Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°739 Septembre 2020

Numéros précédents

3 0 5 1

Comprendre les épreuves du nouveau CAP réformé

Par Rachel Bettan , Directrice Adjointe de Ecole EPSECO Valence
N°732 Janvier 2020
Vous êtes enseignante ou tout simplement élève en CAP Esthétique en école ou en candidate libre et vous vous posez de nombreuses questions sur ce diplôme nouvelle édition depuis la rentrée 2019.

POURQUOI L'ÉPREUVE DE PRATIQUE
EST-ELLE DIFFÉRENTE D'AVANT ?

La première des choses c'est qu'avant il n'y avait qu'une épreuve de pratique de trois heures pendant laquelle les candidates devaient réaliser des prestations visage, mains, pieds, épilation et maquillage. Cette épreuve s'appelait EP1 Techniques esthétiques.

Deux épreuves de pratiques bien différentes

EP1 : Techniques esthétiques du visage, des mains et des pieds

Pour celles qui passent l'épreuve en ponctuelle en fin d'année scolaire, cette épreuve dure désormais 3h45 pour un coefficient 6, dont 1h pour l'évaluation de la PSE qui aura un coefficient 1. En clair, cette épreuve dure désormais 2h45. Elle se déroule en deux temps.

Les candidates auront 45 minutes pour une partie écrite qui portera sur des connaissances théoriques de biologie, technologie, cosmétologie et pratique et comptera pour 30 points.

Pour s'entraîner, elles pourront utiliser les anciens sujets de l'épreuve EP3 Sciences et arts appliqués à la profession. L'idée sera la même mais bien sûr en plus court car désormais cela durera 45 minutes et non plus 3 heures.

De plus, le programme ne se concentre sur cette épreuve que sur le Pôle 1 lié aux techniques visage, mains, pieds et beauté. Pour les 2 heures restantes, les candidates auront un soin à réaliser qui comptera pour 70 points.

La candidate devra faire un soin du visage adapté au type de peau proposé dans le sujet (45 points), une technique de soins des mains ou des pieds de type gommage, masque, modelage... (10 points) et une technique de maquillage (15 points).

EP2 : Techniques esthétiques liées aux phanères.

Encore une fois, pour les candidates qui passent l'épreuve en ponctuelle, cette dernière durera 2h30 pour un coefficient 4. Là encore, il y aura une partie écrite de 30 minutes sur 20 points, sur le même principe que pour l'épreuve précédente mais, cette fois-ci, les questions porteront sur les phanères, c'est-à-dire les poils et les ongles faisant référence au Pôle 2 du référentiel.

La partie pratique durera 2 heures et comptera pour 60 points. Il s'agira de réaliser une épilation des sourcils, soit à la pince soit à la cire (10 points), une épilation de deux zones du corps à savoir les aisselles, les demi-jambes, les cuisses, les avant-bras ou le maillot (30 points) et une technique liée aux ongles (20 points).

Pour les ongles, la candidate pourra avoir à réaliser une manucurie/une beauté des pieds avec une pose de vernis classique laqué ou french ou réaliser une pose de vernis semi-permanent.

FAUT-IL AVOIR DEUX MODÈLES DIFFÉRENTS
POUR LES ÉPREUVES DE PRATIQUE ?

Il est fortement recommandé d'avoir deux modèles différents car les exigences ne sont pas les mêmes et il est impossible de savoir comment s'organisera le planning de passage de ces deux épreuves avant la réception des convocations par la candidate.

Pour l'épreuve EP1, on exige notamment un modèle majeur féminin, avec un visage maquillé, des sourcils épilés, des ongles non vernis, sans faux cils ou extensions de cils, sans maquillage permanent et sans piercing.

Pour l'épreuve EP2, on exige un modèle majeur féminin, avec un visage cette fois-ci non maquillé, des sourcils non épilés, sans maquillage permanent, avec des poils sur le corps d'une longueur minimale de deux mm, des ongles non manucurés, sans prothèse ongulaire et sans piercing.

LES ÉPREUVES DE PRATIQUE
AURONT-ELLES LIEU LE MÊME JOUR ?

Il n'y a pas de réponses à cette question car chaque Académie est libre de s'organiser au mieux pour l'accueil des candidates en fonction des possibilités des centres d'examens.

C'est aussi pour cette raison qu'il est recommandé d'avoir deux modèles différents car si la candidate passe le même jour, elle ne pourra pas répondre aux deux conformités sur la même journée ! De plus, les centres ont le choix dans l'organisation des épreuves, ils pourront choisir de commencer par EP1 ou EP2.

LES CENTRES D'EXAMENS VONT-ILS FOURNIR
LE MATÉRIEL DE SEMI-PERMANENT ?

Malheureusement, là encore il n'y a pas de réponses précises, les choses seront confirmées lorsque la liste de matériels officiels demandés à chaque candidate sera publiée.

Mais si on se réfère aux principes actuels, les appareils sont fournis par le centre d'examen et les produits par les candidates. Il semblerait donc logique que cela s'applique pour cette nouvelle technique.

Sur ce principe, les candidates devront se munir d'un kit de semi-permanents mais les lampes seront certainement fournies.

DES MARQUES SERONT-ELLES
IMPOSÉES AUX CANDIDATES ?

Aucune marque ne peut être imposée et exigée des candidates pour des raisons de libre concurrence. Sur la liste officielle de matériel, il est demandé aux candidates de cacher les marques en rapport à ce principe.

À noter que dans tous les cas les jurys ne tiennent pas compte des marques apposées sur les produits et n'en font jamais un critère de notation ; la candidate a la totale liberté de ses produits.

LA CIRE RECYCLABLE ET LE LUCAS
CHAMPIONNIÈRE SERONT-ILS
TOUJOURS AUX EXAMENS ?

Le nouveau référentiel est moins précis quant aux techniques à enseigner et aux appareils à connaître afin de permettre une meilleure adaptation aux évolutions du secteur.

Ainsi il n'est pas écrit spécifiquement : Lucas Championnière et cire recyclable mais cela ne signifie pas qu'ils ne soient plus au programme. Il est donc toujours important de les apprendre.

À noter que la cire recyclable ne sera plus proposée en pratique aux examens mais les candidates doivent connaître la technique et pourront être interrogées dans la partie écrite. Il est donc vivement recommandé de continuer
aux écoles à l'enseigner et la faire pratiquer.

EST-CE QUE LES CANDIDATES
SERONT DANS UNE SALLE
DE PRATIQUE POUR LA PARTIE
ÉCRITE DES ÉPREUVES EP1
ET EP2 ?

Les candidates auront nécessairement un espace pour composer leur écrit mais cela n'est pas forcément une salle à part. Si elles sont dans la salle de pratique, cela suppose que le poste permette de faire une partie écrite confortablement. Ici encore tout dépend de l'aménagement du centre d'examens.

EST-CE QUE LES CANDIDATES POURRONT
COMMENCER LA PARTIE PRATIQUE SI
ELLES ONT TERMINÉ LA PARTIE ÉCRITE ?

Il semblerait que la partie écrite durera le temps indiqué dans le référentiel car, par rapport à avant, on précise une durée exacte, alors
qu'avant on disait «au maximum». Il vaut mieux partir du principe que la partie écrite durera bien le temps indiqué par le référentiel.

 

Voici un tour d'horizon des épreuves de ce nouveau CAP. Avec cette réforme, il apparaît clairement que l'accent est mis sur la maîtrise des techniques esthétiques de nos futures diplômées. Pour plus d'informations sur ce CAP n'hésitez pas à consulter régulièrement le site Internet de votre Académie ou à lire le magazine Les Nouvelles Esthétiques qui continuera dans les numéros à venir à vous faire découvrir les nouveautés des diplômes !

Maintenant, à vos spatules et pinceaux et à vous de pratiquer !

Par Rachel Bettan , Directrice Adjointe de Ecole EPSECO Valence
13235 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :