Newsletter

Sur le même thème

Spa Thalasso
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

4 1 5 1

Comment devenir spa manager ?

N°677 Janvier 2015
Des spa manager du monde entier expliquent leur parcours et nous donnent leur de précieux conseils.

Sandrine Dixneuf, Spa Manager, The Ritz-Carlton,
Grand Cayman, Iles Caïmans

J'ai commencé ma carrière en tant qu'esthéticienne / masseuse il y a dic ans. J'ai eu la chance de travailler dans différents instituts de beauté et Spa de luxe en France, en Angleterre ainsi que sur des bateaux de croisière pour une compagnie Américaine. Ces différentes expériences m'ont beaucoup appris.

C'est sur les bateaux de croisière que j'ai vraiment pu développer mes compétences en management. Cette expérience au sein d'un environnement « à l'américaine » m'a vite donné le gout du challenge dans mon travail. Mes performances, (à savoir générer d'avantage de rendez-vous et de ventes tout en obtenant 100% satisfaction de ma clientèle) a rapidement évolué et j'ai eu envie d'aider mes collègues à améliorer les leur également.

Je suis d'abord devenue assistante manager en 2009 tout en restant esthéticienne/masseuse à temps plein, mon rôle était principalement d'aider à maintenir les standards de qualité et former mes collègues aux techniques de vente. Les passagers se renouvelant à chaque croisière tous les 10 jours environ, j'ai pu apprendre à identifier le type de clientèle présent pour chacune de ces périodes et adapter ou changer notre stratégie pour pouvoir optimiser l'activité du Spa. Ce challenge m'a beaucoup plu et a confirmé mon envie de devenir manager.

Pendant un an, j'ai pu continué à apprendre comment optimiser le potentiel de l'activité et de toute une équipe aussi bien des esthéticiennes, masseuses que des acuponcteurs, coach sportifs, coiffeuses et médecins esthétiques MediSpa. Je suis devenue Spa manager en 2010.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?

  • Éviter de se précipiter et vouloir à tout prix devenir spa manager à la sortie de l'école sans être prêt. L'expérience fera toute la différence pour réussir, de par la connaissance et aussi parce qu'elle aide à se créer son propre style de management.
  • Rester motivé et positif quoiqu'il arrive, avoir continuellement son objectif en tête a une influence sur nos actes et donc sur les résultats.
  • Accepter ses erreurs, elles sont inévitables mais elles sont surtout bénéfiques car elles font avancer. Le tout est de les reconnaitre et apprendre de celles-ci.

Robin Mauras Cartier, So Spa Manager, Sofitel London St James, Grande-Bretagne

Ma formation est l'école ETEC à Montpellier, Spa praticien - Spa manager.
J'avais déjà une expérience internationale de management ainsi que des études en marketing et commerce.
J'ai décidé de me spécialiser dans le milieu du bien-être ayant un attrait pour cette industrie et le milieu du luxe.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?
Soyez dynamique, ambitieux, parlez anglais, soyez curieux, travaillez votre réseau, prenez des risques, de préférence (si ambitieux) soyez mobile.
C'est un super milieu mais il ne faut pas avoir peur de travailler dur !

Anne-Sophie Cottance-Diederichs, Spa Manager, Spa Akoya Skin Care, France

J'ai commencé mes études d'esthétiques par un CAP en initial où j'ai effectué de nombreux stages qui m'ont permis de découvrir les différents axes possible dans le métier d'esthéticienne. J'ai continué avec un BP en contrat de qualifications dans un institut de beauté à Paris.

Mon premier travail était entant que « Thérapiste en bien-être et beauté » au U Spa du Fouquet's Barrière à Paris pour l'ouverture de l'hôtel.  Cette expérience d'ouverture d'hôtel et de spa a développé mon sens de la création, de la rigueur et du détail.
J'ai été appelé par la dirigeante de l'institut pour lequel je travaillais pour diriger un institut de beauté à Paris avec trois personnes.

L'ouverture sur l'international à travers l'hôtellerie me manquait et afin de parfaire mon anglais, je suis partie en Australie.
J'ai eu le plaisir de rencontrer Linda Aubray-Wade, une professionnelle exceptionnelle qui venait d'ouvrir un spa sur la marina à Tewantin. Elle m'a fait découvrir de nouvelles gammes, techniques que l'on ne voit pas en France et grâce à elle, j'ai découvert que l'on ne pratiquait pas les soins de la même façon et que la législation était plus ouvertes aux esthéticiennes.

A mon retour, j'ai travaillé pour l'hôtel Le Bristol à l'atelier Anne Sémonin puis qu Spa La Prairie. Je suis devenue Spa manager pour Magn'Hom un espace d'esthétique et de coiffure dédié aux hommes. J'ai voulu mon indépendance pour découvrir d'autres secteurs de l'esthétique (Conciergerie d'entreprise, Animation régulière après de grand groupe, création de service d'esthétique en maison d'hôte...) Après un tour d'horizon, j'ai créé le spa Akoya Skin Care qui est la communion des différentes rencontres, pays et techniques que j'ai appris au fur à mesure des années.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?
Faites un cursus jusqu'au BTS en entreprise (3 différentes), afin d'avoir de l'expérience et des diplômes complémentaires.

Sophie Turpin Demaret, Directrice du Spa & Centre de Sports, Royal Palm Marrakech, Maroc

Après mon CAP j'ai fait de la formation pour des marques, j'étais animatrice sur le proche et Moyen Orient. Elisa Jabes, la fondatrice de Nuxe trouvé que je m'adaptais très bien. Elle avait reçu de nombreux CV de personnes ayant fait de grandes études elle m'a choisi moi, parce que ces personnes avaient fait de grandes études, mais selon elle, elles ne savaient pas s'adapter au changement et moi, c'était ma qualité. C'est ainsi que je suis entrée chez Nuxe. En 2001, c'était le premier spa à Paris.

Il y a un énorme problème dans ce métier, les hôteliers ne connaissent pas le spa, ils ne savent pas comment recruter, sur quels critères recruter, une esthéticienne, quelqu'un qui a fait de grandes études, quelqu'un de la réception qui saura accueillir... c'est vrai et c'est difficile car les hôteliers ne nous considèrent pas comme des cadres appart entière !

Cela fait des années que je fais ce métier, toutes les directrices de spa ont le même souci, le turn over est énorme parce nous ne sommes pas entendues, le spa n'est pas considéré par les hôteliers. Alors que le spa est un mini hôtel, on a énormément de travail : je fais ma carte de soins, je fais mon benchmark...

 

 

Il faut des gens créatifs, qui aient de l'audace, le sens du service et de l'accueil. Je ne crois pas que c'est une question d'étude ou de cursus mais plus une question d'être passionné et d'aimer ce que l'on fait et de savoir faire face à un directeur qui, souvent ne connaît pas le spa. Il faut donc argumenter sans arrêt, il faut se battre.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?
- Voyager, s'informer de tout ce qui se fait dans le monde et pas uniquement dans le spa.
- Savoir se remettre en question.
- Il faut aussi du bon sens et savoir se poser les bonnes questions.

David Grand, Formateur et Spa Manager, Le Paradis du Bien-Être, Villerest

J'ai effectué mes études dans la mécanique Générale. Par la suite j'ai intégré l'école d'Artec (Académie des Recherches de Techniques Educatives Corporelles) pendant 5 années. Puis de formation en formation dans ma rencontre me voilà "ici maintenant" avec mes trois règle sessentielles . 1 Le paradoxe, tous et son contraire. 2 l'humour, rire de soi. 3 Le changement, jamais rien n'ai pareil.

Après avoir travaillé ans ans en solitaire dans mon centre de massage, j'ai décidé d'aller plus loin dans ma profession et de créer un véritable spa, de monter une équipe, de motiver et inspirer cette équipe sachant qu'aujourd'hui 67% de la satisfaction et la fidélisation d'une clientèle dépend du professionnalisme, de la motivation et de l'attitude d'une équipe. Pour cela, j'ai, bien entendu, suivi des formations en Communication, en Coaching et en Relation d'aide.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?
Être soi-même mais en mieux, c'est-à-dire savoir se surpasser.

Tiphaine Modeste, Responsable Spa, Spa Themae, Paris

Après avoir obtenu le BTS Esthétique, j'ai poursuivi par la formation d'Animatrice Formatrice à l'ISIPCA, en alternance avec une société de distribution de marques cosmétiques pour hommes. J'ai passé près de trois ans dans la vente, le conseil et la formation sur les différents réseaux de distribution (sélectif et parapharmacie).

Puis j'ai eu l'opportunité de rentrer dans l'univers du Spa avec un poste de Spa Praticienne au Spa Nuxe à Paris. Après six mois de temps plein en cabine, j'ai pu découvrir le métier de réceptionniste spa chez Nuxe puis avec l'ouverture du second spa, passer Responsable Accueil. Cette expérience formidable m'a permis de comprendre l'opérationnel d'un spa, le parcours client, le cycle de prise en charge...

J'ai ensuite été amenée à travailler pour une société de spa consulting en tant que spa consultante junior où j'ai pu bénéficier de diverses expériences à la fois dans la formation des équipes (création et animation des modules vente-conseil en spa et accueil), le suivi commercial, la prospection et promotion de nos activités (conférences, salons, articles parus dans la presse professionnelle,...), dans l'accompagnement de gestion opérationnelle de spas et centres de bien-être...

Depuis 2012, j'ai rejoint la société Thémaé d'abord au poste d'assistante spa manager puis de responsable du Spa Thémaé Paris. Aujourd'hui, je manage une équipe de 15 personnes : spa praticiennes, hôtesses d'accueil et formatrices internationales : un métier passionnant !

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?
Prendre le temps d'évoluer pour avoir l'expérience nécessaire qui permet de faire face à ces grandes responsabilités.

Véronique Sabatier, Westminster Hôtel & Spa, Spa Nuxe, Le Touquet

Il était une fois... il y a plus de 20 ans maintenant, à la suite d'un atterrissage forcé (étant hôtesse de l'air à la base) que ma carrière a débuté au sein d'un Spa. J'ai commencé comme hôtesse d'accueil, puis responsable d'équipe, attachée de Direction et Spa Manager.

Quels sont les conseils que vous pourriez donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?
Être la baguette d'un ensemble musical. Coordonner le jeu des praticiennes pour rendre cohérent l'ensemble.

Alexandra Charles, Spa & Wellness Manager, Genève, Suisse

Je suis esthéticienne, j'ai un CAP. J'ai travaillé dans le fitness, welness, quand je suis arrivée en Suisse, j'avais vraiment envie de travailler à nouveau avec mes mains et de retourner dans les soins.

J'ai eu la chance d'être embauchée dans un spa urbain. J'ai été formée par la responsable qui était physiothérapeute et ostéopathe. J'ai commencé spa thérapeuthe, je suis devenue responsable de la partie esthétique et au bout de deux ans, et enfin bras droit du spa manager.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne souhaitant devenir spa manager ?

Être passionné par son métier. C'est de la disponibilité constante pour l'équipe et pour les clients.

11662 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :