Newsletter

Sur le même thème

Marketing Vente Gestion
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

3 0 5 1

Témoignages : je me suis mise au digital

N°691 Avril 2016
Par désir ou par obligation, ces esthéticiennes se sont mises à Internet, voici leur parcours et leurs conseils.

J'AI MONTE MON SITE :
LISA LORIEU

Je suis esthéticienne depuis trois ans. J'ai créé ma société d'esthéticiennes et de coiffeuses à domicile sur toute la France. Je travaille avec quatre esthéticiennes et deux prothésistes ongulaires.

J'ai toujours été une geek, l'ordinateur, j'adore ! J'ai d'abord ouvert une page Facebook où il y a beaucoup de trafic, cela m'a incitée à créer ensuite un site Internet. Le web apporte une grande visibilité. Surtout quand on indique la promotion en cours, cela plaît beaucoup et attire les clientes.

Si une esthéticienne ne sait pas se servir du web, je lui conseille de suivre une formation. J'ai suivi une formation d'une journée sur Facebook, cela m'a beaucoup aidée pour développer ma page, j'ai appris de nombreuses astuces qu'on ne connaît pas en étant un simple utilisateur de Facebook.

www.duo-beauty.fr

J'ai monté mon site :
CLAIRE VALETTE

Après avoir fait référencer l'entreprise sur les traditionnelles Pages Jaunes et distribué des flyers dans tous les villages alentours, je n'obtenais toujours pas de résultats. Je décidais donc de mettre mon temps à profit autrement... Que de journées et de soirées passées à travailler... Ce fût long, difficile mais j'y suis finalement arrivée toute seule ! Au-delà de la satisfaction personnelle, aujourd'hui, j'ai la main sur mon site, je peux tout changer comme je veux et quand je veux.

Aujourd'hui, après cinq ans d'activité, j'en suis à plus de 10 000 visiteurs et 28 000 pages vues. Quand des nouvelles clientes me contactent, je leur demande comment elles m'ont connue et leur réponse est invariable: «J'ai tapé sur Google»...

Après le site, j'ai créé la page Facebook de l'entreprise, ce fut un nouvel apprentissage : comment générer du trafic, faire cliquer sur le lien du site, travailler la viralité des publications... J'ai compris qu'il n'était plus question de faire de l'auto-promo mais bien de partager des infos, des passions, des rires avec mes abonnés...

Le maître mot : authenticité. Et ça fonctionne ! Oui, je passe du temps le soir sur mon écran, mais franchement, ça vaut le coup du point de vue rentabilité pour l'entreprise.

www.parenthese.e-monsite.com

J'ai monté mon site :
ANAÏS bevilacqua

Un jour, tout s'est déclenché, j'ai pris conscience de la nécessité d'avoir une bonne visibilité sur ce média mais cela n'a pas été de tout repos.

Après deux partenariats infructueux, je m'étais résignée jusqu'à la rencontre avec le bon partenaire, la Société IRIS IT à Bordeaux, qui a pris le temps d'échanger avec moi afin que je comprenne bien le rapport esthétique et web design (car oui, même en informatique, il y a des règles esthétiques à respecter !).

J'ai mis du temps à intégrer le fait que mon site devait avant tout plaire au plus grand nombre et pas uniquement à moi. Aujourd'hui, Internet est devenu pour moi un outil de communication peu coûteux et également un lien permanent avec mes clientes.

Mon conseil, choisissez bien votre partenaire informatique, c'est capital, préférez un conseil personnalisé plutôt qu'une formule générique proposée par toutes les grosses enseignes.

Ne vous jetez pas sur un prix alléchant mais qui n'est pas forcément un gage de qualité et d'engagement du prestataire. La communication sur les réseaux sociaux reste accessible à moindre coût, c'est un moyen facile de toucher un grand nombre de clientes potentielles.

Murissez bien votre projet et surtout faites-le vivre et évoluer. Votre site ou votre page ne doit jamais rester statique. Alors, oui, cela prend du temps mais cela donne une image dynamique de vous, de votre équipe, de votre centre.

Pour conclure, pour la petite anecdote, mon partenaire professionnel est devenu depuis mon partenaire dans la vie, comme quoi l'informatique ça rapproche...

www.instant-detente-pessac.fr

J'ai monte mon site :
LAURA GRANDEMANGE

Je me suis mise au digital sérieusement il y a un an et demi. J'ai essayé de me faire une place sur le web toute seule, mais j'ai vraiment eu du mal, je ne savais pas quoi mettre sur ma page Facebook ni comment, j'ai alors décidé de suivre un stage à la Chambre de Métiers sur les réseaux sociaux. La formation était vraiment très facile, j'ai mis en application tout ce que j'ai appris et ça a marché !

Je voulais un joli site Internet, mais je ne me sentais pas du tout capable. Par chance, l'un de mes amis avait un projet de création de site dans le cadre de ses études et il m'a choisie !

Aujourd'hui, j'ai un site Internet, une page Facebook, des comptes instagram et snapchat. Je suis également sur tous les annuaires gratuits d'Internet. Les clientes me parlent de tout ce que je fais sur le digital, je suis assez active : une à deux fois par semaine je poste des infos, des photos de mon travail (maquillage, ongles). Tous les lundis, je mets en ligne une astuce beauté.

Résultat, j'ai beaucoup de «j'aime», de partages, les clientes postent leurs avis, des photos de ce qu'elles voudraient pour les ongles, je les fais participer à des jeux concours...

C'est toujours le même ami qui gère mon site Internet mais c'est à moi de donner toutes les instructions, les idées, ça me prend un certain temps. Si vous ne savez pas comment vous y prendre sur le web, mon conseil est de suivre une formation.

L'une de mes concurrentes réalise encore ses affiches à la main, ça ne fait pas propre, pas professionnel ! Il faut être au minimum à la page. Nouvelle ou ancienne esthéticienne, pour moi, c'est indispensable d'être sur Internet.

www.laurazenesthetique.fr

Cliché Syda Productions

12313 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :