Newsletter

Sur le même thème

Santé Médecine
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°727 Juillet-Août 2019

Numéros précédents

3 0 5 1

La toxine botulique : un formidable poison au service de la beauté

Par Alexandra Legrand-Pineau
N°634 Février 2011
La toxine botulique est le traitement anti-rides par excellence, en raison de son innocuité et de son efficacité reconnues depuis plusieurs années. Il ne s’agit plus de ressembler à une poupée de cire, mais de garder tout son naturel, les rides en moins.

La toxine botulique est un poison mortel bien plus puissant que le cyanure et, pourtant, elle est aujourd'hui le traitement anti-rides par excellence, en raison de son innocuité et de son efficacité reconnues depuis maintenant plusieurs années. L'expérience et la maîtrise des médecins sont plus importantes, les indications en esthétique évoluent, les techniques d'injection s'adaptent aux envies des patients. Faisons le point avec le Docteur Patrick Micheels, spécialiste en médecine générale et consultant en esthétique à Genève.

QU'EST CE QUE LA TOXINE BOTULIQUE ?

La toxine botulique est une protéine sécrétée par une bactérie, Clostridium botulinum, qui se développe dans un milieu sans oxygène et qui peut être responsable du botulisme, une intoxication alimentaire généralement liée à la consommation de conserves et responsable de paralysies musculaires. Cette protéine possède des propriétés neurotoxiques qui en font le plus puissant poison connu aujourd'hui.

Les effets de la toxine botulique ont été découverts et décrits suite à un empoisonnement qui a eu lieu en Belgique, au XIXe siècle. La description des symptômes liés à cette intoxication permet aujourd'hui de connaître toutes les indications de la toxine botulique.
En médecine, cette toxine est utilisée depuis plus de 30 ans. Au tout début, la toxine botulique était préconisée pour retarder l'intervention chirurgicale du strabisme, chez les jeunes enfants. Depuis, les indications médicales se sont élargies et la toxine botulique est utilisée dans beaucoup de spécialités.

En esthétique, les effets de la toxine botulique ont été découverts par hasard dans les années 1980. Le Docteur J. Carruthers, ophtalmologiste canadien, l'utilisait pour traiter le blépharospasme (contraction de la paupière). Avec son époux, dermatologue, elle a constaté que les patients avaient moins de rides autour de l'oeil traité. Le couple Carruthers s'est alors penché sur les possibilités d'utilisation de la toxine botulique dans le cadre du traitement des rides. L'application de la toxine botulique à l'esthétique était née !

toxine

A-T-ELLE UNE AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS ?

La toxine botulique a obtenu l'autorisation de mise sur le marché (AMM) en France, sous le nom de «Vistabel» (Laboratoire Allergan), le 25 février 2003. Cette autorisation n'est valable que pour certaines indications esthétiques, comme le traitement des rides de la glabelle ou «rides du lion», situées entre les sourcils. L'injection de la toxine botulique dans les autres zones du visage comme les rides horizontales du front et celles de la «patte d'oie» est, actuellement, réalisée hors AMM et sous la seule responsabilité du médecin injecteur. L'autorisation de mise sur le marché pour ces indications devrait faire suite à la publication récente d'études cliniques. Il est, en effet, très intéressant de pouvoir traiter l'ensemble de ces zones, rides du lion, rides horizontales du front et patte d'oie, afin d'harmoniser le résultat et d'éviter un déséquilibre dans les forces musculaires et un changement dans les expressions du visage.

QUI A LE DROIT D'INJECTER DE LA TOXINE BOTULIQUE ?

C'est le grand débat actuellement. En Suisse, tout médecin ayant été formé correctement peut injecter la toxine botulique. Cette formation se fait, en Suisse, sous le contrôle du Laboratoire Allergan. En France, seuls les spécialistes en dermatologie, chirurgie plastique et neurologie peuvent utiliser la toxine botulique dans leur cabinet ; les autres praticiens sont dans l'illégalité. L'injection de toxine botulique doit surtout être réservée à des médecins qui ont suivi une formation adéquate et notamment sur les techniques d'injection.

COMMENT EST UTILISÉE LA TOXINE BOTULIQUE EN ESTHÉTIQUE ?

Les injections sont locales et ciblées aux zones à traiter. Pour les rides du lion, par exemple, on fait froncer les sourcils de la patiente pour les mettre en évidence, la toxine botulique injectée va provoquer une paralysie au niveau du muscle responsable de l'apparition de ces rides. Les injections sont indolores et se réalisent sans anesthésie. La patiente peut immédiatement rentrer chez elle. Les effets de la toxine botulique apparaissent progressivement, entre 2 et 15 jours, et perdurent pendant 2 à 4 mois. L'efficacité de la toxine botulique est limitée par la profondeur de la ride et par son éventuelle discontinuité. S'il y a une cassure du derme, c'est-à-dire si en tendant la peau, la ride est toujours visible, il faut alors utiliser des produits de comblement comme l'acide hyaluronique.

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Alexandra Legrand-Pineau

Docteur Patrick Micheels. Spécialiste en médecine générale. Consultant en esthétique, Genève (Suisse) e-mail : cabinetmedical@vtxnet.ch

Cliché Igor Mojzes

238 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :