Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°709 Décembre 2017

Numéros précédents

3 0 5 1

Pourquoi je propose du maquillage permanent ?

N°702 Avril 2017
Trois esthéticiennes vous racontent leur découverte du maquillage permanent, ce qui leur plaît dans cette prestation et ce que concrètement ça leur apporte.

pourquoi je me suis mise au maquillage permanentDERYA ALTAY

Centre Derya Maquillage Permanent, 264 av. Jean Jaurès, 69150 Décines Charpieu

La découverte du maquillage permanent

J'ai 40 ans, c'est une reconversion professionnelle, j'ai passé mon CAP Esthétique et c'est lors de mes études que j'ai découvert le maquillage permanent, ça m'a tout de suite plu. À l'époque, je souhaitais mettre en valeur ma petite bouche avec un joli contour pour lui apporter un peu plus de volume. D'autre part, voyant l'ampleur du développement du maquillage permanent aux États-Unis, j'étais certaine que ça allait un jour arriver chez nous.

C'était il y a dix ans, le maquillage permanent n'était pas encore très répandu. Mais j'ai malgré tout trouvé une formation à Lyon pour quinze jours. Ce fut un gros investissement mais la formation est le plus important dans ce métier. Je n'ai jamais cessé de me former auprès de Myriam Dugelay et de Maud Ravier.

Mon espace

Pour faire connaître mon Centre, j'utilise facebook, Instagram et je fais de la publicité avec des flyers que je distribue chez des médecins, dermatologues, salons de coiffure et surtout chez les opticiens.

Résultat, je travaille tous les jours. Pour une création complète de sourcils, avec la retouche comprise, je facture 350 euros. Je propose aux clientes de régler en trois ou quatre fois sans frais. J'ai des clientes de 19 à 73 ans.

Grâce à la facilité de paiement, j'ai des clientes de tous les horizons. Je n'ai qu'un seul objectif, la satisfaction de ma cliente, et, pour cela, il faut être à son écoute. Notre meilleure publicité c'est nos clientes qui la font !

le maquillage permanent et les esthéticiennes

Ce que j'aime dans le maquillage permanent

J'aime le naturel. Avoir, dès le réveil, une jolie bouche naturelle, un regard qui illumine le visage, je trouve ça formidable et les clientes adorent.

J'aime aussi beaucoup corriger les ratés qui malheureusement sont fréquents quand le maquillage permanent n'est pas réalisé par des professionnels parfaitement formés. Je vais d'ailleurs suivre une formation pour encore mieux maîtriser les corrections suite à un raté.

Mon message

Je voudrais m'adresser aux personnes qui ont connu un raté, qu'elles n'hésitent pas à venir consulter parce qu'aujourd'hui on arrive vraiment à rattraper un travail qui n'est pas professionnel.

Le maquillage permanent donne de magnifiques résultats quand on le fait dans les règles de l'art. La meilleure preuve est que la plupart de mes clientes commencent par les sourcils et font après la bouche et l'eyeliner.

Un conseil pour identifier une bonne professionnelle d'une mauvaise en maquillage permanent : elle doit avoir au minimum une quinzaine de pigments.

Le maquillage permanent est avant tout une passion. Une passion que l'on ne peut exercer qu'après avoir été formé par de grands professionnels et surtout c'est une formation continue. Chaque année, il faut se perfectionner avec des gens reconnu dans le monde, utiliser les dernières technologies, être présente aux différentes conventions et surtout utiliser des pigments performants et agrées.

le maquillage permanent et les esthéticiennesPATRICIA DIEU

Institut Patricia Dieu, 23 rue Guillaume le Conquérant, 14000 Caen
La découverte du maquillage permanent

Je suis dans l'esthétique depuis trente ans en tant qu'esthéticienne. Il y a environ dix ans, j'avais envie de proposer autre chose, alors je me suis lancée dans le maquillage permanent. J'avais découvert le maquillage permanent grâce à ma cousine qui proposait cette prestation avec un chirurgien esthétique à Nice. C'était il y a vingt ans, le maquillage permanent apparaissait à peine, les pigments n'étaient pas très stables, il existait très peu de formations...

Mais les résultats sur les clientes m'ont vraiment donné envie. Je me suis donc formée avec Myriam Dugelay, puis avec Maud Ravier, voilà comment tout a commencé.

Pourquoi j'aime le maquillage permanent ?

Ce que j'aime dans le maquillage permanent, c'est de pouvoir transformer ma cliente. Lorsque je crée des sourcils à une cliente qui n'en a plus, elle n'est plus la même, les sourcils sont le porte-manteau du visage et quelle grande satisfaction !

Le maquillage permanent permet de gagner des années, c'est assez extraordinaire.

Comment attirer des clientes ?

Mon site Internet avec des photos avant-après m'a vraiment apporté beaucoup de clientes et Facebook également. Petit à petit, des esthéticiennes et des coiffeurs m'envoient leurs clientes.

Et lorsqu'elles se déplacent dans mon institut, je leur montre des photos de mon travail sur un Ipad. Les médecins m'envoient également leurs patients.

Aujourd'hui et demain...

Aujourd'hui, je réalise toujours des soins traditionnels mais j'aimerais me consacrer exclusivement au maquillage permanent. Avant, le maquillage permanent était assez marqué. Maintenant, ça ne voit plus et l'objectif est de mettre en valeur une bouche ou des sourcils très naturellement.

Je facture une création de sourcils 350 euros. Proposer du maquillage permanent m'a permis de développer énormément mon chiffre d'affaires. Malgré le prix élevé de la prestation, j'ai des clientes de tous les niveaux sociaux. Quand elles veulent quelque chose, elles trouvent le budget pour.

le maquillage permanent et les esthéticiennes le maquillage permanent et les esthéticiennes

Mon message

N'hésitez pas à vous lancer dans le maquillage permanent ! Se spécialiser dans une prestation esthétique, c'est vraiment la bonne idée aujourd'hui !

Il y a beaucoup d'esthéticiennes et tout le monde n'est pas capable de piquer, c'est le moyen de se différencier. Mais il faut bien se former à la base et se reformer en permanence, c'est essentiel. Je me forme au minimum deux fois par an.

Merci le maquillage permanent

Je pense qu'à un moment, sans le maquillage permanent, j'aurais abandonné mon métier d'esthéticienne, je m'ennuyais... Le maquillage permanent m'a vraiment apporté dans ma profession, ça m'a permis d'évoluer et ce, dans tous les sens. J'ai rencontré d'autres personnes.

Financièrement c'est un vrai plus, puisque ce sont des prestations qui, si elles sont bien gérées, permettent une bonne évolution du chiffre d'affaires.

12720 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :