Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°710 Janvier 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

J'ai testé un soin bio

Par Laure Jeandemange
N°710 Janvier 2018
Dernièrement, j’ai eu l’occasion de profiter d'un soin bio dans un institut de quartier, si esthéticienne était parfaite techniquement, pour faire gagner de l'argent à son institut... ce n'est pas ça.

J'avais découvert cet institut de quartier près de chez moi totalement par hasard. Il était très clair, lumineux, propre. On identifie immédiatement qu'il s'agit d'un institut bio, avec une décoration dans les verts à l'intérieur.

À travers la vitrine, j'aperçois des produits bien mis en valeur sur les étagères. Il n'en faut pas plus pour m'attirer. Il faudra que je vienne profiter d'un soin ici...

Quelques temps plus tard, après une horrible semaine, j'ai juste besoin de réconfort, pas question de prendre rendez-vous pour un massage, il y a trop de risques pour que ce soit raté, que je me retrouve à payer cher pour des papouilles insipides.

Je préfère un soin visage accompagné d'un bon modelage. Je commence mes recherches sur Internet, très vite je me souviens de ce joli institut, le site Internet est clair, et engageant, à l'image de l'institut. Je téléphone pour prendre rendez-vous le jour même. Miracle, suite à un désistement, il y a de la place pour moi. J'ai donc rendez-vous à 18 h pour un soin du visage.

L'accueil...

J'arrive, l'esthéticienne m'attend et m'indique immédiatement de descendre un petit escalier.

La cabine voûtée à la lumière tamisée est une invitation au bienêtre : des briquettes de pierres jusqu'à mihauteur des murs pour éviter un effet trop lourd, des bougies au sol et sur le plan de travail, une belle table de soin en bois recouverte d'une épaisse serviette verte. La cabine est en cohérence avec le concept de l'institut. Une déco minimaliste avec le plateau de produits pour le soin. Au fond de la cabine, une porte vitrée laisse voir la douche dont le mur est en pierres.

L'esthéticienne me rejoint très vite et me conseille de «retirer complètement le haut pour être bien à l'aise pendant le massage»... Un massage ? Alors que j'ai rendez-vous pour un soin visage, humm tout un programme.

Je m'allonge, je suis déjà bien, la table est chauffante. Si j'ai trop chaud, il faut le lui dire. Elle me recouvre d'une très épaisse serviette dans les dégradés de vert foncé.

Jusque-là, un seul bémol, le niveau sonore de la musique est si faible qu'elle en devient à peine audible, un peu dommage. Dès que l'esthéticienne arrive, elle se lave les mains, bien ! Et pendant ce moment, elle m'annonce que je vais profiter d'un soin bio avec une marque mise au point par un médecin en Bretagne mais jamais elle ne me parle des produits, des actifs, de l'origine de la marque, ni maintenant ni à aucun autre moment du soin, dommage.

Elle me questionne sur ma routine beauté, je lui réponds : «Démaquillage, lavage, sérum et crème». Et voilà, elle ne rebondit pas.

Le déroulement du soin

Le démaquillage débute, le produit est extrêmement agréable, comme une seconde peau et l'odeur de miel, ça y est, je vais déjà mieux. Ses gestes sont très réconfortants et sûrs. Après cette étape, vient le gommage tout aussi agréable et minutieux.

Puis le Vapozone, oui ce bon vieux Vapozone. Moi j'aime bien, j'ai du mal à concevoir que ma peau puisse profiter du meilleur des masques du monde si elle est toute encrassée. Mon esthéticienne me demande si l'orientation du Vapozone me convient et s'en va... Ah ! J'aurais bien apprécié un modelage car elle a vraiment une bonne main, tant pis.

Quelques minutes plus tard, à son retour dans la cabine, elle allume une forte lumière juste au-dessus de mon visage pour en extraire les points noirs. «Attention à la lumière» dit-elle une fois la lumière allumée, c'est donc trop tard. Et là, la boucherie débute, j'ai la lumière dans les yeux, la table commence à être vraiment chaude et elle me fait hyper mal. Ou elle adore retirer les points noirs ou c'est une perfectionniste ou j'en ai une tonne... bref, c'est vraiment un moment désagréable... Elle le remarque et gentiment me rassure en me disant que c'est un mauvais moment à passer. Ça se termine enfin...

Petite phase de démaquillage et le modelage débute. C'est un beau modelage, mélange de pressions très douces sur le visage, de glissés réconfortants et d'enveloppements sur tout le buste et les bras... J'adooore... À tel point que j'en viens presque à regretter de ne pas avoir fait un massage... Pas grave, ce sera pour une prochaine fois. Elle appuie exactement là où mes épaules sont douloureuses et n'oublie pas le crâne.

Après ce magnifique moment, vient la pose du masque : un masque épais et à température ambiante, qui sent très bon. Elle s'en va encore... quel dommage. Quand elle revient, ma peau a bien «mangé» le masque.

Après s'être à nouveau lavé les mains, elle le rince avec des éponges et m'applique une crème bien riche pour que je sois tranquille jusqu'au lendemain matin. «Voilà madame»... Ça y est, le soin est terminé, comme j'étais bien. Mon esthéticienne me propose un verre d'eau ou un thé, mais non merci. Je m'habille et la rejoins à l'étage.

L'après-soin

Sur son petit comptoir, se trouvent des trousses «Découverte» à 38 € de Clairjoie avec une crème de jour et un masque, c'était donc Clairjoie la marque, et bien c'est très très bien ! Là, elle me détaille ce que contient la trousse et les actifs des produits, elle me parle très rapidement de la marque, made in France, made in Bretagne avec des ingrédients à 98 % bio...

Elle connaît donc par cœur ses produits, pourquoi ne pas en dire juste un mot en cabine avant le début du soin ? Je regarde son linéaire et lui demande si le démaquillant-là, c'est celui qu'elle a utilisé en cabine, oui, donc je le prends. Pendant le soin, elle m'avait dit que j'avais très peu de points noirs, je lui avais répondu que ça m'ennuyait quand même.

Elle me conseille des gommages deux fois par semaine pour décrasser. Et là, devant le linéaire de produits, elle ne parle pas de gommage... dommage. Après un silence, c'est moi qui prends l'initiative de me servir.

Et alors là, coup de théâtre, j'ai donc : le masque, le gommage et peut-être la trousse. Là j'hésite, je veux acheter aussi la crème de jour et là elle me dit : «Là ça va vous faire cher». Oui, la crème est en échantillon dans la trousse mais ce n'est qu'un échantillon, moi je voulais le pot entier, ce n'est visiblement pas possible, donc je ne dépense pas plus dans cet institut ! Dommage pour elle.

Je lui signale à quel point j'ai apprécié ce soin, ma peau est belle, confortable et je suis profondément relaxée. Et pourtant, malgré mon désir clair de revenir chez elle, elle ne prend pas mes coordonnées.

Ce soin d'1h15 était au prix de 79 € avec 85 € de produits, total 166 euros.

Conclusion

Au final, ma semaine consternante se termine dans une grande douceur, mon visage est totalement repulpé. Je suis bien, je suis ravie.
J'y retournerai. J'ai l'impression que mon esthéticienne est timide car elle ne me regardait pas dans les yeux mais au-dessus de mon épaule.
J'y retournerai très certainement et, la prochaine fois, je lui demanderai un modelage pendant le temps de pause du masque ou du Vapozone, quitte à payer plus.

Ce soin était donc très professionnel. Dommage que cette professionnelle se limite strictement à son travail en cabine, elle gère un business, un centre de profits, quand une cliente vient pour acheter on lui vend, on ne la laisse pas partir avec son argent pour qu'elle le dépense ailleurs !

12853 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :