Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°711 Février 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Cosmétiques : démêlez le vrai du faux !

Par Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA)
N°711 Février 2018
Alors que l’information, parfois contradictoire ou inexacte, se diffuse à la «vitesse du clic» sur la toile et ses réseaux, voici une étude de la FEBEA, concernant les ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques hygiène et beauté.

Retrouvez l'intégralité de la campagne ici.

LE VRAI DU FAUT ET LES PARFUMS

• Les substances allergènes utilisées en parfumerie sont-elles connues ?

La réglementation européenne sur les cosmétiques a identifié et réglementé 26 substances ayant des propriétés parfumantes ou aromatiques comme étant potentiellement allergène.

Ces ingrédients potentiellement allergènes ne présentent aucun risque pour la très grande majorité des consommateurs. Seul un faible pourcentage de la population française est allergique à ces 26 substances.

L'étiquetage de ces ingrédients sert exclusivement à informer les personnes souffrant d'allergies à ces substances afin d'éviter qu'elles ne s'y exposent. Les restrictions d'utilisation concernent donc une minorité de personnes dont l'allergie à un ingrédient particulier a été identifiée.

Voir la vidéo ici.

• Pourquoi les fabricants de produits cosmétiques utilisentils des substances dont on sait qu'elles sont allergènes ?

Les fabricants de produits cosmétiques utilisent ces ingrédients pour leurs propriétés odorantes. Toutefois, une réaction allergique correspond avant tout à une réaction individuelle d'hypersensibilité à une substance.

Voir la vidéo ici.

Seul un faible pourcentage de la population française est allergique aux 26 substances concernées par la réglementation européenne.

Ces restrictions d'utilisation concernent ainsi une minorité de personnes dont l'allergie à un ingrédient particulier a été identifiée. De plus, certaines de ces substances sont d'origine naturelle et peuvent se retrouver dans les huiles essentielles et les fruits.

La réglementation européenne sur les cosmétiques précise que les 26 substances identifiées comme étant potentiellement allergènes, doivent figurer clairement dans la liste des ingrédients dès lors que leur concentration dépasse des concentrations très faibles*. *0,001 % dans les produits non rincés (crèmes, etc.) et 0,01 % dans les produits rincés (shampooings, etc.).

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA)
12884 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :