Newsletter

Sur le même thème

Santé Médecine
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°723 Mars 2019

Numéros précédents

3 1 5 1

Les tendances de la médecine et de la chirurgie esthétique

N°677 Janvier 2015
Voici les résultats de l'étude de la Tribune IMCAS sur les tendances de la médecine et de la chirurgie esthétique entre 2012 et 2018 : toxines botuliques, produits de comblements, cosmétiques actifs, lasers, prothèses mammaires...

LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DE LA MEDECINE ET DE LA CHIRURGIE ESTHETIQUE

Le marché de la médecine et de la chirurgie esthétiques est un marché toujours hétérogène, tant au niveau des différents segments de marché que des zones géographiques, mais il a enregistré globalement une solide croissance 2013 à + 7,3 % et devrait afficher cette même tendance jusqu'en 2018 !

Le marché mondial

Cette évaluation révèle les faits marquants suivants : Le marché mondial est évalué à 4,6 milliards d'Euros en 2013, soit + 7,3 % comparé à 2012.

Le taux de croissance 2014 a été estimé à + 7,2 % pour un, marché mondial devant atteindre 4,9 milliards d'Euros (6,7 milliards US$), marquant un dynamisme toujours solide de ce secteur dans un contexte économique difficile de certaines zones géographiques.

Les chiffres confirment :

  • le ralentissement de la croissance en Europe (environ 3 % par an tous segments confondus),
  • une Europe affectée par la crise, particulièrement l'Europe du Sud,
  • une situation plus favorable des USA (environ 7 % par an de croissance),
  • une croissance moyenne > 9 % par an en Amérique Latine,
  • la zone Asie-Pacifique qui tire la croissance globale avec un taux à plus de 12 % par an.

La baisse de pouvoir d'achat en particulier en Europe du Sud affecte le marché européen en 2014 avec une croissance moyenne annuelle de + 3,1 % entre 2014 et 2018. Selon nos estimations, le marché européen est évalué à 1,1 Md € en 2014 pour atteindre 1,2 Md € en 2018.

Le marché 2018 des USA représentera toujours plus de 45 % du marché mondial, suivi de l'Asie (21 %) puis de l'Europe (18 %).

L'Asie connaîtra la plus forte croissance jusqu'en 2018 et atteindra 1,4 Md € avec une croissance moyenne annuelle de 12,6 %.

Globalement, la croissance annuelle du marché mondial entre 2014 et 2018 devrait être de 7,2 % atteignant 6,6 Mds €

Les différents segments de marché

Les produits injectables

Les produits injectables (toxines botuliques et produits de comblement essentiellement à base d'acide hyaluronique) demeurent le premier marché en valeur (35 %), mais n'afficheront une croissance que de 7 % par an jusqu'en 2018.

Les marchés mondiaux toxines et produits de comblement étant équivalents en 2014 (50/50) avec une croissance plus soutenue pour celui des toxines sur les années à venir.

Les équipements à base d'énergie

Les équipements à base d'énergie (laser, radiofréquence, ultrasons...), associés à ceux destinés au remodelage corporel, doivent continuer leur croissance de plus de 8,5 % par an, suite à la baisse d'activité liée aux crises financières des années 2008-2009.

Ils représenteraient en 2018 2,3 Mds € soit 35 % du marché mondial et deviendraient le premier segment de la médecine esthétique. Les équipements destinés au remodelage corporel connaîtront une croissance plus forte à + 12 % par an.

Les cosméceutiques

Les cosméceutiques (produits de cosmétique active), afficheront une tendance à 7,4 % par an et atteindront 15,5 % du marché mondial (1 Md €), les positionnant devant les prothèses mammaires implantables.

Les prothèses mammaires

Les prothèses mammaires implantables connaîtront une progression moindre évaluée à 6,1 % par an jusqu'en 2018.

LES tendances des TECHNIQUES MÉDICALES OU NON INVASIVES

Les techniques médicales ou non invasives connaissent de nombreux développements et un succès croissant, car plus accessibles, moins coûteuses et avec des effets indésirables moindres comparés à la chirurgie. Loin de s'opposer à la chirurgie, ces techniques peuvent aussi préparer à l'acte chirurgical et/ou le maintiennent.

Avec un marché mondial qui atteindra les 1,2 billion de dollars en 2018, le marché des cosméceutiques anti-âge (ou cosmétique active) devient un acteur essentiel dans la pratique des techniques d'esthétique médicale combinées.

La diffusion des traitements via différentes spécialités permet d'élargir le recrutement et les réponses en esthétique. La demande des patients pour des traitements cosméceutiques de prévention et de suivi prescrits par le médecin est croissante, 43 % de patients suivent un traitement cosméceutique afin de préparer leur peau à recevoir les traitements combinés anti-âge proposés par le praticien.

Cela permet à ces patients de bénéficier de leurs premiers traitements, d'entrer dans le domaine de l'anti-âge et de s'orienter plus tard vers des traitements médicaux esthétiques type peelings (32 %), fillers et Botox (23 %), microdermabrasion, voire des traitements chirurgicaux. Les patients dépensent ainsi environ 80 € par an dans l'achat des cosméceutiques.

Il faut noter le succès des techniques de remodelage corporel et des équipements à base d'énergie continue (notamment ultrasons et radio-fréquence), en particulier dans le traitement de la cellulite, des amas graisseux, l'épilation et le rajeunissement facial.

Les techniques médicales les plus pratiquées.

En Europe, les interventions non-invasives les plus pratiquées sont par ordre décroissant (et pays par ordre décroissant)

  • 1. Toxine botulinique : Italie, France, Allemagne, Turquie, Espagne.
  • 2. Acide hyaluronique : Italie, France, Allemagne, Espagne, Russie.
  • 3. Épilation laser : Turquie, Italie, France, Allemagne, Espagne.
  • 4. Injection de graisse : Italie, France, Allemagne, Espagne, Turquie.
  • 5. Traitement laser IPL : Italie, France, Allemagne, Turquie, Espagne.

Les procédures non-invasives en France se sont désormais démocratisées et ce sont les injections de toxine botulique qui ont désormais dépassé les injections de produits de comblement à base d'acide hyaluronique.

LES tendances EN CHIRURGIE ESTHETIQUE

Le ralentissement en Europe est limité mais plus important en Europe du Sud. La progression générale en matière de chirurgie est à deux vitesses.

Les deux interventions phares restent, en Europe comme dans le monde, la lipo-aspiration et l'augmentation mammaire par prothèses.

Les prothèses mammaires enregistrent une baisse d'environ 5,3 % certainement due au retentissement et à l'inquiétude suscitée par l'affaire PIP ; mais cette suspicion semble disparaître progressivement ces derniers mois.

Le lipofilling (injection de graisse) présente également un développement de plus en plus important tant au niveau du visage qu'au niveau des seins et des fesses. Après un moratoire de 10 ans, la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique avalise, dans certaines indications, l'injection de graisse dans les seins tout comme dans les fesses. Ces injections, associées à celles de cellules souches et de facteurs de croissance, sont beaucoup plus durables.

Les techniques chirurgicales les plus pratiquées

Les USA, l'Amérique Latine, l'Europe et l'Asie représentent respectivement 28,5 %, 15,4 %, 24,1 % et 29,5% des interventions chirurgicales pratiquées dans le monde, révélant ainsi le succès croissant de la chirurgie plastique en Inde et en Chine (Fig. 5 et 6).
En Europe, les interventions chirurgicales les plus pratiquées sont par ordre décroissant (et pays par ordre décroissant) :

  • 1. Augmentation mammaire : Italie, France, Allemagne, Espagne, Russie.
  • 2. Lipo-aspiration : Italie, France Allemagne, Espagne, Turquie.
  • 3. Blépharoplastie : Italie, France, Allemagne, Espagne, Russie.
  • 4. Rhinoplastie : Italie, France, Allemagne, Turquie, Espagne.
  • 5. Lifting mammaire : Italie, France, Allemagne, Espagne, Russie.

En France, la chirurgie mammaire demeure une préoccupation principale pour les femmes.

LES NOUVELLES TENDANCES

Les produits de comblement

La demande entre Est et Ouest est différente. En Asie, le marché des produits de comblement et toxines connaît la plus forte croissance mondiale. Il se situe dès maintenant juste derrière le marché américain. L'anatomie faciale avec un contour du visage plus carré et une peau plus épaisse qu'en Occident, associé à un processus de vieillissement plus lent, avec moins de rides mais plus de taches pigmentaires, génère une demande plus forte auprès des femmes asiatiques dès la tranche d'âge 20-30 ans, mais aussi des hommes, pour obtenir un visage en 3D mince et triangulaire et se focaliser sur l'amélioration des volumes du visage et la recherche d'un teint plus clair conforme aux standards des peuples à l'Ouest.

Le nombre croissant d'injections de produits de comblement est privilégié en Asie devant celle de toxine botulinique. Une étude sur le marché asiatique et particulièrement chinois a révélé les faits suivants : si les Asiatiques et les Européens demandent en priorité un traitement des sillons nasogéniens, les zones les plus demandées divergent ensuite.
En effet, tandis que les Européens demandent une augmentation des lèvres ou des commissures labiales, les Asiatiques préfèrent une correction du nez, puis des pommettes et du menton, parce que leur visage a tendance à vieillir plus lentement par rapport aux patients caucasiens.

Dans le domaine des cosméceutiques, les patients asiatiques ont tendance à se concentrer sur les traitements de blanchiment de la peau pour atteindre une peau plus claire. Les patients occidentaux, eux, ont tenance à exposer leur peau plus au soleil pour obtenir un teint hâlé et donc compenser en augmentant leur utilisation de produits cosméceutiques de protection solaire.

Les patients d'Amérique du Nord souhaitent corriger leurs rides et privilégient légèrement les injections de toxine à celles des produits de comblement même si la popularité des procédures est quasi identique.

La médecine régénérative

Des avancées majeures sont réalisées dans le domaine de la médecine régénérative.
Le lipofilling ou ré-injection de graisse confi rme sa quatrième place mondiale dans les traitements à visée esthétique, et son champ d'action élargi de la chirurgie des seins, des fesses, à celle des bras, des cuisses.
Le lipofilling peut être associé à l'augmentation mammaire par implants, le rajeunissement facial, et la chirurgie intime ainsi qu'utilisé comme technique additionnelle pour la chirurgie reconstructrice.

C'est ainsi que sont apparus, en association au développement de ces techniques autologues, de nouveaux traitements de médecine régénérative du futur telles que le PRP (plasma riche en plaquettes) et les cellules souches ou les fractions vasculaires stromales qui peuvent aider à l'amélioration de la peau, de la cicatrisation, de la prise de greffe de graisse et cheveux, l'alopécie andro-génétique et aussi utilisées pour le rajeunissement facial. Le marché de la médecine régénérative était estimé en 2012 aux US à 7,2 billions de dollars.

Les traitements anti-âge

Dans les pays occidentaux, la demande des plus de 50 ans pour les traitements anti-âge est de plus en plus importante du fait de la pression sociale en période de crise : à titre d'exemple, le taux des plus de 50 ans accédant à ce type de traitements a crû de 28 % à 36 % entre 2005 et 2011. Cette demande étant aussi signifi cative concernant les traitements invasifs que non invasifs.

La révolution digitale

Après avoir atteint de nombreux secteurs, la révolution digitale impacte désormais le marché de l'esthétique médicale et chirurgicale.
Les réseaux sociaux et Internet jouent un rôle prépondérant dans le choix des patients désirant des traitements esthétiques tout comme dans le choix du praticien. La communication via Internet s'impose comme une information rapide, souvent bien documentée mais parfois erronée, car pas encore assez réglementée.

Le côté néfaste de cette communication directe ou indirecte peut engendrer des dérapages incontrôlés et des dommages collatéraux tels que par exemple ceux perçus en Asie avec l'arrivée de contrefaçons de marques bien établies ou la gestion en situation de crise d'une atteinte à la réputation.

Les patients sont plus de 30 % à rechercher l'information produit et des techniques sur le net, et veulent aussi échanger ou témoigner sur les produits, les traitements reçus ou sur les médecins qui pratiquent les techniques anti-âge via des blogs, des forums des sites spécialisés. Les simulations de résultats avant-après traitement et la fourniture d'informations sur les traitements esthétiques constituent les «apps» préférées sur les tablettes et Smartphones.

La révolution digitale contribuera sans nul doute à la formidable popularisation de ces techniques dans les années à venir en brisant certaines barrières et en favorisant son accès; générant d'énormes opportunités pour le monde médical et industriel. Tous ces partenaires devront jouer un rôle majeur et devront maîtriser autant que possible le contenu des informations sur le net et choisir les modes de communication les plus adaptés sur la toile.

 

Cliché Puhhha

11659 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :