Newsletter

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°706 Septembre 2017

Numéros précédents

3 0 5 1

J'ai testé les soins future maman

Par Elodie Martinak
N°699 Janvier 2017
J’ai testé, durant ma grossesse, plusieurs soins de beauté destinés spécifiquement aux futures mamans. Prise de rendez-vous par téléphone à la limite de l’amabilité, confort et bienveillance inexistants, protocoles basiques. Heureusement, par moment… je me suis détendue.

LE SOIN FUTURE MAMAN  EN INSTITUT

L'institut se situe dans une zone résidentielle, au rez-de-chaussée d'un bâtiment de plusieurs appartements récents. La situation géographique ne fait pas rêver et n'amène pas à l'évasion, même si elle est très pratique.

J'entre dans l'institut et je suis accueillie par l'esthéticienne qui va s'occuper de moi. Elle est polie et agréable, très à l'aise au niveau de son langage, même un peu trop parfois. La décoration est basique et impersonnelle, ce qui est dommage.

On y retrouve comme toujours des bambous, du bois, des bouddhas, du marron et du vert, c'est triste... De la musique chinoise ou indienne et l'odeur envahissante de la cire.

L'esthéticienne ne me demande pas si je souhaite passer aux toilettes ou boire quelque chose avant de commencer le modelage, c'est moyen aussi. Donc, j'entre dans la cabine où le modelage va se dérouler. L'esthéticienne me donne les consignes et je m'installe.

À noter que l'institut est vraiment propre et bien entretenu.

Je m'allonge sur le dos, j'ai une serviette pas très douce pour me couvrir. Ma tête est légèrement surélevée, la position est confortable. Je commence à me détendre et j'entends le tic-tac du réveil, ce qui est réellement un problème lors de la détente.

Lorsqu'une cliente passe la porte d'un institut c'est pour lâcher prise, ce tictac nous rappelle à l'ordre en disant «Tout ça ne dure qu'un temps».

L'esthéticienne arrive, me demande si je suis bien installée, elle cale un coussin sous mes genoux. Ils ne sont pas très bien soutenus, deux coussins auraient été plus judicieux pour le maintien des jambes. J

e n'ai pas de masque sur les yeux pour favoriser la relaxation, alors que c'est un plus lors d'un modelage, il permet de nous mettre dans notre bulle beaucoup plus rapidement.

Le soin

J'ai eu du mal à lâcher prise les dix premières minutes du soin, car c'est au début du modelage que j'ai eu droit à tout un questionnaire sur ma grossesse et ma vie. Il aurait été préférable de me poser ces questions avant le soin.

L'esthéticienne me demande si j'ai des contre-indications, à combien de mois de grossesse je suis. Je n'avais plus trop envie de parler et seulement envie de savourer ce moment avec mon bébé une fois allongée.

Au bout d'un quart d'heure, la discussion cesse pour revenir par intermittence quand même... L'esthéticienne commence le modelage sur le devant des jambes.

Elle englobe les deux jambes, puis elle travaille l'une après l'autre en n'oubliant pas de recouvrir celle qui n'est pas travaillée. Les manœuvres sont très enveloppantes et drainantes, c'est idéal pour les jambes qui soutiennent plus de poids qu'à la normale.

L'esthéticienne part bien du bout des orteils et les englobe bien lorsqu'elle redescend le long de la jambe, ce qui est important pour l'harmonisation du modelage. Elle me fait plier la jambe en mettant mon pied à plat pour travailler l'arrière des jambes, en lissages drainants et en pétrissages. C'est vraiment très complet au niveau du travail des jambes.

Puis, elle passe directement au modelage des bras car elle ne travaille pas le ventre. Les manœuvres sont toujours très enveloppantes et en profondeur comme il faut.

Le travail se fait du bout des doigts jusqu'aux trapèzes avec des pétrissages, des effleurages et du drainage. Le devant du bras, comme le derrière est travaillé, ce qui laisse une sensation de légèreté immédiate. Ensuite, elle travaille la nuque et les trapèzes en pétrissage, avec une bonne pression.

Plus elle avance dans les zones, plus je lâche prise et me détends considérablement, la relaxation va vraiment crescendo. Le dos se fait en deux temps, d'un côté puis de l'autre. Je n'ai qu'une serviette rêche pour caler mon ventre.

Ce n'est pas très agréable, d'autant plus qu'elle ne cale pas du tout mon ventre. Il n'y a aucun maintien, puisque lorsqu'elle met de la pression lors des pétrissages dans le dos, je suis obligée de résister pour ne pas rouler ou écraser mon ventre. Le dos est totalement travaillé, du haut des fesses jusqu'aux trapèzes, en pétrissage profond, en lissage et en étirement.

Le modelage se termine au niveau du dos. L'esthéticienne me dit de prendre mon temps et qu'elle m'attend à l'accueil.

Conclusion

Les bienfaits du modelage sont montés en puissance au fil des minutes. Le temps pour chaque zone était parfaitement réparti. Le rythme du modelage était lent et en profondeur, ce qui permet de maximiser la relaxation de l'esprit comme des tissus. Je suis repartie sans que l'on me propose un verre d'eau ou une infusion...

La prise de congé s'est faite comme l'accueil, polie mais ça en reste là.

Je ne suis pas ressortie huileuse mis à part un peu dans les cheveux. Ce soin m'a détendue, mais je me suis rendu compte que beaucoup d'éléments en relation avec le modelage n'étaient pas pris en compte. Alors que c'est la complémentarité de la technique et des détails qui font que ce moment devrait être magique et bénéfique sur un plus long terme.

Se faire masser enceinte procure un bien fou, cela permet de lâcher prise car c'est une période où les futures mamans se posent beaucoup de questions. Mais lors de ce soin, un manque évident de bienveillance et de prévenance a considérablement manqué, le copinage ce n'est pas de la bienveillance. À aucun moment, on ne me demande si la pression est bonne, si je n'ai pas froid, si je suis bien installée.

Lorsqu'on reçoit une cliente enceinte, ces trois points me paraissent indispensables et à demander tout le long du soin. Dans un institut, les esthéticiennes se doivent d'être prévoyantes, d'avoir un bon langage, d'être emphatiques.

Les professionnelles ne peuvent pas rester sur leurs acquis. Cela freine le développement, il faut innover par des mots, par un protocole d'accueil. Il y a de plus en plus d'instituts, la concurrence est rude, démarquez-vous ! Vous ne pouvez pas juste vous contenter du bienfait du modelage.

Découvrez les expériences soins future maman dans le numéro de Janvier 2017 des Nouvelles Esthétiques.

 

12614 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :