enjambent entrent dans la catégorie des «à camoufler» ou «à limiter». Prévoyez bien l'emplacement et le nombre de prises.

LE MÉNAGE

Le ménage doit être fait et bien fait c'est évident, mais pas à la vue et en présence de la clientèle. Il doit être fait en toute discrétion et invisibilité. Bénéficiaire d'un bon cadeau, je me suis rendue récemment dans un spa de marque parisien. Soin divin ! En sortant de cabine, j'ai croisé et recroisé une femme de ménage, gantée de caoutchouc rose et armée de différents ustensiles ménagers et j'ai siroté la délicieuse et originale infusion offerte en salle de repos avec le bruit d'aspirateur en fond sonore ! Dommage comme dernière impression !
Question ménage, sols et sanitaires récurés meubles et accessoires frottés, poussière éliminée, il reste un détail à surveiller, la toile d'araignée sournoise qui volette au plafond contemplée par les clientes une bonne partie du soin. À vérifier !

LES MAGAZINES

Vos clientes, ravies de faire un soin, se réjouissent à l'avance, s'installent pour patienter quelques instants, attrapent un magazine...
vieux de plusieurs mois, un deuxième qui date de quelques semaines et côtoie le mensuel municipal ! Faute de goût dommageable à votre image. L'attente est soudain beaucoup moins agréable et moins glamour !

Conseil

Les dernières tendances et les derniers potins font partie du plaisir. La presse se consomme «fraîche» sans oublier des titres pour la clientèle masculine, d'autant qu'il existe des solutions d'abonnement à tarifs très préférentiels en passant par des centrales d'abonnement comme A2 presse par exemple. La présence des «Nouvelles Esthétiques» est plus que recommandée pour vous mettre en valeur, vous, vos soins et votre profession dans son ensemble.

CONCLUSION

Le diable s'habille peut-être en Prada mais comme dit le proverbe «Il est dans les détails». Ces petits péchés véniels peuvent écorner votre capital image et nuire à une bonne impression générale. Soyez vigilante, d'autant que, le plus souvent, les corriger ne coûte rien ou presque !

Par Chantal Desjardins
10514 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :