Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°725 Mai 2019

Numéros précédents

5 2 5 1

Arrêtez de faire la même chose que les autres en moins bien !

Par Aurélie Chalus , Esthéticienne, Formatrice, Consultante, Créatrice de www.estheticienne-pro-coaching.fr
N°687 Décembre 2015
Ce n’est pas parce que vous allez copier-coller le business de votre voisine qui gagne le jackpot tous les mois, que vous allez vous aussi gagner confortablement votre vie et vivre de votre petite réussite, au contraire...

LA LOI DE PARETO

On va voir ce que fait la voisine, comment elle accueille ses clients, comment elle fait ses vitrines, ce qu'elle propose comme soins, comment elle travaille et avec quelles marques, comment elle gère ses pubs...

Le gros souci, c'est que lorsque l'on copie la voisine, on a tendance à copier le moins bien, puisque si on pouvait copier le bon, on n'aurait pas besoin de le copier on l'inventerait !

La grosse majorité d'entre vous galère et une petite minorité cartonne, et c'est partout pareil !

C'est la fameuse loi de Pareto les 80-20. Cette fameuse loi a été reprise dans les années 60 par le département américain du commerce dans un article édifiant sur les entreprises. 80 % du CA est réalisé grâce à 20 % des clients. 80 % des réclamations de clients mécontents proviennent de 20 % de ceux-ci. En production, 20 % de produit génère 80 % du CA.

C'est ainsi que 80 % de la richesse détenue dans une économie qui stagne est obtenue par 20 % des gens, c'est un peu notre cas aujourd'hui en France...

Le fait est que dans votre institut de beauté, vous ne pouvez pas réfléchir en pensant «faire la même chose», vous ne pouvez pas faire une moyenne des choses que les autres font dans la même thématique que vous pour essayer d'obtenir le même résultat, cela ne fonctionne pas !

ARRÊTEZ DE RÉFLÉCHIR «MOYENNEMENT» !

Vous devez arrêter de réfléchir moyennement pour obtenir la même chose que votre concurrent moyen !

Plutôt que de copier les 80 % de ceux qui vous entourent et qui du coup font tous la même chose, allez donc voir ce que font les 20 % qui restent, et inspirez-vous en...

Quand vous aurez pris le temps de faire cela, vous constaterez que ces 20 % n'ont rien à voir avec les autres, ils font des choses vraiment différentes.

Un exemple concret

Vous voulez créer un institut de beauté, vous observez ce qui se fait en ce moment, ce qui fonctionne, et vous allez l'adapter à votre projet, n'est-ce pas ?

Ainsi chez vous, on retrouvera : les épilations orientales, un hammam, une balnéo, les massages du monde, les soins du monde, la prothésie ongulaire, un appareil pour pratiquer les soins minceur, un vélo pour pédaler dans l'eau, etc.

C'est normal me direz-vous.

Vous êtes sûre ?

Et combien pensez-vous gagner comme salaire dans un an ? Et dans trois ?

Vous voilà dans le cas typique, vous allez faire comme 80 % des instituts de beauté qui existent aujourd'hui en France ! Et vous allez vous battre pour récolter 20 % de la population susceptible d'être intéressée par votre offre qui ressemble en tout point à celle de son esthéticienne actuelle...

REGARDEZ AILLEURS

Si vous regardez ailleurs, et autrement, vous allez vous inspirer des fameux 20 % d'acteurs de votre profession qui ne font pas comme tout le monde, et qui du coup sont seuls dans leur thématique et qui s'en sortent plutôt bien.

Par exemple

Vous auriez pu vous inspirer de cette esthéticienne (tout droit sortie de ma tête ), et qui a créé un institut pour femme enceinte et pour maman et bébé jusqu'à trois ans.

Ainsi les mamans viennent avec leurs enfants sans que cela ne gêne personne. On les masse pour soulager leur dos, on leur apprend à prendre soin de leur peau pendant leur grossesse, on leur parle du chloasma vulgaris (masque de grossesse)...

Il existe des ateliers massages pour apprendre aux papas à masser les mamans, et des ateliers pour apprendre aux parents à masser leurs enfants.

Il existe des après-midi échanges beauty-féminity où on échange sur la féminité des mamans et on prend des cours pour apprendre à se faire belle, tout en dégustant un thé parfumé au jasmin !

On se fait chouchouter les pieds dans un véritable spa pour les pieds (pas sur un fauteuil avec les pieds dans une cuvette et les orteils qui débordent et se chevauchent, je sais que ça vous parle !).

Vous l'avez compris, il y a beaucoup à faire et beaucoup à gagner en regardant dans une autre direction, la direction de la DIFFÉRENCE !

Spécialisez-vous dans votre thématique ! Pensez différence ! C'est quoi votre truc à vous ?
Qu'est-ce qui vous anime dans votre métier ? Pourquoi vous ne le déclinez pas en spécialité ?
Qu'est-ce qui vous en empêche ?
Savez-vous combien paye une cliente pour se faire épiler les sourcils à la pince (à la vue de tous en plus) dans un de ces nouveaux bars à sourcils ? 30€ !

Elle paye 30 € pour une épilation à la pince sans aucune intimité ! Oui mais on lui vend du rêve ! De la technique dernière mode ! Et on lui en met plein la vue !

Fini la statue Bouddha et les fontaines aux p'tits cailloux, fini la couleur taupe et les lumières tamisées. C'est ambiance baroque, gros lustre, noir, gris et blanc, ici on casse le code !

Fini la technique à Mémé de la ligne du sourcil ! Ici on est formée à la dernière technique d'épilation et de mise en valeur du regard...

Mais surtout on a su créer un concept ! On a fait du neuf avec du vieux, et on n'a pas attendu que ce soit à la mode, on a pensé différent !

RÉFLÉCHISSEZ AUTREMENT

Il y a encore des millions de possibilités que vous ignorez car vous ne vous êtes pas encore autorisée à y songer. Développez votre créativité, aiguisez votre sens du concept, révélez-vous ! Et réveillezvous !

Je vous donne une des pistes pour résoudre un problème pas ou peu résolu, qui existe pour vos clientes. Pour cela réfléchissez : qu'est-ce qui frustre vos clientes aujourd'hui, qu'est-ce qui leur manque, qu'est-ce qui les rendrait heureuses en venant chez vous ? (n'attendez pas qu'elles vous le disent, elles n'en ont pas conscience encore...). Quand vous aurez trouvé, construisez votre identité, votre marque autour de cela. Il faut que l'on comprenne immédiatement en quoi c'est différent chez vous.

En fait vous allez trouver une alternative à : «Qu'est-ce que je peux faire, alors que je pense que tout est déjà fait, je ne vois pas comment me développer autrement qu'avec le modèle existant».

Je vous engage à prendre un instant, c'est important, c'est pour votre futur ! Réfléchissez à ce que vous pourriez faire si vous étiez dans ces 20 % de ceux qui réussissent parce qu'ils pensent autrement.

Esthéticienne, Formatrice, Consultante,
Créatrice du site www.estheticienne-pro-coaching.fr

12108 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 03/12/2015
    C est parfait émoticône smile tout est dit ! C est cette réflexion que j ai eu avant de m installér également il y a 2 ans ...et ça évolue doucement mais sûrement émoticône smile moi je me suis définie comme un commerce de proximité comme la boulangère par exemple -à la campagne ,une rue près de l école ,des horaires à la carte ,à la demande en fait ...et en fonction de mes enfants -je suis aussi déléguée de parent d élèves t ma priorité reste mes enfants pdt qu ils sont en primaire -ça me permet de fidéliser doucement ma clientèle en élevant mes enfants et mes clientes apprécient ce côté maman et humain ou grande sœur pr les plus jeunes clientes -je suis une fille du village t donc les plus âgées ,je suis allée abl école avec leurs enfants ....tout un concept lol -je suis contre les uv et les appareils électriques pdt les soins -mes clientes ne sentent que mes mains et je ne vend que très peu -je ne fais pas encore fortune mais pour l instant le but et de fidéliser et agrandir mon fichier client -qu elles aient confiance en moi et en mon expérience ...voilà merci pour votre article ça me rassure dans ma démarche
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :