Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°713 Avril 2018

Numéros précédents

3 1 5 1

Pour ou contres les huiles essentielles ?

Par Carole Fichte , Fondatrice de Lodesse
N°710 Janvier 2018
L’aromathérapie est à la mode depuis maintenant un certain nombre d’années et avec le développement exponentiel de la cosmétique bio, les huiles essentielles se trouvent partout : crèmes, gels douche, shampooings, bougies, lessive, etc. Quels sont les bienfaits et les problèmes liés aux huiles essentielles ?

A QUOI SERVENT LES HUILES ESSENTIELLES ?

Elles ont des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques. C'est sans doute leur champ d'action le plus important. La grande majorité des HE ont ces propriétés (marjolaine, origan, ravintsara, sarriette, thym, néroli, eucalyptus, laurier, cannelle, litsée, ciste, girofle, etc.). Elles peuvent agir sur de nombreux germes.

Elles sont donc souvent utilisées dans les cosmétiques et produits de soin à titre de conservateur naturel.

Elles ont également des propriétés thérapeutiques, par exemple, calmantes, circulatoires, stimulantes, etc.

Et elles ont aussi des propriétés parfumantes. Ah l'odeur de la lavande ou du pin !

Elles agissent en pénétrant dans l'organisme soit par ingestion, soit directement à partir de la peau ou des muqueuses (poumons).

QUELS SONT LES EFFETS
INDÉSIRABLES DES HUILES ESSENTIELLES ?

Les huiles essentielles sont des ingrédients puissants et «naturels». Cela ne signifie pas «dénué de toxicité». Un certain nombre d'entre-elles peuvent être allergisantes, irritantes, photo-sensibilisantes ou abortives.

Allergisantes

La principale crainte à leur égard est leur potentiel allergène. Quasiment toutes les huiles essentielles contiennent un ou plusieurs des 26 allergènes répertoriés et parfois dans des quantités importantes.

Depuis plusieurs années, l'utilisation des HE augmente de façon exponentielle dans notre environnement. Les organismes commencent à saturer et à développer des irritations, des intolérances et de plus en plus d'allergies aux molécules qu'elles contiennent.

Irritantes

Appliquées pures ou concentrées, elles peuvent littéralement «brûler» la peau. Certaines personnes ont constaté par exemple l'apparition d'acné rosacée après plusieurs années d'utilisation quotidienne de cosmétiques à base d'HE.

La législation européenne autorise jusqu'à 3 % d'HE dans un produit, ce qui reste relativement élevé.

Mais ce n'est pas nécessairement la quantité incorporée dans chaque produit qui pose problème, c'est la multiplication de l'exposition aux huiles essentielles à travers de nombreux produits qui finit par rendre les organismes sensibles.

Photo-sensibilisantes

Les huiles essentielles d'agrumes sont connues pour cela.

POURQUOI SONT-ELLES UTILISÉES EN COSMÉTIQUE ?

Elles servent de parfum

Les labels bio, quels qu'ils soient, français ou étrangers, n'acceptent que les huiles essentielles comme parfums. Ce qui revient à rendre leur utilisation obligatoire pour parfumer les produits. Elles servent de conservateur En raison de leurs propriétés antibactériennes et antifongiques.

Elles sont thérapeutiques

Stimulantes de la circulation sanguine, drainantes, toniques cutanés, de nombreuses propriétés leur sont reconnues. Elles devraient être réservées à de la thérapie ponctuelle (l'aromathérapie) et non pas à un usage quotidien topique répété.

12854 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :