Newsletter

Sur le même thème

Corps
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

5 1 5 1

Le corps. Celui de votre cliente et le vôtre.

Par Sophie Macheteau
N°658 Avril 2013
Le corps de votre cliente est une mécanique complexe que vous devez aborder avec précautions. Mais, avant tout, vous devez penser à vous et apprendre à utiliser au mieux votre propre corps.

LE CORPS, APPRENEZ À BIEN LE CONNAÎTRE

En synthèse, c'est 600 muscles, 360 articulations, 206 os, près de 2m2 de peau, 5 litres de sang et des dizaines de litres d'autres liquides, des centaines de millions de terminaisons nerveuses, 14 milliards de neurones, 7 grands systèmes physiologiques...
Un minimum de connaissances sur leur emplacement, leur nature, leur rôle, leur fonctionnement... est indispensable. Bien que vos soins relèvent de l'esthétique, de la détente et du bien-être, il est important de savoir ce qui se trouve et ce qui se passe sous vos mains, ne serait-ce que pour moduler votre pression.


De même que l'on épile dans le sens du poil, il faut travailler dans le sens des muscles, dans le sens de la digestion, dans le sens de la circulation... Savoir faire glisser ou arrêter ses mains au fil des variations thermiques, des variations de texture, des rougeurs apparentes, du souffle...

Par ailleurs le bienfait majeur des soins et des massages, c'est le contact, le modelage au sens «donner forme» du terme, la redéfinition des contours, et du schéma corporel avec le massage du corps ; d'où l'importance de respecter les zones contenantes, enveloppantes et/ou les lignes structurantes, délimitantes, frontières, ces grandes articulations qui marquent et définissent la figure humaine et le territoire du corps. Il est important d'éviter les gestes incomplets, inaboutis, morcelants... tous frustrants et de ne pas oublier les manoeuvres d'harmonisation et de réunification.

ABORDEZ-LE AVEC PRÉCAUTIONS

Le corps ne se résume pas à l'anatomie. Toucher un corps c'est toucher à l'intime. Au sens prosaïque pour commencer. Une cliente qui se déshabille renonce à ce qui fait sa protection, son image sociale. Elle se dévoile, se met à nu ou presque, peut se sentir vulnérable...

Attention à la banalisation et de sous-estimer la pudeur, les complexes, les résistances possibles que la lumière tamisée des cabines ne suffit pas toujours à lever. Les strings jetables offerts sont de faibles remparts. Le draping (couvrir avec serviette ou drap de bain) est à développer sans modération. Précision à indiquer dans vos conditions de vente pour rassurer les clientes réservées et éloigner les amateurs d'exhibition.

Prenez le temps d'apprivoiser votre cliente, de faire connaissance avec ce «corps étranger». Est-il familier du soin ou pas, a-t-il des zones sensibles, à préférer, à éviter, interdites, chatouilleuses... ?

Pour pouvoir mettre votre cliente à l'aise, il faut être à l'aise avec LE corps et avec SON corps. Il est bien d'aimer donner mais aussi de recevoir des soins et des massages. Ça affine le ressenti, la perception et facilite la projection vers le ressenti de l'autre.

Il faut aimer et accepter le contact -le vrai, le concret, le physique- avec des corps non choisis, imparfaits et de toute nature : gros, gras, maigres, secs, poilus, tendus, blancs, noirs, douloureux, lourds, marqués par l'âge, la maladie, les cicatrices. Il faut pouvoir et savoir les toucher sans dégoût, sans maladresse, sans crainte, sans jugement, sans moquerie, avec attention, pertinence et bienveillance. Quant à la clientèle masculine qui fait toujours «peur» à certaines, et par delà certaines règles du jeu, c'est l'aisance qui reste la clé.

NB : on évoque souvent les «réactions déplacées» de certains clients. L'inverse peut exister. Il y a aussi des corps... séduisants ! Devant lesquels il convient évidemment de rester de... marbre, sans émotions pour préserver un toucher et une attitude «justes» !

LES CONTRE-INDICATIONS

Il est essentiel aussi de bien connaître les contre-indications possibles et de s'assurer que vos clientes et clients ne sont pas concernés. Pour éviter les questions qui pourraient être considérées comme indiscrètes, intrusives, indiquez visiblement les contre-indications et précautions à prendre. Précisez qu'il appartient à la cliente de vérifier avec son médecin si elle peut recevoir les soins susceptibles de contre-indications et faites signer un document -vos conditions de vente qui atteste que la cliente a bien été informée. Attention notamment aux femmes enceintes !

Certaines femmes ont une grossesse hyper discrète et ne la mentionnent pas ou la déclarent une fois sur la table ou au seuil du hammam. Pendant les trois premiers mois, principe de précaution absolu, on ne touche pas une femme enceinte ! Si par malheur, la future maman perdait son bébé, vous seriez parmi les premières mises en cause.

UN MÉTIER PHYSIQUE

Le développement des soins du corps et celui des massages rendent l'exercice du métier plus physique et plus fatigant, sans possibilité de s'asseoir. Les massages ethniques, énergétiques, masculins ou minceur, demandent beaucoup de technicité, de tonicité, de souplesse, d'énergie, de souplesse.

De nombreuses esthéticiennes, qui passent leur journée à détendre, relaxer, décontracter, défatiguer leurs clientes, se retrouvent pour le moins fatiguées et le corps endolori. Vous devez être attentive à ces maux. Au risque de se retrouver épuisées, pompées, vidées, les reins cassés, les doigts crispés, les poignets douloureux, les trapèzes en béton armé et pour le moins fatiguées et le corps endolori. La douleur n'est jamais normale ! La traiter par le mépris, l'ignorer, la considérer comme aller de soi, est une erreur qui peut conduire à l'arrêt de travail, au mal chronique et irréversible.

Vous prenez soin de vos instruments de travail, commencez par le premier et le plus important : vous !

VOTRE CORPS EST LE VÉHICULE QUI VOUS TRANSPORTE À TRAVERS LA VIE...

Vous n'en aurez pas d'autre ici bas. Aimez-le, respectez-le et traitez-le bien. Il vous le rendra au centuple. Ce conseil de S. Prudden, célèbre coach américaine, est à donner aux clientes mais aussi aux esthéticiennes que vous êtes et à celles que vous employez !

Si un métier esthétique exige des professionnelles de prendre soin de leur apparence et d'avoir un look soigné et impeccable, s'occuper du bien-être et de la détente des gens demande d'avoir un corps et un esprit sains, souples et toniques, donc de prendre soin de soi et d'avoir une bonne hygiène de vie.

Pour rester dans la comparaison automobile, pour «rouler», il faut faire le plein d'énergie ! Le premier carburant humain, c'est la nourriture ! Même si les heures en sont souvent décalées par les impératifs de l'activité, la pause déjeuner est essentielle. Une alimentation saine, équilibrée et suffisante est nécessaire. Pas de régime de famine, de sandwich systématique, et de barres chocolatées.

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Cliché : YuriYzahuravov. Fotolia.

10889 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :