Newsletter

Sur le même thème

Santé Médecine
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°727 Juillet-Août 2019

Numéros précédents

3 0 5 1

Les idées reçues sur les cancers féminins

N°722 Février 2019
Afin de sensibiliser le maximum de personnes aux enjeux de la prévention, Adréa Mutuelle présente les enseignements clés de son étude «Les Français et les cancers féminins» réalisée en août 2018 par Odoxa.

5 IDÉES REÇUES autour des cancers

Le jeûne ou les régimes restrictifsparticuliers ont des effets bénéfiques sur le cancer.
FAUX.

Les bénéfices n'ont jamais été démontrés. Bien que le jeûne à visée «thérapeutique» soit à la mode, c'est une pratique dont les «bienfaits» ne sont pas prouvés scientifiquement et qui comporte des risques. En revanche, maintenir une alimentation équilibrée et diversifiée, en évitant de manger trop gras et trop sucré, permet de prévenir les cancers.

Boire un verre de vin par jour est bon pour la santé.
FAUX.

L'ASCO (American Society of Clinical Oncology) signale un risque accru même en cas de faible consommation : 10 g d'alcool par jour augmenterait de 5 % le risque de cancer du sein (+ 9 % après la ménopause).

Le café peut s'avérer nocif.
FAUX.

Le café, longtemps accusé de causer de nombreux maux, est maintenant considéré comme un aliment protecteur. Une consommation régulière réduirait les risques du cancer de l'endomètre par exemple.

Le vaccin HPV contre les papillomavirus provoque la sclérose en plaque.
FAUX.

En 2015, l'ANSM a mené une étude sur plus de 2 millions d'adolescentes, démontrant que le vaccin n'entrainait pas «d'augmentation du risque global de maladies auto-immunes». En 2017, après administration de 270 millions de doses vaccinales et la vaccination de plus de 60 millions de
personnes dans le monde, l'OMS n'a toujours pas observé d'effet indésirable grave lié au vaccin. Très répandue dans d'autres pays du monde -l'Australie vient par exemple d'annoncer que dans moins de 20 ans, il n'y aura plus de
nouveaux cas de cancer du col de l'utérus- la vaccination contre le virus HPV pâtit encore d'une mauvaise réputation en France où le taux de vaccination avoisine les 20 %.

On ne guérit jamais du cancer.
FAUX.
Si le cancer est dépisté à un stade précoce, il peut désormais être guéri dans 9 cas sur 10.

Les idées reçues subsistent
autour des cancers féminins

Lorsqu'on interroge les Français, certaines idées reçues ont encore la vie dure, particulièrement en ce qui concerne le cancer du sein. Par exemple, 25 % des personnes interrogées pensent que le cancer du sein se transmet de mère en fille.

En réalité, seuls 10 % des cancers sont liés à des prédispositions génétiques et 40 % sont causés par des facteurs de risque liés aux modes de vie et aux comportements.

Par ailleurs, 46 % des Français pensent encore que le cancer du sein ne touche que les femmes. Bien que rare, le cancer du sein existe pourtant bel et bien chez l'homme. Parce qu'on le sait encore trop peu, il est le plus souvent diagnostiqué tardivement.

Enfin, près de 15 % des personnes interrogées affirment qu'il est déconseillé aux personnes atteintes d'un cancer de faire du sport. Il est pourtant recommandé de pratiquer une activité physique quotidienne pour mieux prévenir comme pour mieux guérir. Les effets bénéfiques de l'exercice physique se mesurent également avant et après le traitement d'un cancer.

Les Français connaissent
mal les cancers féminins...

Avec plus de 50 000 cas par an en France, le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins. Rien d'étonnant donc à ce qu'il soit le plus cité par les Français invités à se prononcer spontanément sur les cancers féminins qu'ils connaissent.

91 % des Français et 98 % des femmes ayant déjà été touchées par un cancer citent le cancer du sein.

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

13085 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :