Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°753 Décembre 2021

Numéros précédents

3 0 5 1

Soignez la peau de l'intérieur vers l'extérieur !

Par Pascal WEIGEL , Professionnel de Santé, Président de BS Innov
N°743 Janvier 2021
Les causes externes du vieillissement vous sont parfaitement connues (soleil, tabac, pollution). Cependant, les causes internes sont parfois beaucoup moins bien connues et encore moins objectivées et traitées !

CAUSES INTERNES
VS CAUSES EXTERNES

Le premier conseil que je vous donne, c'est de ne pas négliger ces causes internes car la peau est un des émonctoires et ce que vous constatez à l'extérieur n'est que le reflet de ce qui se passe à l'intérieur.

Vous me direz que ce n'est peut- être pas votre métier de regarder l'intérieur, mais qui le fera si ce n'est pas vous ?

Vous êtes la mieux placée pour gérer l'externe et l'interne !

Depuis 20 ans, j'enseigne la physiologie, la minCeur et la peau car je suis convaincu que vous êtes parfaitement bien placées pour donner des conseils de prise en charge au sens large.

La preuve en est que vous êtes nombreuses dans l'esthétique à rejoindre ma licence de marque et nos cabinets experts.

Partant du principe que vous désirez devenir des expertes dans la prise en charge globale, il faut savoir analyser et comprendre les causes intrinsèques du vieillissement et ensuite proposer des solutions adéquates.

La première chose à savoir lorsque l'on fait des soins anti-âge, c'est l'impact du stress oxydatif sur la peau.

C'EST QUOI, LE STRESS OXYDATIF ?

Le stress oxydatif ou stress oxydant correspond à une agression des cellules par des radicaux libres, aussi appelés «espèces réactives de l'oxygène» (ERO).

Je ne parle pas là d'un état moral de stress ou d'angoisse mais du résultat d'une réaction biochimique qui se passe au niveau de la mitochondrie de nos cellules. Cette mitochondrie, vous le savez, doit produire de l'ATP (adénosine triphosphate) qui représente schématiquement le carburant de la cellule.

LES POUVOIRS DES ANTI-OXYDANTS

Les anti-oxydants les plus courants se trouvent dans l'alimentation, au travers des fruits, légumes et épices. Parfois une supplémentation est nécessaire pour compléter un déficit nutritionnel.

Pour rappel, dans nos supermarchés, les fruits et les légumes contiennent beaucoup moins d'anti-oxydants que ceux contenus dans la production de nos jardins. Ce qui explique que malgré une bonne assiette, les apports restent insuffisants.

Voilà déjà un bon argument pour vous faire comprendre pourquoi dans ma méthodologie, nous pratiquons une analyse nutritionnelle même pour des personnes qui viennent pour des protocoles anti-âge.

Les anti-oxydants se quantifient et cela nous permet d'adapter un plan nutritionnel plus riche.
Les ERO ont la fâcheuse tendance à attaquer les vaisseaux sanguins et tous les tissus mous (organes y compris) suite à une autre réaction biochimique que l'on appelle la glycation. C'est la fixation des sucres sur les protéines circulantes. Plus nous prenons de l'âge et plus cette réaction est présente.

Au niveau de la peau, cela se traduit par des rides profondes, une perte de l'élasticité et une finesse de la peau tandis qu'au niveau de la cellulite, vous aurez à combattre la cellulite fibrosée.

Comment éviter cela ? Encore une fois augmenter les anti-oxydants ! Cette recette est valable à tous les niveaux de la prise en charge globale en anti-âge et en minceur de ce fait aussi !

LE DÉSORDRE ACIDO-BASIQUE

Dans l'alimentation, se cache une autre forme d'oxydation dangereuse. C'est le désordre acido-basique lié à une trop forte concentration d'aliments acidifiants par rapport aux aliments alcalins.

Un pH trop bas, donc acide, favorise les inflammations et cela va se voir sur la peau dans certains cas d'acné ou de rougeurs diffuses sans compter que le corps entier subit des symptômes inflammatoires à tous niveaux.

La régulation du pH tissulaire suit les mêmes conseils en nutrition. Augmentez la préconisation en légumes, fruits et épices, tout en abaissant les féculents, protéines et laitages.

Encore une fois, un exemple de lien direct entre l'alimentation et la peau. On est ce que l'on mange : cette phrase fait partie intégrante de la bonne hygiène de vie que l'on doit à son corps.

Pour faire simple, le corps produit des agents oxydants agressifs qui attaquent les tissus (rides et relâchement de la peau) et grâce à des apports en anti-oxydants nous pouvons lutter contre ces agressions.

La nutrition ne va tout de même pas régler tous les problèmes de peau car l'organisme vit également sous l'influence de nos hormones, comme la DHEA.

LE POUVOIR DE LA DHEA

La DHEA a de multiples propriétés, notamment la régulation de la production des glandes sébacées, la régulation de l'hydratation. Elle lutte contre une pigmentation anormale et aide à la réduction de l'atrophie de l'épiderme (peau trop fine).

Elle est à son apogée entre nos 20 et 30 ans, malheureusement elle va décliner toute notre vie, pour ne plus être active après 60 ans. À 60 ans, le corps produit à peine 15 % à 20 % de la DHEA qu'il produisait à 20 ans.

Il n'existe pas de source prouvée de DHEA dans la nutrition, c'est pourquoi certaines études vont vous proposer une supplémentation afin de maintenir cette hormone au top. Produite par les surrénales et présente dans le cerveau et les graisses, elle n'est pas encore très bien comprise.

Mais une chose est claire, les angoisses qui produisent du cortisol vont baisser le taux de DHEA. Vous trouvez là un lien direct entre stress et vieillissement !

Un petit truc pour savoir si nous manquons de DHEA : yeux secs, apparition de taches, cheveux secs et plats et perte de substance dans le visage...

LES AUTRES ACTEURS
DES SOINS ANTI-ÂGE

Le microbiote

On le sait, les bactéries fonctionnent en symbiose avec nous, toutefois elles nous jouent des tours régulièrement en ne faisant pas très bienleur travail de dégradation des aliments.

La conséquence se verra également sur la peau : la couperose peut être un signe, tout comme des phénomènes d'urticaire. En règle générale, votre cliente va se plaindre de troubles digestifs bien avant que sa peau se plaigne. Écoutez-les bien à ce moment-là !

Les Omega 3

Ce sont les fameuses graisses essentielles et que nous ne fabriquons pas ! Nous devons donc les apporter grâce, encore une fois, à une alimentation équilibrée comme avec les poissons gras, les oléagineux ou les huiles de colza par exemple.

En quoi les oméga 3 vont-ils aider ? Ils vont jouer un rôle essentiel dans la constitution même des membranes cellulaires, en leur donnant élasticité et perméabilité. De ce fait, nos cellules vivront plus longtemps à l'abri des agents agressants et seront surtout plus productives pour fabriquer du collagène (fibroblastes).

Je supplémente souvent mes clientes en Oméga 3 dans le traitement de l'acné ou des rougeurs car ils ont des propriétés fabuleuses en termes d'anti-inflammatoires.

EN RÉSUMÉ

Cela fait 20 ans que je forme et ouvre des centres d'expertise minceur et anti-âge et toutes les esthéticiennes qui travaillent avec moi savent que l'«on est ce que l'on mange !».

Cela va bien au-delà de la santé et, au travers de cet article, vous avez compris l'impact d'une bonne alimentation équilibrée et anti-oxydante.

Si cela s'avère nécessaire, passez aux compléments alimentaires qui sauront vous aider à diminuer les ROS, augmenter les oméga 3 et réduire le stress (cortisol), tout cela dans le cadre d'une bonne prise en charge globale de vos soins anti-âge.

Par Pascal WEIGEL , Professionnel de Santé, Président de BS Innov
13422 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :