Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°743 Janvier 2021

Numéros précédents

3 0 5 1

Parcours d'esthéticienne : Mélanie Monde

N°743 Janvier 2021
Après des études d’esthétique, Mélanie Monde est aujourd’hui la directrice de l’IMA Val Parisis Eaubonne qui accueille plus de 200 apprenties en esthétique. La passion de l’esthétique, de l’enseignement et du management sont quelques-unes des clés de sa réussite.

L'ESTHÉTIQUE ET L'ENSEIGNEMENT COMME UNE ÉVIDENCE

Ma mère s'occupait des salons du mariage, elle collaborait beaucoup avec de nombreux instituts, c'est un milieu que j'ai toujours bien connu.

En fin de seconde, je ne savais pas vers quoi m'orienter. C'est lors d'une journée portes ouvertes dans le centre de formation Marcel Lamy de Paris que j'ai eu un véritable coup de cœur pour la formation en esthétique, mais aussi pour l'établissement de manière générale avec l'équipe pédagogique.

C'est ainsi que j'ai passé le CAP, le BP et le BTS en alternance. Lors de mon apprentissage, j'ai eu la chance de travailler pendant quatre ans dans la cabine pilote de Clarins.

En parfumerie, j'ai pu apprécier en cabine de nombreuses marques et partir très régulièrement en formation.

Même si mes six années d'alternance se sont extrêmement bien passées, plutôt que d'ouvrir un institut, j'avais profondément envie d'enseigner, de transmettre, d'accompagner.

LA BELLE HISTOIRE AVEC L'IMA EAUBONNE

À l'issue du BTS, j'ai eu la chance d'être approchée pour assurer un remplacement en tant qu'enseignante à l'IMA à Eaubonne.

J'ai commencé à enseigner aux élèves en CAP, BP et très rapidement nous avons ouvert les sections BTS. J'étais polyvalente car j'enseignais à la fois la pratique et tout l'enseignement théorique.

Très rapidement, le directrice que je remplace actuellement m'a fait confiance.

J'ai ainsi progressivement commencé à assurer la coordination de la section esthétique et, en 2010, j'ai eu la responsabilité pédagogique et administrative de la section Esthétique dans cet établissement qui accueille entre 650 et 700 élèves, dont 200 à 250 en esthétique.

Depuis un an et demi, j'ai la direction complète de l'IMA Eaubonne de la section esthétique mais aussi coiffure, petite enfance et commerce.

Cela fait donc maintenant 17 ans que je suis à l'IMA Eaubonne. Et je n'ai toujours pas envie de changer ! C'est une belle histoire, j'ai beaucoup d'attachement pour ce centre de formation, pour la Chambre de Métiers et pour les artisans pour lesquels j'ai un profond respect.

Ma mission

Je dois accompagner les équipes pédagogiques et administratives dans le cadre de la réforme complexe de la loi Choisir Son Avenir Professionnel. Tous nos acteurs financiers changent.

Nous étions pilotés et accompagnés par la région Ile de France. Désormais, les financements se font au travers des OPCO. J'ai encore beaucoup de choses à parcourir à l'IMA Eaubonne et les équipes méritent que je passe encore du temps à leurs côtés.

Le management d'une telle structure

Le management, j'adore, ça m'a toujours plu de manière très intuitive. J'ai eu et j'ai l'immense chance d'être entourée d'une équipe formidable qui me fait confiance mais diriger un tel centre de formation exige des compétences RH, pédagogiques et managériales.

En 2018, j'ai eu l'opportunité de suivre pendant deux ans un master en Gestion et Management de Pilotage des Établissements Publics avec une spécificité Centre de Formation en Apprentissage.

Cela m'a permis de développer différentes compétentes que je n'avais pas ou de manière intuitive mais qui n'étaient pas encore organisées et poussées comme elles doivent l'être pour diriger un tel établissement.

Et pour être très honnête, j'en apprends encore tous les jours car rien n'est acquis. Il faut savoir se remettre en question au quotidien. Mon poste exige beaucoup de polyvalence, d'énergie et c'est un grand stress au quotidien mais j'adore et je suis tellement bien entourée !

L'ÉVOLUTION DE L'ESTHÉTIQUE

En plus d'accompagner les apprenties lors de leurs cours, désormais, je suis à leurs côtés dans le cadre de leurs pro- jets. L'esthétique reste l'une des formations les plus attractives car il y a énormément d'innovations dans le milieu de l'esthétique.

Plus on enrichit la connaissance de nos apprenties et de notre équipe pédagogique et meilleure sera l'offre de formation. Certaines jeunes arrivent avec un véritable projet qui est à affiner.

Il prend maturité au fur et à mesure de leur formation et d'autres jeunes filles se font une idée de l'esthétique qui est parfois galvaudée. Soit nous réussissons à les transformer et à obtenir quelque chose, soit elles se réorientent.

En revanche, très clairement, nous constatons la montée en filière complète. Nous accompagnons ainsi ces futures professionnelles jusqu'à six ans d'apprentissage, voire plus, car même après le BTS, elles continuent de se former avec des licences professionnelles ou des titres.

Je vois le milieu professionnel évoluer dans le bon sens.

Le BTS ouvre un large panel de métiers. Plutôt que de travailler pour des marques en devenant animatrice-formatrice, notre BTS est orienté pour créer et reprendre des entreprises, développer sa clientèle, pérenniser son affaire, dynamiser le secteur professionnel, créer de l'emploi, voilà notre volonté.

Nous travaillons dans ce sens avec le service Développement Économique de la Chambre de Métiers qui accompagne les créateurs et les repreneurs d'entreprises. Je suis très ère car, à la sortie du BTS, la moitiéde nos jeunes reprennent ou créent leur entreprise. Ma mission est accomplie !

FAIRE COMPRENDRE L'EXIGENCE DU MÉTIER

Avec mes années d'expérience dans l'enseignement, je constate très nettement qu'il faut travailler différemment avec les nouvelles générations : la semaine d'intégration, la préparation à l'environnement professionnel sont cruciales pour éviter les décrochages.

L'accompagnement avec les parents a évolué également.

L'accompagnement des apprenties

Il faut beaucoup plus expliquer la réalité du métier, mettre en avant la rigueur, l'exigence, les attentes du milieu professionnel, la posture à avoir...

Nos partenaires ont des attentes que nous devons satisfaire. C'est un travail collaboratif avec les entreprises, le centre de formation et la Chambre de Métiers et il se prépare.

Selon moi, cette préparation à l'intégration du monde profes- sionnel est essentielle avec les nouvelles générations. Ce sont des diamants bruts qu'il faut tailler, embellir.

Si une jeune lle a choisi l'apprentissage, elle a choisi de relever un défi , elle s'est engagée dans la voie qui n'est pas la plus facile. Et, avec cette nouvelle génération, il faut un accompagnement pédagogique et professionnel différent.

L'accompagnement des parents

En esthétique, en comparaison avec les autres sections, les parents sont assez présents. Lorsqu'ils ne le sont pas ou peu, nous avons un véritable accompagnement individuel.

Aujourd'hui, nous avons parfois des familles monoparentales qui ont des difficultés à se rendre disponibles et qui ont du mal à être aussi impliquées qu'à l'époque.

C'est à nous de nous adapter, on ne doit pas lâcher. Si nous lâchons, les années de formation à venir seront difficiles pour l'apprentie. Et parfois, ce sont les familles qui s'accrochent à nous.

POURQUOI CHOISIR L'APPRENTISSAGE ?

Depuis 17 ans, je mesure les résultats à la sortie de nos filières de chaque métier et notamment en esthétique.

Aujourd'hui, nous avons un véritable vivier de professionnelles dans les métiers de l'esthétique et lorsque je vois leur carrière, leur évolution, que c'est l'une d'elles que je choisis pour intégrer les équipes pédagogiques, je sais qu'elles ont fait le bon choix.

Je suis en contact avec nos partenaires et les parcours plaisent, l'expérience terrain plaît. Lors des examens du BP, des développeurs de l'apprentissage, qui accompagnent les entreprises et les apprenties, repèrent dès ce moment-là les meilleures élèves pour les placer.

Lorsque les jurys d'examen qui sont des gérantes d'institut viennent et comparent les candidates libres avec celles de l'établissement, il n'y a pas    photo !

L'IMAGE DE L'ESTHÉTIQUE

Le regard des parents vis-à-vis de l'esthétique est toujours un peu inquiet mais il y a une belle évolution, notamment grâce au discours que les esthéticiennes tiennent sur Internet et qui met en avant toutes les perspectives de la filière.

Les nouvelles esthéticiennes, et même les anciennes, ont effectué leur transition numérique, elles partagent beaucoup leur vision du métier. C'est aussi notre travail à nous, centre de formation, lorsque l'on reçoit les élèves, de les capter.

L'ESTHÉTIQUE EST OUVERTE À TOUT LE MONDE !

Il n'y a aucune sélection dans notre établissement, c'est un choix politique. Nous sommes rattachés à une Chambre de Métiers qui est une chambre consulaire.

Nous avons toujours fait le choix d'accueillir les jeunes à partir du moment où elles avaient une entreprise. Soyons clairs, la sélection se fait aussi par le biais de l'entreprise.

Notre CFA bénéficie d'une organisation globale solide, tant dans son fonctionnement que sa gestion cadre, et, d'ailleurs, d'ici quelque mois, nous aurons la reconnaissance de la certification professionnelle nationale.Accueillir tout le monde : un challenge !

Nous pouvons accueillir des jeunes avec des difficultés d'apprentissage, avec un parcours difficile et d'autres qui ont un vrai projet, d'excellents résultats, toute cette mixité. Ce mélange est extrêmement porteur, mais attention cela nécessite un travail des équipes pédagogiques extrêmement lourd.

C'est un véritable challenge car il faut, à un moment, que cette hétérogénéité dans les parcours soit lissée pour qu'on puisse atteindre le même objectif et une insertion professionnelle identique pour toutes les élèves.

Un accompagnement sur-mesure

Nous avons créé de l'individualisation pédagogique pour accompagner les élèves en grande difficulté, notamment les dyslexiques avec aménagements particuliers pour les épreuves des diplômes.

C'est très satisfaisant car les jeunes réussissent ! Le secret est de travailler avec leurs capacités d'apprentissage, pas leurs difficultés.

MON MESSAGE AUX ESTHÉTICIENNES

Conservez la passion, l'ADN du métier, assumez vos choix professionnels, restez déterminée, continuez d'accompagner votre clientèle du début jusqu'à la fin, c'est le plus important.

Il est également essentiel de vous former pour être toujours dans l'air du temps. Pour cela, n'hésitez pas à vous rapprocher de votre Chambre de Métiers qui est là aussi pour vous accompagner tout au long de votre carrière professionnelle.

Nous avons la chance d'avoir un métier magnifique où vous pouvez apporter beaucoup avec vos mains, votre esprit. Alors, transmettez votre savoir.

N'oubliez pas que rien n'est acquis. Pour que votre entreprise soit pérenne, il faut la développer et donc vous tenir au courant de toutes les évolutions, nouveautés du métier, et vous former en conséquence.

 

13423 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :